De: Les jeunes – Pas à Pas 109

Mobiliser les jeunes et les soutenir dans leur épanouissement

Dans les quatre évangiles, nous voyons Jésus accomplir un miracle, que l’on connaît généralement sous le nom de multiplication des pains et des poissons. Lisez Matthieu 14:13-21 et Jean 6:1-15.

Jésus et ses disciples cherchent un endroit au calme pour se reposer, mais ils sont suivis par une foule nombreuse. Quand Jésus voit toutes ces personnes, il est pris de compassion et il guérit ceux qui souffrent (Matthieu 14:14).

Trop cher

Le soir, les disciples veulent renvoyer les gens pour pouvoir aller acheter à manger dans les villages environnants. Mais Jésus entreprend de tester ses disciples (Jean 6:6). Sachant déjà ce qu’il va faire, il leur demande plutôt de nourrir la foule. Ils sont choqués ! Philippe répond : « Les pains qu’on aurait pour 200 pièces d’argent ne suffiraient pas pour que chacun en reçoive un peu ! » 

Malgré toutes les choses merveilleuses qu’ils ont vu Jésus faire, dont des guérisons miraculeuses un peu plus tôt ce jour-là, les disciples ne parviennent pas à voir au-delà du problème immédiat. « Nous ne pouvons pas faire ça. C’est trop difficile. Trop cher. » Ils perdent de vue qui est Jésus et que rien ne lui est impossible (Luc 1:37).

Nous avons tous un rôle à jouer dans le royaume de Dieu. Peu importe notre âge, jeune ou vieux, nous pouvons bénir les autres par nos paroles et nos actes. Illustration : Wingfinger

Nous avons tous un rôle à jouer dans le royaume de Dieu. Peu importe notre âge, jeune ou vieux, nous pouvons bénir les autres par nos paroles et nos actes. Illustration : Wingfinger

L’offrande

En cherchant dans la foule, ils finissent par trouver un garçon qui est prêt à donner à Jésus les aliments qu’il a. Mais André est tout aussi sceptique que Philippe : « Il y a ici un jeune garçon qui a cinq pains d’orge et deux poissons, mais qu’est-ce que cela pour tant de monde ? » (Jean 6:9). Jésus prend l’offrande apportée par le garçon, remercie Dieu et la multiplie. Chacun a alors largement de quoi manger, et il y a même des restes.

La puissance de dieu

Parfois, les besoins qui nous entourent peuvent sembler tellement grands que, comme les disciples, nous avons l’impression que nous ne pouvons absolument rien faire. Ce miracle nous rappelle que même si nous nous sentons petits et insignifiants, nous avons une contribution à apporter. 

Jésus aurait pu miraculeusement placer de la nourriture dans les mains de chaque personne, pourtant il a choisi de faire participer le garçon, et les disciples, à son œuvre. Il veut que chacun de nous participe, et nous devons croire qu’il nous donnera ce dont nous avons besoin pour le servir au mieux. Tout comme le garçon, nous devons apporter ce que nous pouvons, et avoir confiance que Dieu fera le reste.


Questions pour La discussion

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant