Photo: Richard Hanson/Tearfund

De : Gérer les risques quotidiens – Pas à Pas 79

Comment gérer les risques du quotidien

Dingiswayo Jere

Photo: Dingiswayo Jere

Photo: Dingiswayo Jere

Depuis plusieurs années, la rivière Mwanalundu, au sud du Malawi, connais sait un cycle d’inondations et d’assèchement. Cela était dû à la destruc tion des réserves forest ières de la région vallon née où la rivière prend sa source. Les arbres ont été utilisés comme bois de construction et comme combustible, et des jardins occupent les zones défrichées. L’eau s’écoulait facilement sur les terres déboisées, transportant du sable et des débris dans le lit de la rivière, ce qui entraînait des inondations.  Les cultures, le bétail, les écoles et les maisons situées en bordure de rivière dans le district Nsanje étaient emportés lors des inondations. Une fois que les pluies cessaient, la rivière s’asséchait rapidement et les communautés subissaient des pénuries d’eau. Cet article relate la façon dont une communauté a géré les risques et réduit la probabilité que cela se reproduise.

S’attaquer au problème

L’église locale a travaillé aux côtés des chefs du village et des leaders de la commun auté pour rencontrer les villageois. Ils ont employé le processus d’Évaluation participative des risques de catastrophes (EPRC) pour identifier les aléas auxquels la communauté était confrontée et sa vulnérabilité à ces aléas, puis trouver une solution. Ils ont également identifié les façons dont la communauté pouvait utiliser ses propres ressources pour reduire les risques.

Il est clairement apparu que le problème principal du village était le fait que la rivière Mwanalundu débordait et s’asséchait régulièrement. 

Mise en oeuvre du projet

Résultats 

Au cours des deux années qui ont suivi le dessablage du lit de la rivière, celle-ci n’a pas débordé. Les écoles n’ont donc pas été perturbées par des inondations et les jardins situés en bord de rivière n’ont pas été emportés. De plus, au cours de l’hiver et de l’été de l’année dernière, pour la première fois depuis de nombreuses années, la rivière Mwanalundu ne s’est pas asséchée et la communauté n’a pas souffert de pénurie d’eau. 

« Grâce aux efforts collectifs de la population locale, des leaders de la communauté et des partenaires de développement, certains de ces problèmes appartiennent désormais au passé, comme celui de la rivière Mwanalundu, » affirme l’un des chefs du village, qui a joué un rôle vital au niveau du projet de réduction des risques de catastrophe.  

Leçons apprises 

Dingiswayo Jere travaille pour l’Église évangélique River of Life (Rivière de la Vie)

PO Box 2146 Blantyre Malawi Email : dingijere@riverofl ifemw.org

Pour plus d’informations sur le processus EPRC, voir ROOTS 9 : Réduire les risques de désastres dans nos communautés www.tearfund.org/tilz 

Outils utilisés lors du processus EPRC :

CARTE HISTORIQUE Cet outil aide les populations à identifier les changements qui ont eu lieu dans leur localité sur plusieurs années. Grâce à cet outil, les villageois ont découvert qu’auparavant, la rivière coulait pendant toute l’année, ne débordait pas ni ne s’asséchait. Ils ont découvert que l’abattage des arbres avait contribué aux inondations, et que trop de sable et de débris avaient provoqué les inondations et les sécheresses. 

SECRET DANS LA BOÎTE Cet outil encourage la population à deviner différents objets qui se trouvent dans une boîte, de différentes manières. Le groupe qui a le droit de regarder et de toucher est celui qui devine le mieux la réponse. De même, les villageois trouvent les meilleures solutions aux problèmes qu’ils rencontrent puisque ce sont eux qui comprennent la situation.  

(Pour des conseils sur la façon d’utiliser ces outils, voir le guide PILIERS : Mobiliser la communauté. www.tearfund.org/tilz)

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant