Passer au consentement sur les cookies

De : Les maladies transmissibles – Pas à Pas 112

Comment réduire la propagation et l'incidence des maladies qui se transmettent d'une personne à l'autre

Sheryl Haw est l’ancienne directrice internationale de Michée Mondial. Elle a vécu et travaillé dans de nombreux pays, y compris son pays d’origine, le Zimbabwe. Elle nous propose ci-dessous quelques réflexions sur des questions fréquentes liées à la pandémie de Covid-19.

La Covid-19 est-elle un jugement de Dieu ?

Nous pouvons voir dans Luc 13:1-5 que les disciples de Jésus se posaient le même genre de questions. Les personnes mises à mort par Pilate ou écrasées par la tour de Siloé étaient-elles plus pécheresses que les autres ? Était-ce un jugement ? Jésus est catégorique : non. La Covid-19 ne doit pas être considérée comme un jugement de Dieu.

Toutefois, Jésus souligne le fait que ce genre d’événement doit être pris au sérieux. La vie est précieuse et fragile. Nous avons une vie à vivre, et personne ne sait à quel moment elle prendra fin. Jésus nous invite à réfléchir soigneusement à nos priorités et à nos actes. Un jour, chacun de nous devra rendre compte de la vie qu’il mène (Romains 14:12). Jésus nous appelle à nous détourner des mauvaises actions, à choisir le bien, à choisir la vie, et à le suivre.

Pourquoi l’épidémie de Covid-19 est-elle arrivée ?

L’épidémie de Covid-19 n’est pas une « catastrophe naturelle ». Lorsque les êtres humains vivent en contact étroit avec des animaux, les virus que ces derniers véhiculent peuvent se transmettre aux humains. La déforestation, le commerce de la viande de brousse, le trafic d’animaux sauvages et les pratiques agricoles non durables renforcent ce risque.

Les règles du livre du Lévitique concernant l’alimentation et l’hygiène avaient une raison d’être sanitaire et spirituelle. L’importance de se laver, de savoir ce qui était propre ou impur, et comment éviter la contamination, nous montre que Dieu se préoccupait de la santé de son peuple (p. ex., voir Lévitique 11). 

Si Dieu y accordait autant d’importance, nous le devrions aussi. L’Église doit montrer l’exemple en enseignant et en appliquant les meilleures pratiques en matière de santé, d’hygiène et de protection de l’environnement.

Les chrétiens doivent-ils avoir peur ?

Il est tout à fait naturel d’être préoccupé-e par la Covid-19 ou toute autre menace pour notre santé et notre bien-être, mais Dieu promet d’être tous les jours avec nous (Romains 8:38-39). Il ne nous a pas donné un esprit de crainte, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse (2 Timothée 1:7).

Nous pouvons avancer dans la foi et l’espérance (1 Corinthiens 13), en trouvant des moyens de bénir, de servir et de prendre soin de notre communauté.

La Covid-19 est-elle un signe de la fin des temps ?

La description biblique de la « fin des temps » ne fait pas uniquement référence à un temps futur, mais à la période depuis la première venue du Christ jusqu’à son retour (Hébreux 1:1-2).

À chaque génération, certaines personnes essaient de prédire le moment du retour de Jésus. Il a pourtant clairement averti ses disciples que la date et l’heure de ce moment ne sont pas connues (Marc 13:32). Nous devons donc vivre en nous tenant prêts, afin de nous trouver à tout moment en train de faire ce que nous avons été appelés à faire. Nous pouvons considérer les événements tels que la pandémie de Covid-19 comme un gémissement de la création qui attend le retour de Christ avec impatience (Romains 8:22).

De quoi pouvons-nous être sûrs ?

Romains 8:28 nous dit : « Du reste, nous savons que tout contribue au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés conformément à son plan. »

Dieu est lumière : il n’y a pas d’obscurité en lui. Il ne provoque pas de mauvaises choses, mais dans toute situation il est à l’œuvre pour s’assurer qu’il en sorte du bien. Dieu ne nous a pas promis de nous épargner la souffrance, mais il a promis de nous donner ce dont nous avons besoin pour le glorifier (Hébreux 13:20-21).

Il viendra un temps où Dieu demeurera pleinement avec nous, sur une terre et sous un ciel transformé (Apocalypse 21 et 22). Il n’y aura alors plus de souffrance, de maladie ou de mort, et le monde naturel s’épanouira avec nous. Laissons cette espérance future motiver notre façon de vivre aujourd’hui, tout en nous accrochant à Dieu notre rocher, en priant que l’épidémie de Covid-19 se termine, et en prenant soin des personnes qui nous entourent.

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant

Préférences en matière de cookies

Vos données personnelles et votre tranquillité d’esprit sont importantes pour nous et nous nous engageons à garantir la sécurité de vos données. Nous ne recueillons vos données que dans des buts spécifiques et lorsque ces buts n’ont plus lieu, nous ne conservons pas les données.

Pour en savoir plus, et pour voir la liste complète des cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

  • Ces cookies sont nécessaires pour le bon fonctionnement du site et ne peuvent pas être désactivés sur nos systèmes.

  • Ces cookies nous permettent de mesurer et d’améliorer la performance de notre site. Toutes les informations recueillies par ces cookies sont anonymes.

  • Ces cookies permettent de personnaliser l’expérience utilisateur. Ils peuvent par exemple mémoriser la région où vous êtes, ou encore vos paramètres d’accessibilité.

  • Ces cookies nous aident à adapter nos publicités à votre profil et nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes.