Passer au consentement sur les cookies

De : Les systemes de credits – Pas à Pas 26

Apprendre auprès de groupes différents comment soutenir au mieux les enfants vulnérables

La ligue pour la lecture de la bible de Lima

La ligue pour la lecture de la bible du Pérou a récemment ouvert de nouveaux bureaux en plein centre commercial de Lima, dans un quartier où travaillent les enfants de la rue. Juste derrière ces bureaux ils ont construit un centre ou les enfants sont accueillis s’ils le désirent: c’est le Centre Tournesol.

On entre par une étroite cage d’escalier, complètement séparée de l’entrée principale des bureaux. Il y a un grand espace goudronné avec au sol des lignes marquant un terrain de football et des bancs tout autour. Il y a de la place pour 60 enfants, des logements simples où l’on peut se laver confortablement. Il y a aussi trois salles de travail qu’on utilise comme boulangerie, atelier d’électricité et salle pour faire de l’artisanat. Le nom du centre est inspiré par Jésus: la lumière du monde. De la même façon que les fleurs de tournesol se tournent vers la lumière pendant la journée, l’espoir est que les enfants de la rue deviennent aussi des tournesols se tournant vers la lumière de Jésus.

Nuit et jour

Il y a deux secteurs dans ce travail:

Le projet a commencé en août 1993 avec le Directeur Pablo Lavado et deux autres personnes travaillant à plein temps avec quelques bénévoles; la plupart des jeunes de l’église de Pablo. Le travail est très exigeant, car les garçons sont très difficiles à encadrer. Il faut plus de bénévoles et Pablo espère rendre visite à d’autres églises dans le but de partager avec elles la vision qu’il envisage pour ce travail.

Il y a peu de règles. Les enfants doivent se doucher tous les jours et sont libres d’aller et venir l’après-midi mais, s’ils veulent rester la nuit ils doivent être rentrés à 9h30 le soir sans drogue et sans argent. La punition au cas où l’on ne respecterait pas ces règles est une ou deux semaines d’exclusion du centre.

Quatre étapes dans le travail…

Pablo pense que la première étape consiste à exposer les enfants au travail du centre. Ils peuvent aller et venir pour manger, pour jouer au football, etc. Après plusieurs mois, on leur demandera s’ils veulent continuer à rester et suivre les règles simples. Seulement les garçons peuvent rester. On leur demandera s’ils désirent rester et aller à l’école en recevant beaucoup d’aide du centre. Pendant la deuxième et troisième phase, les garçons auront des cours pratiques l’après-midi. On obtiendra quelques revenus du travail effectué dans trois secteurs: réparations électriques, artisanat et fabrication de paniers et surtout boulangerie. Cette dernière sera entièrement équipée comme une boulangerie commerciale et emploiera un boulanger à temps complet. Les garçons y fourniront la main-d’œuvre et seront apprentis en même temps.

Participation des églises locales

La prière de Pablo est que l’on trouve bientôt une maison où l’on pourrait créer une atmosphère familiale pour les enfants après qu’ils aient passé une année à l’école. Des familles adoptives seraient idéales mais elles seront difficiles à trouver au début. Un changement d’attitude dans les églises de Lima viendra petit à petit. Déjà Pablo s’aperçoit qu’à travers l’influence des bénévoles, des garçons ont été invités à déjeuner ou à sortir dans la ville avec différentes familles.

Pablo Lavado peut être contacté à: Unión Biblica del Peru, Apdo 3159, Lima 1, Pérou.

L’histoire de César

Quand César (nom d’emprunt) avait deux ans et demi, sa mère décida de le tuer et de se suicider. Ils vivaient dans une petite case faite de nattes de paille. Elle répandit du kérosène tout autour de la case, prit son petit garçon dans ses bras et mit le feu. Mais les voisins virent le feu, se précipitèrent et réussirent à sauver César. Il fut emmené au commissariat qui retrouva son père vivant avec une autre femme. Ils le mirent dans une institution gouvernementale où il resta jusqu’à l’âge de huit ans. Il fut mis à la rue à cause de sa mauvaise conduite. Il se rendit à l’infâme Plaza San Martin où il dormit avec d’autres garçons de la rue. Il apprit à se droguer pour éviter d’avoir froid et faim. Il devint membre d’un groupe connu sous le nom de pirañas (poissons mangeurs d’hommes). Ce sont des garçons qui attaquent les gens par groupes de six ou huit et les dévalisent de tout de qu’ils ont, jusqu’à parfois leurs vêtements.

Puis il vint au Centre Tournesol. C’est un garçon agressif, aux réactions violentes et qui ne supporte pas de perdre. Il a été auparavant interné dans une maison de redressement dont il s’est échappé. Avec nous, il n’est pas prisonnier. Il peut venir et partir à sa guise. Il vient de plus en plus et s’en va de moins en moins. C’est la première fois de sa vie que quelqu’un l’aime vraiment; il ne sait pas ce que c’est que l’amour. Il commence juste à l’apprendre. Sexuellement, sa vie a été horrible. 90% des enfants de la rue à Lima sont «utilisés» par des hommes en échange d’une assiette pleine.

César a maintenant 14 ans. L’autre jour nous l’avons convaincu de la nécessité de retrouver son père et de lui parler. Nous y avons finalement réussi et Pablo l’a emmené. César s’est retrouvé face à son père et à la femme qui vit avec son père et il était de toute évidence très nerveux. La première chose qu’il a dite qui a vraiment surpris Pablo était, «Avant de commencer à discuter pourrait-on commencer par prier Dieu?»

Depuis plusieurs mois il ne vole plus dans les rues et il a arrêté de se droguer. Nous espérons voir de grandes transformations dans la vie de ce garçon…

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant

Préférences en matière de cookies

Vos données personnelles et votre tranquillité d’esprit sont importantes pour nous et nous nous engageons à garantir la sécurité de vos données. Nous ne recueillons vos données que dans des buts spécifiques et lorsque ces buts n’ont plus lieu, nous ne conservons pas les données.

Pour en savoir plus, et pour voir la liste complète des cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

  • Ces cookies sont nécessaires pour le bon fonctionnement du site et ne peuvent pas être désactivés sur nos systèmes.

  • Ces cookies nous permettent de mesurer et d’améliorer la performance de notre site. Toutes les informations recueillies par ces cookies sont anonymes.

  • Ces cookies permettent de personnaliser l’expérience utilisateur. Ils peuvent par exemple mémoriser la région où vous êtes, ou encore vos paramètres d’accessibilité.

  • Ces cookies nous aident à adapter nos publicités à votre profil et nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes.