Passer au consentement sur les cookies

De : Santé et foi – Pas à Pas 102

Des conseils en matière de premiers secours, des témoignages d'agents de santé, une étude biblique sur la guérison et bien plus encore

Community Health Evangelism (CHE, Évangélisation dans la santé communautaire) est un programme de santé et de développement communautaire auquel des centaines d’Églises et d’organisations dans le monde ont recours. Le CHE apprend aux communautés à recenser les problèmes auxquels elles sont confrontées et à mobiliser leurs propres ressources pour réaliser un changement positif et durable.

Chaque village participant à un programme CHE choisit un comité de développement pour superviser le processus. La communauté décide sur quelle question porter ses efforts en priorité (p. ex., l’eau potable). Elle choisit ensuite des personnes qui seront formées en tant que volontaires CHE.

Le personnel CHE forme les volontaires à devenir des agents de santé communautaire. Ces volontaires rendent visite aux familles du village et leur montrent comment gérer les problèmes recensés par la communauté. Ils peuvent par exemple expliquer aux familles l’importance d’avoir de l’eau propre et comment rendre leur eau potable.

L’équipe CHE apprend également aux volontaires à parler de leur foi chrétienne et à former les nouveaux chrétiens à la vie de disciple. L’idée selon laquelle nos croyances ont une incidence sur le fait que nous adoptions, ou non, des pratiques saines, est au cœur du travail de l’organisation.

L’INCIDENCE DES CROYANCES SUR LA SANTÉ

Terry Dalrymple, coordonnateur de l’équipe mondiale de service du réseau CHE, explique :

« Pour aider les gens à changer de comportement, il faut généralement leur donner la possibilité de faire évoluer leurs croyances.

Certaines visions du monde peuvent d’une certaine façon enfermer les gens dans leur pauvreté. Par exemple, de nombreuses personnes dans le monde sont animistes : elles croient que le monde est contrôlé par des esprits. Tout ce qu’elles font a donc pour but d'apaiser les esprits.

En Thaïlande, une communauté a empêché l’installation de conduites d’eau en disant que cela contrarierait les esprits. En Papouasie-Nouvelle Guinée, pendant 30 ans, de nombreux habitants n’ont pas utilisé les latrines, parce qu’ils pensaient que les esprits mauvais vivaient dans des espaces restreints et obscurs tels que les latrines.

Mais la Bible nous dit que Dieu est aux commandes du monde, pas les esprits mauvais. Nous avons été créés à l’image de Dieu et nous sommes les gérants de ses ressources. Dieu a créé les arbres, les fruits et les légumes, mais il n’a pas créé les restaurants ou les salades de fruits. Il a placé des hommes et des femmes au sein de sa création pour faire la même chose que lui : créer et développer. Je crois fermement que l’Évangile libère les hommes et les femmes pour qu’ils deviennent ce que Dieu a voulu qu’ils soient. »

Le réseau international CHE est aujourd’hui actif dans 125 pays du monde. Son personnel dispense des cours de formation pour celles et ceux qui souhaitent s’impliquer. L’équipe répond volontiers aux demandes de renseignement, et peut mettre en contact les lecteurs et lectrices de Pas à Pas avec les initiatives CHE qui ont lieu dans leurs pays respectifs.

Site internet : www.chenetwork.org

Pour télécharger des manuels de formation et des cours sur la santé, allez sur www.chenetwork.org/store.php. Certains supports sont disponibles dans d’autres langues que l’anglais.

Pour contacter le réseau CHE mondial par courrier postal, écrivez à Pas à Pas et nous transmettrons votre message.


Étude de cas 

Témoignage d’une habitante de Novion, Haïti

« Je travaille avec Community Health Evangelism (CHE) depuis neuf ans. Une de mes amies, qui travaillait avec CHE, m’a un jour invitée aux cours prénataux [cours précédant et suivant la naissance du bébé]. Aujourd’hui mon enfant va bien.

Mon amie du CHE m’a montré de nombreux livrets illustrés. Celui sur l’ankylostome expliquait pourquoi nous ne devons pas marcher pieds nus, puisque les vers s’attrapent par la plante des pieds. Lorsque j’ai montré les livrets à mes amis, ils ont vu eux aussi ce qu’ils devaient changer.

J’ai appris à traiter l’eau que nous buvons et à me laver les mains pour prévenir la diarrhée. Et j’ai aussi appris à utiliser une solution orale de réhydratation pour que mes enfants ne meurent pas de déshydratation lorsqu’ils tombent malades.

J’ai changé d’une autre manière importante. Avant de connaître le CHE, je pensais que ma vie n’avait pas beaucoup de valeur. Mais je sais maintenant que Dieu m’a aimée au point d’envoyer son fils, Jésus, mourir pour moi. Aujourd’hui je sers Jésus en travaillant comme volontaire pour le CHE. »

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant

Préférences en matière de cookies

Vos données personnelles et votre tranquillité d’esprit sont importantes pour nous et nous nous engageons à garantir la sécurité de vos données. Nous ne recueillons vos données que dans des buts spécifiques et lorsque ces buts n’ont plus lieu, nous ne conservons pas les données.

Pour en savoir plus, et pour voir la liste complète des cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

  • Ces cookies sont nécessaires pour le bon fonctionnement du site et ne peuvent pas être désactivés sur nos systèmes.

  • Ces cookies nous permettent de mesurer et d’améliorer la performance de notre site. Toutes les informations recueillies par ces cookies sont anonymes.

  • Ces cookies permettent de personnaliser l’expérience utilisateur. Ils peuvent par exemple mémoriser la région où vous êtes, ou encore vos paramètres d’accessibilité.

  • Ces cookies nous aident à adapter nos publicités à votre profil et nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes.