Photo : Jim Loring/Tearfund

De: Familles en crise – Pas à Pas 55

Idées pratiques pour rendre les familles plus fortes et les aider à rester en bonne santé

Esly Regina Carvalho. 

Photo: Jim Loring/Tearfund

Photo: Jim Loring/Tearfund

De nos jours, les familles souffrent de pressions extrêmement importantes. Il suffit de regarder autour de soi. De nombreuses familles n’ont qu’un seul parent, certains enfants n’ont plus de parents du tout (souvent dû au sida) et ils vivent dans des foyers dirigés par d’autres enfants. Certaines familles s’occupent d’orphelins. De plus, la vie moderne, tout particulièrement en zone urbaine, impose d’énormes pressions sur la famille et sur les valeurs de la société. Parmi ces valeurs on trouve : 

Les valeurs culturelles Ces dernières années, nombre de valeurs et coutumes acceptées jusqu’à une époque récente ont subi de grands changements. Un comportement totalement inacceptable quand nos parents et grands-parents étaient jeunes, peut être maintenant acceptable. Ce que l’on voit de nos jours à la télévision ou dans des films était totalement interdit il y a dix ou vingt ans. 

Les valeurs sociales La recherche du plaisir personnel sans considérer ses répercussions sur les autres est peut-être l’une des influences sociales qui a le plus change notre société. Une telle approche a résulté dans l’accroissement de la pornographie, du divorce et de l’exploitation des enfants. Bien que ce soit difficile à mesurer, l’égoïsme du désir personnel a causé bien des dégâts dont le VIH/sida, les maladies sexuellement transmissibles et les grossesses non voulues, surtout parmi les jeunes. 

Les valeurs religieuses De nombreuses religions bien établies ont maintenant la possibilité de faire part de leurs croyances au monde entier, bien plus efficacement, grâce à l’internet et aux technologies modernes. De plus, avec le développement de nouvelles religions et sectes, les valeurs familiales sont parfois menacées ou remises en cause. Les valeurs sexuelles ont changé et la virginité avant le mariage a perdu la valeur qu’elle avait autrefois dans certaines cultures. Pour être « moderne » ou « à la mode », de nombreuses valeurs ont été abandonnées y compris celles qui faisaient partie de la « culture chrétienne ». Beaucoup de gens, surtout dans les villes, ont tendance à penser que les valeurs chrétiennes sont démodées. 

Une chose qui n’a pas changé depuis des milliers d’années, c’est le pêché. Il continue à influencer toute l’humanité. L’abus d’alcool fait éclater les familles et peut causer d’énormes dégâts dans la vie familiale. La dépendance d’autres drogues a le même effet. La violence familiale est la cause de coups et blessures physiques mais aussi de bouleversements émotionnels et psychologiques. Les abus sexuels, au sein de la famille ou en dehors, peuvent provoquer des dommages durables. 

Que peut-on faire pour aider les familles ?

Il faut d’abord accepter la réalité de la vie familiale et faire face aux défis qu’elle impose. Souvent, il semble plus facile d’ignorer les problèmes et d’espérer qu’ils disparaissent. Malheureusement, on ne fait pas disparaître un problème en l’ignorant. La seule manière de s’en débarrasser est de le confronter et le résoudre de manière appropriée. 

Esly Regina Carvalho est une psychothérapeute qui enseigne et forme les gens en conseils psychologiques chrétiens, en psychothérapie et dans l’utilisation de jeux de rôles basés sur la Bible. Elle a écrit de nombreux livres et articles sur ces thèmes, en portugais et en espagnol. Voici son adresse : PO Box 915, Little Elm, TX 75068, Etats-Unis. Email : plazadelencuentro@attglobal.net Internet : www.plazadelencuentro.com 

Soutien pour les familles avec de jeunes enfants

Idées d’actions pouvant accroître le rôle d’assistance de l’église. Elles mettent l’accent sur le renforcement des relations entre parents, enfants et communautés.

Des groupes « premiers pas » pour réunir les enfants en bas âge et les parents. Tout particulièrement important en ville où les parents peuvent se sentir isolés des réseaux familiaux.

Des crèches ou jardins d’enfants pour donner la liberté aux parents de se former ou de travailler. En demandant une somme modeste, ceci peut aussi fournir du travail à ceux qui s’occupent des enfants.

Des clubs de vacances pour les enfants durant leurs vacances scolaires lorsque les parents travaillent.

Des bibliothèques de livres et de jouets pour les enfants de familles pauvres.

Des cours pour les parents afin de les aider à comprendre et à faire face aux différentes étapes de développement de leurs enfants.

Des activités familiales pour encourager les familles à se détendre et à s’amuser ensemble.

 

Adapté de Les enfants et la rupture de la famille. Conseils : les enfants en danger, Volume 1, Tearfund.

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Équiper ceux qui œuvrent à l’éradication de la pauvreté et de l’injustice

À suivre dans ce numéro de Pas à Pas

Cette ressource provient de Pas à Pas 55

Ressources liées