Photo : Jim Loring/Tearfund

De: Agriculture familiale – Pas à Pas 54

Des idées pour exploiter au mieux les terres et autres ressources agricoles disponibles

Lorsque la terre est rare ou stérile, le bétail survit souvent en mangeant ce qu’il trouve, des déchets de cultures et de la paille. Dans ces conditions, il grossit et se reproduit lentement, fournit moins de lait mais aussi moins de viande. Pourtant la demande de produits animaliers, que ce soit lait, viande ou cuir, reste élevée. Toute idée pouvant encourager une meilleure croissance et une meilleure santé du bétail est la bienvenue.

Meilleure alimentation

Les scientifiques ont découvert que de petits changements dans l’équilibre des matières nutritives et des minéraux donnés au bétail pouvaient résulter en une croissance plus rapide, une meilleure production de lait et aussi une plus grande fertilité. Une meilleure alimentation est importante pour le bétail, pas seulement pour les gens !

Le bétail bénéficie grandement d’un apport plus élevé d’azote qui l’aide à digérer les matériaux durs comme les tiges et les brindilles. Les minéraux comme le sulfure, le phosphore, le sodium, le calcium et le magnésium améliorent aussi sa santé. On peut acheter des blocs de sel ou de minéraux mais ils sont chers. La bonne nouvelle est qu’on peut les préparer soi-même à prix modéré, en utilisant les ingrédients suivants :

Urée (un engrais inorganique bon marché) est une source peu chère d’azote.

Mélasse (un sous-produit du raffinage du sucre) est une bonne source de minéraux et vitamines.

Matériaux de liaison pour obtenir des blocs restant compacts, ajoutez du ciment, de l’argile ou de l’okra en poudre. L’argile d’une termitière est parfaite, une fois écrasée et tamisée.

D’autres produits pratiques que vous pouvez utiliser s’ils sont facilement disponibles sont les résidus d’huile de palme, la paille de blé ou de riz, la farine de graines de coton et de noix de coco.

Echantillon de recettes pour fabriquer des blocs minéraux 

Trois recettes (A, B et C) sont données dans le tableau ci-dessus et les agriculteurs peuvent choisir celle qui correspond aux ingrédients disponibles dans leur région.

Génération de revenus

Quelques groupes communautaires ou d’agriculteurs ont commencé à fabriquer des pierres à lécher (blocs de sel) pour les vendre dans leurs villages afin de se faire un peu d’argent. Les agriculteurs au Kenya ne pouvaient pas se permettre d’acheter les blocs minéraux vendus dans le commerce. Mais quand des groupes d’agriculteurs ont commencé à en produire localement, les villageois les ont achetés.

Ces blocs ne devraient être utilisés que pour les animaux adultes ruminants comme les vaches, les moutons, les chèvres et les chameaux. On ne devrait pas les donner aux chevaux, ânes, mules ou volailles.

Basé sur des informations fournies par A. Issaka et F. Djangno dans Baobab 25 et Kristin Davis et Don Cobb (Echo Development Notes 65 et 76). 

INGREDIENTS

A

B

C

mélasse

5kg

1kg

urée

1kg

1kg

1kg

sel

0.5kg

1kg

1kg

poudre de ciment

0.5kg

0.5kg

0.5kg

argile

-

-

1.5kg

son ou farine de

graines de coton

2.5kg

6.5kg

6kg

eau

-

5 ltr

3-4 ltr

 

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Équiper ceux qui œuvrent à l’éradication de la pauvreté et de l’injustice