Passer au consentement sur les cookies
Photo : Marcus Perkins

De : La santé sexuelle – Pas à Pas 69

Susciter la conversation sur les questions liées à la sexualité

On attrape les maladies et les infections de diverses manières. Certaines comme les rhumes, la grippe ou la tuberculose, se passent d’une personne à une autre par l’air, lorsqu’une personne infectée éternue ou tousse. D’autres, comme la malaria, se passent par le biais de moustiques. Les infections sexuellement transmissibles (IST) ne se transmettent que lors de relations sexuelles. C’est pourquoi les gens sont très gênés de s’y attaquer. Souvent, ils ne veulent pas se faire soigner et souffrent en silence.

Les IST peuvent être inconfortables et déplaisantes. Si on ne les traite pas, elles peuvent provoquer de très importants problèmes de santé dont des douleurs à long terme, l’infertilité, des problèmes lors de grossesse, des fausses couches, des cancers et la mort. Les IST transmises de mère à enfant peuvent aussi avoir des conséquences désastreuses sur les bébés et les jeunes enfants. Nombre de personnes ignorent l’existence des IST ou pensent qu’elles n’y sont pas exposées. En fait, ce sont des maladies très courantes. Même quelqu’un n’ayant eu qu’un seul partenaire sexuel peut se retrouver infecté. Souvent, il n’y a pas de symptômes externes, elles peuvent donc être transmises par des personnes ayant l’air en bonne santé. Il est possible d’en avoir une sans le savoir. Les gens s’exposent lorsqu’ils ont des rapports sexuels sans protection et si :

Voici quelques exemples d’IST.

Verrues génitales

C’est une IST courante. Elles peuvent parfois ne présenter aucun symptôme ou être si petites qu’on ne les voit pas. Elles touchent les organes sexuels ou la bouche. En voici quelques signes et symptômes :

Gonorrhée et chlamydia

Ces IST sont faciles à soigner si elles sont traitées à temps. Sinon, elles peuvent entraîner l’infertilité chez la femme comme chez l’homme. Pour l’homme, les symptômes commencent généralement entre deux et cinq jours après l’acte sexuel avec quelqu’un d’infecté et comprennent :

Chez la femme, les signes peuvent ne pas apparaître avant des semaines, parfois des mois mais ils comprennent :

L’homme comme la femme peuvent n’avoir aucun signe et pourtant être contagieux.

Le VIH

Le VIH est le virus qui cause le sida. On ne peut pas en guérir. Cependant, on peut le contrôler par des anti-rétroviraux, s’ils sont disponibles. Le VIH est attrapé lorsque le sang, les sécrétions du vagin ou le sperme de quelqu’un infecté pénètre dans le corps d’un autre. Il est aussi transmis de mère à enfant. On ne peut pas l’attraper en touchant, étreignant ou embrassant une personne vivant avec le VIH (PVV). Cette dernière peu avoir l’air sain et n’avoir aucun symptôme. On peut éviter la contagion en utilisant un préservatif durant le sexe.

Il y a un puissant lien entre le VIH et les autres IST. Les personnes souffrant d’une IST attrapent et transmettent plus facilement le VIH, surtout si elles ont des plaies sur les parties génitales. Chez les séropositifs à l’immunité affaiblie, les IST peuvent être plus virulentes et plus difficiles voire impossible à traiter.

Le papillomavirus humain (HPV)

C’est l’une des IST les plus courantes. Il n’y a souvent pas de symptômes mais il peut entraîner le cancer du col de l’utérus et d’autres types de cancers génitaux chez les hommes comme les femmes. Quelqu’un qui présente des symptômes d’autres IST devrait être dépisté pour le HPV.

La syphilis

C’est une IST qui, si elle n’est pas soignée, peut provoquer de sérieux problèmes de santé. Une femme enceinte peut la passer à son bébé et ce dernier peut naître prématuré, déformé ou mort. La syphilis se développe en quatre étapes:

• Étape 1 : une plaie sans douleur se développe, généralement dans les parties génitales. On dirait un petit bouton, une cloque ou une petite plaie qui va guérir sans traitement, laissant une petite cicatrice. Mais cela ne veut pas dire que l’infection est finie.
• Étape 2 : quatre à dix semaines après l’infection initiale, des rougeurs apparaissent sur le corps (surtout sur les paumes des mains et la plante des pieds). D’autres symptômes comprennent un mal de gorge, des ulcères dans la bouche, des gonflements des articulations, une perte de poids et de touffes de cheveux.
• Étape cachée : après environ un an, les symptômes disparaissent, bien que la personne puisse être toujours contagieuse.
• Dernière étape : si la syphilis n’est pas détectée et traitée dans les étapes précédentes, on peut voir se développer de sérieux problèmes comme des maladies cardiaques ou mentales, la cécité, la paralysie… pouvant aboutir à la mort.

Compilé par Maggie Sandilands à partir de « Where women have no doctor: a health guide for women » par A August Burns, Ronnie Lovich, Jane Maxwell et Katharine Shapiro, édité par Sandy Niemann (The Hesperian Foundation). 


Prévention et traitements

Prévention 

Il y a moyen de prévenir les IST mais cela dépendra souvent du niveau de choix et de contrôle que les gens ont sur les décisions sexuelles. Les femmes en particulier peuvent avoir peu d’influence dans les prises de décisions. Pour aider à prévenir les IST, les gens sexuellement actifs devraient :

Traitements 

Nombre d’IST peuvent être guéries par des antibiotiques si les gens ont accès à des soins. On ne guérit pas de celles causées par des virus (comme le VIH ou le HPV) mais un traitement peut alléger leurs symptômes. Les gens qui pensent avoir une IST devraient :


Les femmes en danger

Les femmes sont plus vulnérables aux IST, VIH compris, que les hommes pour des raisons physiologiques et sociales. Le sperme reste longtemps à l’intérieur du vagin après le sexe. Il est donc plus facile d’attraper un virus. La violence sexuelle, les viols, « l’acte sexuel à sec » ou la MGF accroissent tous la probabilité de déchirures dans le vagin durant l’acte, ce qui accroît les risques d’infection. 

Les femmes ont souvent peu de contrôle ou de choix sur quand et avec qui avoir un acte sexuel ou pour négocier l’utilisation d’un préservatif. La pauvreté peut alourdir ce manque de choix car les femmes peuvent dépendre économiquement d’un homme ou être forcées de vendre leur corps pour survivre. À cause d’un manque d’éducation, les femmes peuvent ne pas avoir accès aux informations sur les IST ou sur la manière de se protéger.

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant

Préférences en matière de cookies

Vos données personnelles et votre tranquillité d’esprit sont importantes pour nous et nous nous engageons à garantir la sécurité de vos données. Nous ne recueillons vos données que dans des buts spécifiques et lorsque ces buts n’ont plus lieu, nous ne conservons pas les données.

Pour en savoir plus, et pour voir la liste complète des cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

  • Ces cookies sont nécessaires pour le bon fonctionnement du site et ne peuvent pas être désactivés sur nos systèmes.

  • Ces cookies nous permettent de mesurer et d’améliorer la performance de notre site. Toutes les informations recueillies par ces cookies sont anonymes.

  • Ces cookies permettent de personnaliser l’expérience utilisateur. Ils peuvent par exemple mémoriser la région où vous êtes, ou encore vos paramètres d’accessibilité.

  • Ces cookies nous aident à adapter nos publicités à votre profil et nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes.