De: Quand frappe la catastrophe – Pas à Pas 18

Comment les Églises et les communautés peuvent se préparer aux catastrophes, incluant une section sur les bases du secourisme

Adapté du livre Seed to Seed par Suzanne Ashworth, avec la permission de l’auteur.

Le coût des graines de légumes et le fait qu’elles soient souvent difficiles à se procurer posent un problème aux petits agriculteurs. Les agriculteurs savent cultiver et propager les cultures traditionelles. Cependant, dans de nombreuses parties du monde, des légumes récemment introduits, comme le chou, le chou frisé, les tomates, les oignons, sont maintenant très communs. Les agriculteurs ne savent généralement pas comment récupérer euxmêmes les graines de ces légumes. Ils sont ainsi dépendants de graines qu’ils doivent acheter pour chaque récolte.Voici quelques idées utiles adaptées du livre Seed to Seed dont nous vous parlons à la page précédente.

Les tomates

Les tomates viennent de l’Amérique du Sud mais on les trouve maintenant dans le monde entier. Les tomates se fécondent généralement ellesmêmes, il est donc possible d’en cultiver plusieurs variétés dans le même jardin et d’en ramasser les graines séparément. Il est facile de récolter les graines des tomates. Ramasez des tomates mûres et coupez les en deux au milieu (pas depuis la queue ou la fleur jusqu’en bas, mais dans l’autre sens). Au dessus d’un saladier ou d’un seau, pressez les tomates pour en faire sortir les graines et la chair qui y reste attachée. Vous pouvez manger le reste. Ajoutez un peu d’eau aux graines et écrasez bien le mélange jusqu’à l’obtention d’une pâte. Vous pouvez, si vous en avez un, utiliser un mixeur électrique pour faire celà, c’est idéal.

Chaque graine de tomate est envelopée d’une couche de gelée. Dans des conditions naturelles (c’est-à-dire si la tomate n’est pas cueillie et mangée!), cette gelée contient des substances qui empêchent la germination jusqu’à ce que la tomate pourrisse, laissant ainsi les graines prêtes à germer dans la terre. Nous devons reproduire ce processus de pourriture. Pour cela, laissez le saladier ou le seau de graines et de gelée fermenter trois jours environ. Comme celà sentira assez mauvais, ne le laissez pas dans la maison ou à la portée d’enfants ou d’animaux qui pourraient le renverser. Bientôt une couche de moisissure blanche ou grise couvrira la surface du récipient. Ajoutez assez d’eau pour doubler le volume du mélange et mélangez bien. Les bonnes graines se déposeront au fond du récipient et ceci vous permettra de verser la moississure, la chair et les graines vides hors du récipient. Rajoutez encore de l’eau et répétez l’opération jusqu’à ce que les graines soient propres. Versez les ensuite dans une passoire. Essuyez le fond de la passoire avec une serviette pour enlever le plus d’eau possible, puis mettez les graines sur une assiette sèche. Ne pas les placer sur du papier car elles seraient très difficiles à enlever. Remuez-les au moins deux fois par jour jusqu’à ce qu’elles soient sèches. Ne les faites pas sécher en pleine lumière ni dans un four. Stockez les graines sèches dans un bocal étanche. Elles devraient se conserver de quatre à dix ans.

La famille des choux

Celle-ci comprend les choux, les choux frisés, les broccolis, les choux-fleurs et les choux chinois. Tous les membres de cette famille peuvent se croiser entre eux. Il vaut donc mieux ne faire qu’une seule culture de la famille des choux (d’une seule variété) dans votre jardin, si vous souhaitez récolter les graines. Selectionnez quelques belles plantes et ne les cueillez pas lorsqu’elles sont prêtes à manger. Laissezles pousser encore et elles produiront finalement des fleurs jaunes qui à leur tour se transformeront en cosses (ou gousses). Les choux ne produiront pas de graines jusqu’à la saison prochaine. Les tiges porteuses de graines sont souvent assez hautes. Quand les cosses commencent à devenir marron clair et éclatent facilement, commencez à faire la récolte. Les cosses les plus mûres se trouvent à la base de chaque tige et devraient être ramassées à la main à mesure qu’elles sèchent. La récolte durera plusieures semaines. Si l’on a pas le temps de faire la récolte à la main, on peut aussi la faire en une seule fois, en choississant le moment où la tige est porteuse du plus grand nombre de cosses sèches. Faites sécher les cosses bien à l’abri de la lumière directe. Battez les cosses sèches et vannez le reste. Stockez les graines séchées dans des pots ou des bocaux bien étanches. Elles se conserveront pendant cinq ans.  

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi