De : Pas à Pas 111 - Collecter des fonds localement

Découvrir la joie d’inviter les gens à investir dans notre travail et notre ministère

Aux tout débuts de l’Église, Paul a demandé à ses adeptes de la ville de Corinthe de régulièrement mettre de côté une petite part de leurs revenus pour aider les habitants de Jérusalem touchés par la famine et la pauvreté. Les lettres qu’il a adressées aux Corinthiens sont depuis devenues la base de l’enseignement chrétien sur la générosité, la collecte de fonds et la redevabilité.


Générosité

Paul ne mendiait pas. En revanche, il enseignait à ses adeptes l’importance de donner généreusement. Il les encourageait à mettre régulièrement de l’argent de côté afin qu’ils aient toujours de quoi partager.

« En ce qui concerne la collecte en faveur des saints, faites, vous aussi, comme je l’ai prescrit aux Églises de la Galatie : que chacun de vous, le dimanche, mette de côté chez lui ce qu’il pourra, en fonction de ses moyens, afin qu’on n’attende pas mon arrivée pour récolter les dons. » (1 Corinthiens 16:1-2).

Collecte de fonds

Paul a ensuite demandé aux Corinthiens de choisir des personnes de confiance pour gérer les dons et les distribuer. Si les fonds étaient mal gérés, ou gérés par des personnes corrompues, les gens refuseraient de donner.

« Quand je serai chez vous, j’enverrai avec des lettres ceux que vous aurez choisis pour porter vos dons à Jérusalem. » (1 Corinthiens 16:3).

Ces lettres étaient la preuve que les personnes qui s’occupaient de l’argent étaient dignes de confiance.

Redevabilité

Dans la deuxième lettre de Paul aux Corinthiens, nous voyons les règles que suivaient les personnes impliquées dans la collecte de fonds. Par exemple, elles voyageaient par deux, afin de réduire les risques de tentation ou de vol. C’était plus de travail, mais elles prenaient ces précautions pour veiller à honorer Dieu dans tout ce qu’elles faisaient.

« Nous voulons en effet éviter qu’on nous critique au sujet de la forte somme dont nous avons la charge, car nous recherchons ce qui est bien non seulement devant le Seigneur, mais aussi devant les hommes. » (2 Corinthiens 8:20-21).

Lorsque les gens financent une œuvre, ils veulent que l’argent soit utilisé à bon escient. S’il est bien dépensé, ils pourront à nouveau confier leur argent à l’Église ou à l’organisation en question. Mais s’il n’est pas utilisé à bon escient, ils ne souhaiteront plus financer cette œuvre et l’organisation risque d’entacher sa réputation.

Groupes de redevabilité

Il existe différentes manières de rendre des comptes. Vous pouvez faire un retour d’information par le biais de réunions, produire des rapports réguliers, ou procéder à des évaluations indépendantes.

Formation à la collecte de fonds pour responsables d’Églises et de ministères en Égypte, dans le cadre de l’initiative NABLA. Photo : NABLA Initiative

Formation à la collecte de fonds pour responsables d’Églises et de ministères en Égypte, dans le cadre de l’initiative NABLA. Photo : NABLA Initiative

Aujourd’hui, de nombreuses Églises et organisations chrétiennes collaborent en formant des groupes spécifiquement chargés de la redevabilité. Chaque groupe veille à ce que ses membres respectent les normes établies en matière de gestion responsable. L’appartenance certifiée à l’un de ces groupes assure aux donateurs que leur argent sera bien utilisé.

Des « groupes de redevabilité » ont été créés dans plusieurs pays, dont l’Australie (CMA Standards Council), le Canada (CCCC), la Corée du Sud (CCFK), l’Égypte (NABLA Initiative), les États-Unis (ECFA), le Guatemala (CONFIABLE), l’Inde (EFAC), le Kenya (AfCAA, au service de l’ensemble de l’Afrique) et les Philippines (CCTA).

Normes

Pour Paul, la générosité, la collecte de fonds et la redevabilité étaient étroitement liées. Le peuple de Dieu devait suivre certaines directives pour préserver et prouver son honnêteté et son intégrité. Ce modèle, qui permet de garantir le respect de certaines normes dans le but d’instaurer la confiance et d’encourager les gens à donner généreusement au niveau local, est encore d’actualité.

Questions pour la discussion

Encourager la générosité

En Égypte, il existe de nombreux ministères chrétiens reconnus, mais nous dépendons essentiellement d’un soutien extérieur, car nous n’avons pas la tradition du don.

Nous sommes néanmoins en train de prendre conscience que Dieu nous a déjà donné tout ce dont nous avons besoin. Notre groupe de redevabilité (NABLA Initiative) libère le potentiel des Églises et des ministères en les dotant des moyens dont ils ont besoin pour encourager la générosité, enseigner sur le sujet de la collecte de fonds d’un point de vue biblique, et promouvoir la redevabilité financière.

Aujourd’hui, NABLA Initiative compte six membres accrédités et nous nous attendons à ce que bien d’autres rejoignent le mouvement. Avec le temps, nous espérons également servir l’ensemble de l’Église dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

Adel Azmy Matta, directeur général de NABLA Initiative, Égypte.

www.nabla-initiative.org

Instaurer la confiance

CONFIABLE, qui signifie « digne de confiance », est un groupe de redevabilité établi au Guatemala. Le groupe a été créé pour aider les ministères à instaurer la confiance et à promouvoir la libéralité au plan local, malgré des antécédents de corruption dans le pays.

CONFIABLE promeut sept normes de gestion organisationnelle :

  1. un engagement à opérer selon des valeurs et des pratiques bibliques
  2. une bonne gouvernance, par l’intermédiaire d’un conseil d’administration indépendant composé d’au moins cinq personnes qui se réunissent deux fois par an
  3. la responsabilité financière, qui implique des audits indépendants et la production d’états financiers complets et exacts
  4. le respect de la loi, en veillant à ce que les ressources soient utilisées de manière responsable
  5. la transparence, qui implique de présenter des états financiers et tout autre document exigé par la loi
  6. des salaires équitables et des valeurs d’intégrité et de respect dans toutes les transactions avec les individus et les organisations
  7. la bonne administration des dons caritatifs, fondée sur les principes de la générosité chrétienne.

Bien que CONFIABLE soit une initiative récente, les membres du groupe jouissent déjà d’une forte crédibilité et d’une excellente réputation auprès des donateurs. Des personnes d’autres pays, dont El Salvador et le Brésil, s’intéressent déjà à cette initiative et envisagent de discuter des sept normes et de créer des groupes similaires.

Juan Callejas, président du conseil d’administration de CONFIABLE, Guatemala.


Définitions

https://www.lausanne.org/about/lausanne-standards/about-the-lausanne-standards

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant