De : Formation – Pas à Pas 22

Diverses méthodes de formation et de facilitation

Alors que les membres d’un groupe communautaire récemment formé (le Projet Poulet Kyanja) étaient rassemblés dans un village près de Kampala en Ouganda, un visiteur leur a montré une image toute simple et leur a demandé, «Que représente cette image?»

Les gens ont bavardé entre eux. Le dessin de Joe était loin d’être une oeuvre d’art, mais la réponse était évidente: il s’agissait d’un poussin nouveau né, sortant de sa coquille d’oeuf. Mais le visiteur voulait en savoir plus: «Quelle est la cause de ce phénomène?» a-t-il demandé.

Marie a prit la parole: «L’oeuf contient un embryon vivant. Pendant que la poule couve ses oeufs, durant trois semaines, l’embryon ou le bébé poussin grandit à l’intérieur de la coquille. Quand le poussin devient trop gros pour la coquille, celle-ci se craquelle et le poussin naît.»

Joe lui a donné raison et a continué à expliquer qu’on peut imaginer une communauté exactement comme un oeuf. Dans chaque communauté et à l’intérieur de chaque individu, se cache un potentiel réel. Chacun de nous a été créé à l’image de Dieu et doté de possibilités et de dons divers. Pourtant, la croissance et le développement du potentiel des personnes et des communautés demandent autre chose, analogue à la chaleur et aux soins que prodigue la mèrepoule à ses oeufs.

Il existe des gens qui semblent ainsi agir comme source de chaleur ou d’énergie. Ils fournissent l’énergie qui aide au processus de développement. Ces personnes peuvent être appelées agents au développement ou animateurs. Tout le potentiel est à l’intérieur de chaque individu constituant la communauté. Il est impossible que ce potentiel soit apporté de l’extérieur puisqu’il est déjà là, au coeur même de chacun! Mais des agents de développement dévoués peuvent donner aux communautés la confiance nécessaire pour améliorer une situation donnée. Les meilleurs agents au développement appartiennent souvent à la communauté qu’ils servent.

Dans ce numéro nous étudions le travail de ces personnes. Traditionnellement, on les appelait agents de vulgarisation, mais ce terme donne à penser qu’ils introduisent des idées de l’extérieur donc supérieures et à vulgariser ailleurs. Au lieu de ce terme, nous utiliserons le mot animateur, pour désigner une personne qui fournit encouragement, appui et vie nouvelle à sa communauté, ou bien encore qui prend le temps de découvrir le potentiel d’une communauté, de la comprendre et de partager avec elle des idées et un savoir appropriés. Bien évidemment, la terminologie importe peu, mais ce qui compte vraiment, c’est l’attitude de ces personnes envers les communautés avec lesquelles elles travaillent.

por Isabel Carter

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant