De: Sécurité alimentaire – Pas à Pas 32

L’importance de produire, préparer, stocker et commercialiser des aliments à l’échelle locale

Manger à sa faim peut aussi être une fête
par Stan Crees

La parole de dieu a beaucoup à nous apprendre sur la nourriture, son approvisionnement, son stockage et ses bénéfices ainsi que la responsabilité que nous avons de la partager. Le Psaume 65 nous donne un bel exemple de la nature généreuse de Dieu. Nous y voyons Dieu bénir la terre d’averses pour que les plantes poussent en abondance, offrant ainsi plus que le nécessaire. Voir aussi les psaumes 68, 104 et 107.

Joseph (Genèse 4) fait sagement des stocks de nourriture et anticipe les années de famine. Celui qui a écrit Ecclésiaste mentionne cinq fois que la joie de manger est un don de Dieu. Dans le désert, Dieu est vu comme le fournisseur direct des Israélites, leur apportant les cailles et la manne (Exode 16).

Aujourd’hui, ce même Dieu continue à nous donner ce dont nous avons besoin. Le fait que nous cultivions des produits alimentaires ou que nous gagnions de l’argent pour en acheter, peut nous conduire à oublier cela. Pire encore est le fait de stocker et d’accumuler trop de nourriture. Notre indépendance peut nous conduire à exclure Dieu et ceux qui sont dans le besoin autour de nous. A mesure que l’histoire des Israélites progresse (Deuteronome 6 et 8), Moïse avertit tout le monde en disant: «Quand vous avez satisfait votre faim, faites attention de ne pas oublier Dieu Votre Seigneur. » Dans la parabole du riche imbécile (Luc 12) Jésus nous avertit encore contre l’accumulation des richesses sans la préoccupation d’aider les autres.

Cela tombe bien que ce numéro de Pas à Pas soit consacré à la sécurité alimentaire et à la nécessité de prévoir l’avenir. Cette activité, surtout dans cette partie du monde où l’approvisionnement en nourriture est limité et irrégulier, est simplement une question de bonne gestion. Mais en suivant les conseils, nous devons nous souvenir des avertissements de la Parole de Dieu (Matthieu 25). Par amour pour lui, nous devons nous assurer que nos voisins nécessiteux aient une qualité de vie qui leur permette aussi de remercier Dieu.

Discussion

Priez Dieu pour qu’il nous donne une plus grande pitié envers ceux qui survivent à peine au jour le jour dans toutes les communautés.

Stan Crees est officier de liaison de l’Operation Agri, The Baptist Missionary Society, 45 Grosvenor Road, Wallington, Surrey, SM6 0EN, Royaume-Uni.

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Équiper ceux qui œuvrent à l’éradication de la pauvreté et de l’injustice