Notre approche

Tearfund est résolue à se tenir aux côtés des États fragiles et à y travailler aussi longtemps que nécessaire, avec ses partenaires, ou directement lorsque cela s’impose, afin de répondre aux besoins immédiats et de trouver des solutions durables.

Tearfund considère le risque de conflits violents comme une cause majeure d'instabilité à long terme, et un facteur important de fragilité. C'est pour cela que dans les États fragiles, notre réponse consiste essentiellement à transformer les conflits violents en nous attaquant à leurs causes aussi bien qu’à leurs conséquences.

Tearfund s’engage à promouvoir la paix et la réconciliation, en apportant un appui à des activités qui ont un impact positif sur des situations de conflit, tout en protégeant le personnel et les participants au projet (voir les Normes de qualité de Tearfund).

Découvrez les ressources de Tearfund pour concevoir des programmes sensibles aux conflits

Vision de Tearfund en matière de consolidation de la paix dans les États fragiles et touchés par des conflits

Les principes chrétiens de Tearfund et ses réseaux établis de partenaires locaux et de communautés religieuses et interreligieuses partout dans le monde signifient qu’elle peut intégrer la consolidation de la paix à ses autres initiatives de secours et de développement. Ces vastes réseaux facilitent notre travail, car ils nous permettent d’atteindre les communautés en profondeur et durablement.

WASH et les conflits

Dans les contextes de conflit, il est important que les projets tiennent compte de leur impact sur la dynamique et les causes du conflit. En ce qui concerne les projets d'eau, d'assainissement et d'hygiène (WASH), il est parfois possible de concevoir des activités qui auront des effets positifs sur le conflit lui-même, et pas seulement sur les besoins WASH.

L’approche sensible aux conflits que Tearfund adopte pour ses programmes WASH dans les États fragiles et touchés par des conflits résulte d’une meilleure compréhension de la façon dont les services WASH peuvent contribuer à la consolidation de la paix et à l'édification des États. La programmation WASH peut constituer un précieux point d'entrée pour la mise en place d’initiatives de renforcement des capacités (renforçant la gouvernance et la redevabilité) et de développement des infrastructures. Elle permet également de promouvoir l’engagement citoyen et la mobilisation communautaire, et de favoriser l'autonomisation.

Voir les ressources sur les conflits et WASH

Les conflits et les VSBG 

Les violences sexuelles et basées sur le genre (VSBG) sont déjà présentes dans les communautés avant qu'une crise ne survienne, mais le risque et la vulnérabilité aux VSBG augmentent dans les situations d'urgence et dans la période qui suit. Les personnes en positions d'autorité, comme la police, les agents de sécurité, les responsables communautaires, les enseignants, les employeurs, les propriétaires terriens ou immobiliers et les agents humanitaires sont susceptibles d'abuser de leur pouvoir. Lors de conflits armés, la violence sexuelle est souvent utilisée comme arme de guerre.

Lors d'une crise, les Églises et les mosquées deviennent souvent des lieux de refuge. Dans la pratique, les responsables religieux sont donc souvent les premiers à intervenir. Le manque de connaissances ou de capacités, les tabous et les croyances préjudiciables de ces dirigeants les empêchent parfois de s'engager de manière positive sur les questions liées aux VSBG. Pourtant, lorsqu'ils peuvent s'impliquer de manière significative, les groupes religieux peuvent avoir un impact considérable sur la prévention des VSBG au sein des communautés touchées par des conflits. 

Voir les ressources sur les conflits et les VSBG