Photo : Jim Loring/Tearfund

De: Agriculture familiale – Pas à Pas 54

Des idées pour exploiter au mieux les terres et autres ressources agricoles disponibles

Il y a trois approches pour faire face aux insectes nuisibles et aux maladies qui attaquent cultures et légumes…

1. Cultiver des plantes solides et saines

Les plantes, comme les gens, poussent mieux quand elles sont bien nourries. Des sols fertiles, enrichis tous les ans avec du compost et du fumier, produisent des plantes solides et saines qui peuvent résister aux attaques des insectes et des maladies. Les variétés locales adaptées au climat et aux sols peuvent aussi être plus résistantes. Sélectionnez les plus belles plantes de votre récolte pour en garder les graines. Ne mangez pas les meilleurs légumes ou les cultures qui mûrissent les premières, au contraire gardez leurs graines, de façon que chaque année vos récoltes soient plus abondantes mais aussi plus résistantes aux insectes et aux maladies.

 

2. Utiliser des moyens biologiques


Observez attentivement quels insectes attaquent les récoltes et quels prédateurs attaquent ces insectes. Vous pouvez ainsi identifier les prédateurs utiles tels que les guêpes, les syrphes, les chrysopes, les oiseaux et les grenouilles. Au lieu d’essayer de détruire tous les insectes, aidez ou encouragez les insectes et les oiseaux utiles. Les endroits où poussent les mauvaises herbes peuvent encourager des prédateurs utiles à se multiplier.

 

ATTENTION !

Faites très attention lorsque vous préparez et utilisez des pesticides naturels. Prenez une vieille casserole que vous n’utilisez plus pour cuisiner et mettez-la bien hors de portée des enfants. Mettez des gants en plastique ou couvrez-vous les mains avec des sacs plastique. 

Toutes les récoltes traitées avec des pesticides, même naturels, doivent être lavées à l’eau avant d’être utilisées. 

3. Pesticides naturels


Ces pesticides sont préparés avec des plantes que vous trouverez localement. La plupart des recettes contiennent un peu de savon pour permettre à la solution d’adhérer aux feuilles. Filtrez en utilisant un morceau de toile ou de sac. 

Appliquez les pesticides au coucher du soleil ou juste après, pour faire le moins de mal possible aux prédateurs utiles. Servez-vous d’un pulvérisateur ou d’un arrosoir ou encore faites tremper une branche bien feuillue dans la solution puis agitez-la au-dessus des plantes à traiter. 

 

Recettes pour pesticides naturels…  

Tabac

  • Prenez deux poignées de feuilles sèches (200g) ou de mégots de cigarettes
  • Faites-les bouillir 15 à 20 minutes dans 2 litres d’eau.
  • Ajoutez du savon, mélangez et laissez refroidir avant de filtrer.
  • Diluez dans 5 litres d’eau.

Appliquez une fois par semaine.

Ce mélange est efficace contre les pyrales (borers/foreurs africains) du maïs, vers gris, chenilles, pucerons, mouches et charançons. Aussi efficace contre les tiques du bétail.

 

Les piments rouges

  • Hachez une tasse de piments rouges (faites très attention de ne pas vous frotter les yeux !)
  • Ajoutez 2 litres d’eau.

Laissez-les tremper dans l’eau 2 ou 3 jours ou bien faites bouillir le mélange pendant 15 minutes.

  • Ajoutez du savon en poudre ou en copeaux, mélangez et filtrez.

Lorsque le temps est sec, appliquez une fois par semaine et s’il pleut, trois fois par semaine.

Efficace contre les chenilles, les pucerons et les fourmis.

 

Pyrèthre

  • Faites sécher 500g de fleurs récemment ouvertes.
  • Ecrasez-les.
  • Faites-les bouillir 15 à 20 minutes dans 2 litres d’eau.
  • Ajoutez du savon, mélangez et filtrez avant d’utiliser.

Efficace contre les pucerons, les aleurodes (mouches blanches) et les cochenilles.

Vous pouvez aussi réduire le pyrèthre en poudre, en écrasant les fleurs sèches au mortier. Saupoudrez dans la maison pour tuer les puces et les punaises des lits.

 

Papaye

  • Prenez 1kg de feuilles fraîches de papaye, 2 cuillères à café de kérosène et faites tremper dans 10 litres d’eau pendant 3 heures...
  • Filtrez et répandez sur les plantes.

Efficace contre différents insectes nuisibles.

Cendres de bois et de paille de riz

  • Ramassez les cendres après avoir fait brûler de la paille de riz ou du bois (l’eucalyptus ou le cyprès sont les plus efficaces).

Répandez les cendres autour des jeunes plantes. Continuez à faire cela pendant deux ou trois semaines jusqu’à ce que les plantes soient bien établies. Vous pouvez aussi entourer la parcelle de terre d’une tranchée de 8 à 10 cm de large et la remplir de cendres.

Efficace contre les vers gris, escargots, limaces et noctuelles des moissons.

 

Traitement pour les boutures et les plantons

Cette recette produit un fongicide (qui empêche la putréfaction causée par divers champignons) et un nématicide (qui évite les dégâts causés par les nématodes, minuscules sortes de vers qui dévorent les racines et les tuber-cules). Elle a été utilisée avec grand succès sur les boutures de taro (cocoyam) avant de les repiquer (replanter). C’est aussi bon pour toutes sortes de plantons.

  • Ecrasez ensemble au mortier :
    • 1 tasse de cendres de bois
    • 1 poignée de racines de gingembre frais
    • 1 poignée de gousses d’ail.
  • Ajoutez une poignée de feuilles de papayes et écrasez à nouveau dans un litre d’eau.
  • Diluez ce mélange dans 5 litres d’eau et mélangez.

Plongez les plantons et les pousses dans la solution et laissez le liquide sécher lentement sur les pousses, à l’ombre. Recommencez. Plantez les plantons normalement. Trois semaines après les avoir plantées, vous pouvez répandre cette solution sur la terre autour des jeunes plantes.

Compiled from information from Dr Mulowayi Katembwe, AMAVIC, BP 140, Goma, Democratic Republic of Congo and the Presbyterian Rural Training Centre (PRTC), Kumba, Cameroon.

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Équiper ceux qui œuvrent à l’éradication de la pauvreté et de l’injustice

À suivre dans ce numéro de Pas à Pas

Cette ressource provient de Pas à Pas 54

Ressources liées