De: Quand frappe la catastrophe – Pas à Pas 18

Comment les Églises et les communautés peuvent se préparer aux catastrophes, incluant une section sur les bases du secourisme

par Vinay Samuel, Ian Davis et Mike Wall.

Il y a quelques années, beaucoup de gens moururent d’une grande famine dans un pays africain. Certains dirent que c’était le jugement de Dieu parce que le gouvernement de ce pays persécutait l’Eglise. Dans Ezéchiel 14:12–20, nous trouvons un exemple très clair d’une catastrophe présentée comme un jugement de Dieu. Les tremblements de terre, les inondations, les famines sont-ils ou non un jugement de Dieu? A moins que Dieu ne le révèle lui-même d’une manière prophétique, nous ne sommes pas en mesure d’affirmer qu’ils signifient un jugement de Dieu ou non. Même si c’est vrai cela ne devrait en rien modifier notre compassion pour les victimes.

Dans l’Ancien Testament, certains désastres comme le Déluge, la Tour de Babel, Sodome et Gomorrhe sont de toute évidence le jugement de Dieu, mais bien d’autres dans la Bible, comme la famine en Egypte du temps de Joseph, ne sont pas vus comme le jugement de Dieu mais simplement comme des phénomèmes naturels.

On ne peut pas trouver une explication simple à chaque catastrophe. On devrait plutôt essayer de découvrir les intentions de Dieu dans chaque situation. Voyez Néhémie par exemple; il ne s’est pas précipité pour construire les murs de Jérusalem; il a d’abord demandé à Dieu, «Où es-tu dans tout cela? Pourquoi cette catastrophe nous arrive-t-elle et que devrions nous faire?» Passons-nous le temps nécessaire avec les victimes pour examiner ensemble les causes de la catastrophe? Dans chaque situation, nous devons demander à Dieu quel est son but au travers de cet événement. L’Eglise doit aussi prendre garde à ne pas exploiter une situation de catastrophe. «Si vous ne vous repentez pas de vos péchés, et n’acceptez pas Jésus Christ comme votre Sauveur, Dieu vous punira et vous frappera d’une nouvelle catastrophe.» C’était le message d’un évangéliste indien prêchant dans un village d’Andhra Pradesh après le passage d’un cyclone. A moins que Dieu ait révélé clairement ce qu’il va faire à son Eglise, aucun dirigeant n’a le droit de proclamer que telle ou telle catastrophe est un jugement divin.

Dieu peut se manifester dans une situation désastreuse: par exemple, c’est à cause de la sécheresse en Israël et au Moyen Orient que Joseph devint gouverneur d’Egypte et y conduisit les Hébreux afin qu’ils s’établissent et se multiplient sur cette terre. Dans les Actes des Apôtres 16:16–40, le tremblement de terre à Philippes offra à Paul une possibilité de partager sa foi: le geôlier et sa famille furent convertis et Paul fut libéré le lendemain. Dans le Nouveau Testament, les catastrophes donnent souvent une occasion aux chrétiens de parler de leur foi entre eux et avec ceux qui ne croient pas. Dieu est tout-puissant et peut même transformer en bien l’horreur d’une catastrophe, qu’elle soit un jugement ou un événement naturel.

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Équiper ceux qui œuvrent à l’éradication de la pauvreté et de l’injustice