Passer au consentement sur les cookies

De : Les déchets – Pas à Pas 107

Conseils pratiques et histoires inspirantes sur la gestion des déchets dans nos communautés

Si votre communauté ne dispose pas de service de collecte des déchets, peut-être pourriez-vous envisager d’en créer un ?

La collecte de déchets communautaire fait généralement participer les ménages et les entreprises, qui doivent mettre leurs déchets à disposition pour que ceux-ci soient collectés, et des travailleurs rémunérés qui les ramassent et les amènent dans un centre de compostage ou de recyclage, ou dans une décharge communautaire. Le ramassage peut se faire à domicile ou via des conteneurs communaux placés en bord de route, sur les marchés ou dans d’autres lieux publics. Il vous faudra un chariot ou un véhicule motorisé pour collecter les déchets. 

Les ménages et les entreprises doivent faire preuve d’une excellente coopération. Vous devrez d’abord vous renseigner pour savoir combien ils sont disposés à payer pour la collecte des déchets, et organiser la rémunération des employés.

obtenir une autorisation

Avant de commencer, renseignez-vous pour savoir qui est chargé de la gestion des déchets dans votre administration locale et organisez une réunion. Il serait judicieux d’instaurer un accord avant de lancer l’activité, de préférence par écrit. Il se peut que les déchets soient la propriété du gouvernement, et dans ce cas vous pourriez avoir besoin d’une autorisation pour les collecter. Il se peut également que vous ayez besoin d’une licence, et de faire une étude d’incidence sur l’environnement. Renseignez-vous auprès des agences locales de protection de l’environnement ou chargées de l’application de la législation environnementale. 

analyser les déchets

Avant de mettre sur pied votre service de collecte des déchets, il est conseillé de recueillir un échantillon des déchets de la communauté et d’en analyser le contenu. Vous pouvez collecter 50 kg ou 100 kg et les trier en fonction des matériaux, p. ex. déchets organiques, papiers, métaux, plastiques, verre et « divers ». Une fois que vous savez ce qui compose les déchets de votre communauté, vous pourrez chercher une solution pour chaque matériau. Par exemple, les déchets organiques peuvent être transformés en compost.

encourager le tri

Il est bien plus facile de travailler avec des déchets triés. Demandez aux gens de trier leurs déchets en plusieurs catégories : organiques, recyclables (p. ex. plastique, verre, métal et papier) et non recyclables (p. ex. serviettes hygiéniques, chiffons gras et certains textiles).

collecter les déchets

Déterminez à quelle fréquence vous devez collecter les déchets. Par exemple, les déchets organiques doivent être collectés au moins une fois par semaine (plus fréquemment pour les climats chauds et humides). Les conteneurs pour la collecte de déchets doivent être facilement accessibles à l’équipe de collecte. Si les conteneurs à déchets sont emportés à la décharge, fournissez des conteneurs de remplacement, ou ramenez-les rapidement après. Prévoyez un itinéraire simple et court qui aboutit aussi près que possible de la décharge.

La sécurité d’abord

trier et traiter

Une fois les déchets collectés, ils peuvent être triés et traités. Les déchets organiques peuvent être transformés en compost ou en biogaz, et les recyclables peuvent être vendus à des acheteurs. Allez voir dans les parcs à ferraille locaux et les zones industrielles pour savoir qui achète ces matériaux. Vous pouvez également vous renseigner sur Internet sur les entreprises de recyclage. La plupart des acheteurs sont intéressés par les métaux, le papier et le carton, et certains types de plastique.

Les prix proposés par les acheteurs pour vos déchets dépendront des critères suivants : 

Une fois que vous avez recyclé tout ce qui peut l’être, il restera presque toujours une certaine quantité de déchets. Ceux-ci doivent être enfouis en toute sécurité, de préférence dans un site d’enfouissement adéquatement géré. (S’il n’existe pas de site d’enfouissement à proximité, consultez la trousse à outils de WasteAid, Making waste work, où vous trouverez des informations sur l’aménagement d’un site d’enfouissement rudimentaire en anglais.)

Il existe de nombreuses manières de collecter les déchets. Photo : Hazel Thompson/Tearfund

Il existe de nombreuses manières de collecter les déchets. Photo : Hazel Thompson/Tearfund

Adapté de Making waste work: a toolkit (Faire travailler les déchets : trousse à outils), WasteAid. Pour plus d’informations, voir Ressources. 

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant

Préférences en matière de cookies

Vos données personnelles et votre tranquillité d’esprit sont importantes pour nous et nous nous engageons à garantir la sécurité de vos données. Nous ne recueillons vos données que dans des buts spécifiques et lorsque ces buts n’ont plus lieu, nous ne conservons pas les données.

Pour en savoir plus, et pour voir la liste complète des cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

  • Ces cookies sont nécessaires pour le bon fonctionnement du site et ne peuvent pas être désactivés sur nos systèmes.

  • Ces cookies nous permettent de mesurer et d’améliorer la performance de notre site. Toutes les informations recueillies par ces cookies sont anonymes.

  • Ces cookies permettent de personnaliser l’expérience utilisateur. Ils peuvent par exemple mémoriser la région où vous êtes, ou encore vos paramètres d’accessibilité.

  • Ces cookies nous aident à adapter nos publicités à votre profil et nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes.