Notre approche

Partout où nous travaillons, Tearfund adopte une approche intégrée de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène (WASH). En coordonnant notre travail dans ces trois domaines, nous pouvons ainsi avoir un plus grand impact sur l’amélioration de la santé et du bien-être des communautés.

Travailler avec les communautés

Nous nous engageons à collaborer pleinement avec les communautés et à leur donner les moyens de s’approprier et d’administrer, chaque fois que possible, des services d’eau et d’assainissement durables gérés en toute sécurité, et des pratiques d’hygiène transformées. Nous savons, toutefois, que les communautés ont besoin d’orientations continues. Notre soutien prend en compte explicitement l’impact environnemental, les rôles et besoins distincts des hommes, des femmes et des groupes vulnérables, ainsi que les solutions adaptées aux conflits. 

Travailler avec les gouvernements locaux et construire des partenariats

Tearfund travaille avec les gouvernements locaux en influençant, en recommandant et en soutenant la mise en place de politiques locales pour un meilleur accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène. Ce travail nous permet de créer un environnement plus favorable, notamment dans les États fragiles et touchés par des conflits.

À travers nos partenariats avec des groupes communautaires, des ONG, des organes gouvernementaux et le secteur privé, nous renforçons les capacités de gestion des ressources en eau et nous intégrons pleinement la durabilité environnementale et économique.

 

L’eau

Aujourd’hui, plus de 700 millions de personnes vivent toujours sans eau salubre.

L’accès à l’eau n’est pas uniquement une question de survie. Les gens utilisent l’eau pour toutes sortes d’activités culturelles et quotidiennes comme la toilette, le nettoyage, l’agriculture et la préparation des repas. Tearfund travaille avec les communautés pour comprendre la nécessité de toutes ces activités dans le contexte local, en répondant aux besoins en eau non seulement essentiels mais aussi importants sur le plan culturel.

Les programmes d’approvisionnement en eau de Tearfund comprennent le choix et le développement des sources d’eau, l’extraction (prendre l’eau de la source), le transport (ou l’acheminement), le traitement de l’eau et l’analyse de sa qualité. 

Les plans de gestion de la sécurité sanitaire de l’eau sont un système de gestion couramment utilisé qui repose sur la participation active et le leadership des communautés.

Approches de l’assainissement fondées sur la demande

La demande de services d’eau, d’assainissement et d’hygiène peut varier. En règle générale, la demande d’eau saine et accessible existe déjà, mais il est parfois nécessaire de stimuler la demande d’installations d’assainissement et d’hygiène. À l’heure actuelle, 2,3 milliards de personnes n’ont toujours pas accès à des services d’assainissement sûrs. L’utilisation de toilettes sûres, accessibles, confortables, dans le respect de la vie privée et de la dignité, devrait être une réalité quotidienne pour tous. 

La participation active de la communauté locale est un élément majeur des approches fondées sur la demande. Les méthodes qui encouragent la participation amènent les individus et les communautés à travailler ensemble pour analyser leur propre situation. Cela peut créer un moment de « réalisation soudaine » au cours duquel la communauté prend conscience du besoin de changement. Les données disponibles indiquent que des changements à long terme sont plus susceptibles de se produire lorsqu’il existe un haut niveau d’appropriation et de participation, soutenu par un renforcement des capacités.  

Les approches fondées sur la demande permettent également d’élargir le choix des technologies accessibles aux communautés. En utilisant leurs compétences et leurs connaissances locales, celles-ci peuvent déterminer les meilleures options durables et peu coûteuses. 

En matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène, Tearfund emploie un ensemble d’approches fondées sur la demande et d’approches fondées sur l’offre, à différentes étapes de la réponse, selon les données probantes et le contexte. Bien que les approches fondées sur la demande soient privilégiées, les interventions d’urgence nécessitent souvent la construction de latrines collectives et la distribution provisoire d’eau à des points de collecte pour satisfaire les besoins et les droits des communautés touchées par une catastrophe. 

Assainissement total piloté par la communauté (ATPC)

L’ATPC est une méthode innovante qui amène les communautés à travailler en commun pour éliminer la défécation à l’air libre. La facilitation permet aux communautés d’étudier et d’analyser elles-mêmes le problème de la défécation à l’air libre et d’en examiner les impacts. Les communautés sont ensuite encouragées à définir leurs propres solutions et à s’organiser pour devenir une zone sans défécation à l’air libre.

Ce processus d’apprentissage fondé sur la réflexion, associé à une compréhension de ce qui déclenche un changement comportemental dans les communautés, est essentiel pour entreprendre un processus de changement de comportement durable.

Explorez les ressources de Tearfund sur l’assainissement 

Commercialisation de l’assainissement 

La commercialisation de l’assainissement utilise le marketing social et commercial en vue d’accroître l’offre et la demande d’installations d’assainissement et d’approvisionnement en eau améliorées, surtout chez les populations pauvres. 

Elle part du principe que beaucoup de personnes, y compris celles qui vivent dans la pauvreté, sont prêtes à payer pour accéder à l’eau et à des installations sanitaires qui répondent à leurs besoins, si la technologie est présentée et commercialisée de manière appropriée et si le mécanisme d’offre est facilement accessible. Cette approche s’inscrit très bien dans des approches fondées sur la demande et les moyens de subsistance, telles que l’ATPC. 

L’hygiène

L’eau, l’assainissement et les bonnes pratiques d’hygiène jouent, ensemble, un rôle important dans la prévention des maladies. Toutefois, l’approvisionnement en eau salubre et l’installation de toilettes convenables n’entraînent pas nécessairement l’adoption de bonnes pratiques d’hygiène. C’est pourquoi nous centrons nos efforts sur le changement des comportements en matière d’hygiène. Le simple geste de se laver les mains avec du savon aux moments critiques peut réduire de plus de 40 % le nombre de cas de diarrhée. 

Une mauvaise hygiène a des conséquences sur la santé et la dignité des personnes, et engendre une plus faible fréquentation scolaire et une perte de revenus. Il existe de nombreux types différents de maladies liées à de mauvaises pratiques d’hygiène qui affectent la santé de la population et contribuent à la malnutrition. À l’échelle mondiale, les maladies diarrhéiques sont la deuxième cause de décès chez les enfants de moins de cinq ans. 

L’importance du lavage des mains avec du savon 

Le lavage des mains avec du savon est l’un des moyens les plus économiques et les plus efficaces de combattre les maladies infectieuses. Mais il ne suffit pas de fournir du savon et de l’eau. C’est pourquoi le changement de comportement en matière de lavage des mains avec du savon aux moments critiques constitue l’un des éléments essentiels de nos programmes de promotion de l’hygiène. 

Obtenir un changement de comportement durable

Beaucoup d’autres comportements liés à l’hygiène réduisent également les maladies et les affections, depuis la préparation des aliments en toute sécurité et la protection des sources d’eau jusqu’à l’élimination sans danger des déchets humains et des excréments des animaux.  

Le changement de comportement durable est un aspect important des programmes WASH, mais peut être difficile à réaliser. De nombreux facteurs peuvent déterminer si et comment les gens changent leur comportement, notamment leurs traditions et leurs habitudes, leur conviction qu’ils peuvent ou non effectuer des changements, voire même la disponibilité locale des ressources nécessaires (savon, tippy taps, filtres à eau, etc.). 

Différentes personnes pourraient être incitées à changer leur comportement et à adopter des pratiques d’hygiène sûres pour différentes raisons, par exemple pour protéger la santé de leur famille ou parce qu’elles ressentent le besoin de se sentir intégrées au sein de leur communauté. 

Principales approches pour changer les comportements en matière d’assainissement et d’hygiène

Égalité des sexes et WASH

Pour atteindre l’égalité des sexes, il est essentiel d’aborder les besoins des femmes et des filles en eau, en assainissement et en hygiène. 

À travers le monde, la tâche qui consiste à aller chercher de l’eau pour le ménage repose essentiellement sur les femmes et les filles. Ce sont encore elles, principalement, qui s’occupent des enfants ou d’autres personnes lorsqu’ils sont atteints de maladies diarrhéiques. Jour après jour, elles vont chercher l’eau, essentielle à la sécurité alimentaire et aux moyens de subsistance. 

Pourtant, malgré ces responsabilités, l’accès inégal à l’eau et à la terre fait que ces femmes sont affectées de manière disproportionnée par le manque d’eau. 

Les femmes et les filles sont particulièrement vulnérables à la maltraitance et aux attaques, car elles doivent souvent attendre la nuit pour se soulager en plein air et dans des toilettes dangereuses, ou aller chercher l’eau dans des endroits isolés. 

Tearfund fait intervenir les femmes tout autant que les hommes dans la planification et la gestion des services d’eau et d’assainissement. Nous privilégions les besoins, les inquiétudes et les préférences des femmes par une approche des projets sensible au genre. Nous cherchons à donner aux femmes les moyens de partager leurs connaissances, de développer leurs compétences et de renforcer leur pouvoir de décision. 

Les données disponibles confirment que cette approche de l’intégration du genre peut augmenter l’influence, la visibilité et la participation des femmes au sein de leurs propres communautés et dans les initiatives WASH communautaires. 

Explorez les orientations de Tearfund sur l’égalité des sexes et WASH

Conflits et WASH

Dans les contextes de conflit, il est important que les projets tiennent compte de leur impact sur la dynamique et les vecteurs du conflit. En ce qui concerne les projets WASH, il serait peut-être possible de concevoir des activités ayant des effets positifs sur le conflit lui-même, plutôt que sur les besoins en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène uniquement.

L’approche sensible aux conflits, adoptée par Tearfund pour ses programmes WASH dans les États fragiles et touchés par des conflits, est fondée sur une meilleure compréhension du rôle que joue
la prestation des services WASH dans la consolidation de la paix et l’édification des États. Les programmes WASH peuvent offrir un point d’entrée important pour le renforcement des capacités (renforcement de la gouvernance et de la redevabilité) et le développement des infrastructures, et peuvent également servir de vecteur de participation des citoyens, de mobilisation communautaire et d’autonomisation.

Explorez les orientations de Tearfund sur le programme WASH dans les États fragiles et touchés par des conflits

Environnement et WASH

L’environnement influence ou est influencé par tous nos projets. La sensibilité à l’environnement et la durabilité environnementale sont essentielles dans tout programme WASH. 

L’accès universel à l’eau, à un assainissement sans risque et à l’hygiène est fondamental pour la réalisation d’un développement durable. Bien que l’objectif du millénaire pour le développement ait été atteint pour l’eau, les États membres des Nations Unies ont établi de nouveaux engagements sur les objectifs de développement durable (ODD), qui visent à éliminer l’extrême pauvreté d’ici à 2030. Les ODD reconnaissent la nécessité d’instaurer des pratiques d’hygiène et des services et systèmes d’eau et d’assainissement durables, afin que la prestation des services WASH réponde aux besoins des populations à long terme en s’adaptant aux contextes changeants, aux stress et aux chocs. 

Tearfund est consciente de la dynamique et des processus de rétroaction qui existent entre les usagers de l’eau et l’environnement. Elle reconnaît également la nécessité de baser les approches WASH sur la compréhension de ces processus dans le contexte local et sur les influences nationales et mondiales. 

Explorez les orientations de Tearfund sur l’environnement et WASH

Inclusivité et WASH

Tearfund travaille avec tous les habitants de la communauté locale : hommes, femmes et enfants, pour faire en sorte qu’ils aient un accès égal à des services d’eau et d’assainissement adéquats, sûrs et durables. Une aide plus importante est souvent nécessaire pour les personnes vulnérables, marginalisées ou victimes de discrimination, pour faire en sorte que leurs droits et leurs besoins soient équitablement reconnus. Cela peut impliquer une action avec le gouvernement local pour l’aider à se pencher sur des problèmes tabous, comme la violence basée sur le genre. 

Certaines personnes sont plus susceptibles de ne pas avoir accès aux services WASH, même lorsqu’ils sont disponibles, en raison de leur vulnérabilité, de leur marginalisation ou de la discrimination active dont elles sont victimes. Dans presque toutes les sociétés, ces personnes sont les femmes et les enfants, les personnes handicapées et les malades chroniques, les personnes ayant une certaine identité de genre, les personnes appartenant à des groupes ethniques, à des religions et à des castes spécifiques, les personnes déplacées et les personnes vivant dans des zones isolées. Ces groupes bénéficient souvent de peu d’opportunités, peu de choix et peu de libertés, ce qui les rend plus vulnérables à la pauvreté. 

Les données disponibles indiquent que les groupes défavorisés et marginalisés ont le plus de difficultés à obtenir eux-mêmes des installations sanitaires et sont souvent exclus des processus de secours et de relèvement. Pour réaliser les droits universels en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène, nous devrons cibler les groupes les plus marginalisés et les plus défavorisés, tout en agissant sur de nombreux problèmes transversaux, tels que la violence basée sur le genre et l’insécurité du régime foncier.