Passer au consentement sur les cookies

Tearfund coopère avec l’Evangelical Fellowship of Zimbabwe (EFZ) depuis de nombreuses années. L’EFZ est une organisation-cadre religieuse au Zimbabwe et membre d’une puissante coalition de responsables d’Église nationaux nommée Zimbabwe Heads of Christian Denominations (ZHOCD). ZHOCD a été créée lorsque le Zimbabwe se trouvait dans des circonstances extrêmement graves et devait faire face à des problèmes économiques, sociaux et politiques après la fin du règne colonial en 1980. Au milieu de ces bouleversements, les membres de ZHOCD se sont unis dans une vision de prospérité pour leur pays. La formation de ZHOCD et sa publication d’un document prophétique intitulé The Zimbabwe We Want (Le Zimbabwe que nous voulons) ont été un moment déterminant.

Vous pouvez télécharger cette étude de cas à partir du panneau ci-dessous. Pour continuer à la lire sur cette page, faites défiler ou balayez vers le bas.

Voir ou télécharger cette ressource

Obtenir cette ressource

Ce document décrit la vision de ZHOCD pour les problèmes centraux que connaissait la nation : les valeurs nationales communes, le développement économique, le constitutionnalisme et la tolérance politique. Le document décrit également les rêves et aspirations de l’Église et de la population du Zimbabwe. Parallèlement à ce document, ZHOCD a lancé la campagne The Zimbabwe We Want. Lorsque ZHOCD s’unit sur un problème, le gouvernement national tient souvent compte de son opinion. L’Église est très respectée au Zimbabwe, car la majorité de la population est chrétienne, comme en a témoigné la présence de son ancien président, Mugabe, à l’inauguration de la campagne.

La campagne The Zimbabwe We Want a principalement orienté la nation à travers les interventions des Églises unies au moment des élections nationales. En 2006, le président Mugabe était encore à la tête du Zimbabwe. Toutefois, à mesure que Mugabe prenait de l’âge, la voix des dissidents politiques s’est faite plus forte. Cela a entraîné une répression du débat politique et des divisions profondes dans le pays. Cependant, en 2008, le Zimbabwe a tenu des élections nationales. Ces élections ont été fortement contestées, mais ZHOCD est restée unie au cœur de cette division politique nationale. Guidée par la vision de la campagne The Zimbabwe We Want, ZHOCD a joué un rôle important dans la formation de l’Accord politique global, qui préconisait un partage du pouvoir entre les partis politiques du pays après les élections. Cet accord a contribué à stabiliser la nation et le système politique.

Lors d’élections nationales ultérieures en 2018, ZHOCD a de nouveau joué un rôle non négligeable. Avant ces élections, ZHOCD avait formé un registre de prières. Malgré les inquiétudes à propos du nouveau système d’inscription biométrique des électeurs, ZHOCD s’est unie en mobilisant ses Églises pour défendre leur devoir civique de vote. Contre toute attente, le taux de participation aux élections de 2018 s’est élevé à 85 %, et beaucoup plus de femmes et de jeunes se sont engagés dans ce processus démocratique par rapport aux années précédentes. Malheureusement, les résultats des élections ont été contestés, et certains citoyens mécontents ont protesté. Leurs protestations ont rapidement tourné à la violence, et sept civils non armés ont été tués par des soldats de l’État. Pendant le déroulement de cette crise, ZHOCD a joué un rôle de maintien de la paix, en tentant de réconcilier les différentes factions. Elle a également dénoncé la violence, et ce de manière très explicite, lors de sa rencontre avec des représentants clés du gouvernement. Le nouveau président, Mnangagwa, a ensuite invité les candidats battus sur une tribune de discussion nommée Political Actors Dialogue (Dialogue des acteurs politiques) (POLAD). L’Église a soutenu la création de cette tribune. Depuis, de nombreuses initiatives bilatérales ont été entreprises sur divers sujets, avec l’aide de ZHOCD.

Bien que les relations entre la campagne The Zimbabwe We Want et le gouvernement ne soient pas sans difficulté, ZHOCD cherche à élargir la campagne pour impliquer les communautés et les Églises locales dans des discussions sur des questions politiques, et à jeter un pont entre ces opinions locales et les responsables politiques nationaux. La campagne est également soucieuse de maintenir la communication avec le gouvernement zimbabwéen en dehors des périodes électorales.

Cette brève étude de cas sur le thème : gouvernance, illustre l’impact de l’utilisation des approches de plaidoyer suivantes :

Ces études de cas peuvent être utilisées parallèlement au Guide du plaidoyer, car elles donnent des exemples pratiques des approches qu’il présente.

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Recevez nos actualités par mail

Soyez directement informé des dernières connaissances que nous avons acquises et des nouvelles ressources que nous mettons à votre disposition

Abonnez-vous maintenant

Préférences en matière de cookies

Vos données personnelles et votre tranquillité d’esprit sont importantes pour nous et nous nous engageons à garantir la sécurité de vos données. Nous ne recueillons vos données que dans des buts spécifiques et lorsque ces buts n’ont plus lieu, nous ne conservons pas les données.

Pour en savoir plus, et pour voir la liste complète des cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

  • Ces cookies sont nécessaires pour le bon fonctionnement du site et ne peuvent pas être désactivés sur nos systèmes.

  • Ces cookies nous permettent de mesurer et d’améliorer la performance de notre site. Toutes les informations recueillies par ces cookies sont anonymes.

  • Ces cookies permettent de personnaliser l’expérience utilisateur. Ils peuvent par exemple mémoriser la région où vous êtes, ou encore vos paramètres d’accessibilité.

  • Ces cookies nous aident à adapter nos publicités à votre profil et nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes.