Passer au consentement sur les cookies

De : Les insectes - Pas à Pas 115

L'importance des insectes : comment en prendre soin et en tirer parti

Il n’est pas facile d’attraper une sauterelle. Elles sont rapides et réactives : dès qu’on s’en approche, elles sautent ou s’envolent.

Mais mon ami Tojo m’a appris une bonne méthode. Trouvez une tige de bambou longue et fine, et accroupissez-vous en la tenant en l’air, au-dessus de vous. Lorsque vous voyez une sauterelle au sol, rapprochez-vous lentement. Puis « shlack ! », frappez la sauterelle avec la tige de bambou. Si vous visez bien, vous l’assommerez et pourrez la mettre dans votre poche.

Voilà ce que Tojo et moi faisions pendant la récréation du matin, à l’école primaire, à Madagascar. Il emportait les sauterelles chez lui à midi et les rapportait l’après-midi, frites et assaisonnées. Il les partageait avec moi, et en échange, je partageais avec lui mon mélange de crackers.

Je trouvais l’activité plutôt amusante, mais je me suis rapidement rendu compte que j’étais le seul à faire ça avec Tojo. En fait, les autres enfants se moquaient de lui parce que sa famille ne pouvait même pas se payer les petits paquets de crackers proposés par les vendeurs ambulants.

Alors au bout d’un certain temps, nous avons arrêté d’attraper les sauterelles. Tojo préférait avoir faim que de subir des moqueries parce qu’il mangeait des insectes.

En fait, ce sont les autres enfants qui étaient perdants. Les insectes sont une excellente source de protéines et d’autres nutriments. Ils peuvent être nuisibles, mais ils contribuent également au bon fonctionnement du monde naturel. Sans eux, des écosystèmes entiers disparaîtraient. Ces minuscules créatures sont vitales pour l’avenir de la vie sur notre planète.

Une merveilleuse diversité

À certains égards, les insectes sont les créatures les plus florissantes sur terre. Ce sont certainement les plus diverses : plus d’un million d’espèces différentes ont été répertoriées, et les scientifiques estiment qu’il existe jusqu’à 10 millions d’espèces au total. Ce sont aussi les plus nombreuses. Si nous voulions compter le nombre total d’insectes dans le monde, les chiffres seraient tellement colossaux qu’ils n’auraient aucun sens.

Il existe un éventail extraordinaire d’insectes différents, qu’il s’agisse des abeilles, des cigales, des coléoptères, des criquets, des fourmis, des guêpes, des libellules, des mantes religieuses, des mites, des papillons ou des phasmes. Certains ne quittent jamais le sol, ou vivent toute leur vie en parasite dans la fourrure d’un animal hôte. D’autres parcourent de grandes distances, survolant librement les frontières, les océans, les forêts et les déserts, en véritables citoyens du monde.

Certains insectes vivent en solitaire. D’autres, comme les abeilles et les fourmis, vivent en communautés sophistiquées. Certains laissent peu de traces. D’autres, comme les termites, ont leur propre architecture. La vie même de chaque insecte est riche et étrange, car tous passent par un stade larvaire dont la forme est totalement différente de leur aspect une fois adultes. Par exemple, les asticots sont des larves de mouches, et les chenilles sont des larves de mites et de papillons.

Le royaume des insectes est un réel sujet d’émerveillement. Personnellement, les insectes que je préfère sont les fourmis. J’ai passé des heures et des heures à les observer (comme l’auteur des Proverbes nous y invite dans Proverbes 6:6) ! Un jour, au Kenya, j’ai vu une colonne de fourmis s’organiser pour former un pont dans le but de traverser un ruisseau. C’était fascinant, même si je n’arrêtais pas de sursauter et de me donner des claques sur les jambes parce que les fourmis s’intéressaient aussi à moi !

Bien entendu, les insectes peuvent également nous gâcher la vie de bien des façons. Puces dans le lit, charançons dans la farine. Cafards. Mouches. Une rencontre avec un nid de guêpes peut être une expérience terrible. Les coléoptères xylophages peuvent tuer un arbre ou détruire un bâtiment. Une invasion de criquets peut détruire les moyens de subsistance d’un agriculteur. De minuscules moustiques transmettent des maladies qui tuent chaque année des millions de personnes. Notre relation avec les insectes est donc compliquée.

Les termites transforment les plantes mortes et en décomposition en un sol fertile. Pour protéger leur nid, ils érigent dessus des monticules avec de la terre humectée par leur salive. Photo : Andrew Philip/Tearfund

Nous avons besoin des insectes

Même s’il arrive que les insectes nous agacent ou nous tourmentent, nous ne pouvons pas vivre sans eux. Le biologiste et expert en fourmis E. O. Wilson nous donne une leçon d’humilité : « Si l’humanité entière disparaissait, le monde retrouverait une richesse perdue depuis des milliers d’années. Mais si les insectes disparaissaient, notre environnement sombrerait dans le chaos. »

Les insectes sont importants car ils remplissent de nombreux rôles essentiels dans la nature. L’un d’eux est la pollinisation, qui est vitale pour la reproduction des plantes. Les plantes produisent des fleurs colorées et du nectar sucré qui attirent les insectes. Lorsque les insectes se nourrissent de nectar, le pollen adhère à leur corps et à leurs pattes. Puis, lorsqu’ils visitent d’autres fleurs, le pollen se dépose, permettant la reproduction et une nouvelle croissance. Ce processus régit le monde vivant.

Les insectes recyclent également les déchets. Ils rongent et creusent le bois mort, s’associant aux champignons et aux bactéries pour le décomposer. Ils emportent les derniers restes d’animaux ou d’autres insectes morts. À mesure que les éléments se décomposent, les nutriments qu’ils contiennent sont libérés pour nourrir autre chose. Rien n’est gaspillé, et une nouvelle vie naît de l’ancienne.

Pour revenir à ce que je disais plus haut à propos des sauterelles, les insectes sont également une denrée alimentaire : dans de nombreuses régions du monde, on consomme des insectes de toutes sortes. Cette pratique était en train de se perdre à Madagascar lorsque j’étais enfant, mais elle reste très présente ailleurs.

Les insectes sont un aliment de grande qualité, riche en protéines. Ils sont rapides et peu coûteux à produire, avec seulement une fraction de la surface au sol, de l’eau ou des émissions carbone que nécessite la production d’autres formes de protéines, comme le bétail. Étant donné que les insectes transforment naturellement les déchets, ils peuvent être nourris de sous-produits agricoles ou de déchets alimentaires, tels que les fruits pourris. Ils peuvent être une source de nourriture pour l’être humain, ou être utilisés pour nourrir les poulets, les poissons ou d’autres animaux d’élevage.

Les insectes ont un rôle important à jouer pour nous assurer un avenir durable. En fait, mon ami Tojo avait raison.

La pollinisation croisée

La pollinisation croisée implique le transfert de grains de pollen de l’anthère mâle d’une fleur au stigmate femelle d’une autre fleur de la même espèce. Cela permet la fertilisation et la production de graines et de fruits.

Bien que de nombreuses plantes se pollinisent par elles-mêmes, la diversité génétique accrue engendrée par la pollinisation croisée a souvent pour effet de produire des plantes plus robustes, à la croissance plus rapide, qui s’adaptent plus facilement à la modification de leur environnement.

1. La couleur vive d’une fleur et son parfum attirent un insecte.

2. En récoltant le nectar, l’insecte effleure les anthères et le pollen se colle sur son corps et ses pattes.

3. L’insecte est ensuite attiré par une autre fleur.

4. Pendant que l’insecte se nourrit, le pollen sur son corps se dépose sur le stigmate de la nouvelle fleur.

5. Le pollen permet à la fécondation de se produire dans l’ovaire.

6. L’ovaire se transforme en graines, qui forment de nouvelles plantes.

  Jeremy Williams

Jeremy Williams est auteur et militant des questions sociales et environnementales. Il est l’auteur de Climate Change is Racist: Race, Privilege and the Struggle for Climate Justice, et tient un blog sur la durabilité sur earthbound.report

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant

Préférences en matière de cookies

Vos données personnelles et votre tranquillité d’esprit sont importantes pour nous et nous nous engageons à garantir la sécurité de vos données. Nous ne recueillons vos données que dans des buts spécifiques et lorsque ces buts n’ont plus lieu, nous ne conservons pas les données.

Pour en savoir plus, et pour voir la liste complète des cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

  • Ces cookies sont nécessaires pour le bon fonctionnement du site et ne peuvent pas être désactivés sur nos systèmes.

  • Ces cookies nous permettent de mesurer et d’améliorer la performance de notre site. Toutes les informations recueillies par ces cookies sont anonymes.

  • Ces cookies permettent de personnaliser l’expérience utilisateur. Ils peuvent par exemple mémoriser la région où vous êtes, ou encore vos paramètres d’accessibilité.

  • Ces cookies nous aident à adapter nos publicités à votre profil et nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes.