De: Quand frappe la catastrophe – Pas à Pas 18

Comment les Églises et les communautés peuvent se préparer aux catastrophes, incluant une section sur les bases du secourisme

par Mike Wall.

«Si nous sommes jetés dans le brasier, notre Dieu que nous servons peut nous délivrer: il nous délivrera de la fournaise ardente.» (Daniel 3:17) Les gens impliqués dans des catastrophes doivent faire face à de très hauts niveaux de tension nerveuse et il est donc bon de comprendre ce qu’est le stress et d’apprendre à le dominer.

Trois types de stress

De nombreuses situations quotidiennes provoquent une tension nerveuse. Nous ressentons, naturellement, de l’anxiété devant une situation nouvelle comme, par exemple, le commencement d’un nouveau travail, la pratique d’un sport ou la rencontre avec des gens nouveaux. Ce type de tension nous aide en fait à mieux répondre et à mieux faire face à des situations nouvelles. C’est ce que nous appelons le stress productif.

Cependant, à mesure qu’augmente ce type de stress, nous nous sentons de plus en plus tendus; à mesure que le temps passe, l’inquiétude monte de plus en plus en nous. Nous arrivons facilement à un point où nous ne pouvons plus vraiment faire face à ces situations très difficiles. Nous utilisons toute notre énergie pour survivre. C’est ce que nous pouvons appeler le stress improductif.

 

Si le niveau de stress continue à augmenter le niveau atteint devient alors ce qu’on peut appeler le stress paralysant. La personne a alors atteint le point extrême où elle est carrément incapable de travailler et nécessite l’aide d’un spécialiste.

Le shéma ci-dessous montre ces trois types de stress. Entre les points A et B, la personne travaille de son mieux. Cependant, une fois le point B dépassé, l’efficacité de son travail diminue de plus en plus. Dans une situation réelle, il n’existe pas de changement soudain qui permette d’établir qu’une personne ait atteint un niveau de stress improductif. Par contre certains signes peuvent nous en avertir.

Signes d’avertissement

Signes physiques:

Signes mentaux:

Signes spirituels:

L’entourage ne notera peut-être aucun de ces signes pendant longtemps. Les signes pourront aussi apparaître tous mélangés mais de toutes façons, ils ne faisait pas «partie» de la personne avant qu’elle n’ait à faire face à cette situation de stress.

Que faire, face au stress?

Mike Wall est responsable de l’Unité chargée des secours à Tear Fund, Royaume Uni.

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Équiper ceux qui œuvrent à l’éradication de la pauvreté et de l’injustice