De: Prenons soin de notre terre – Pas à Pas 41

Des idées pour exploiter au mieux les petites parcelles de terrain

par Abdou Yaba Diop.

La sécheresse et le manque d’eau ont toujours été fréquents dans le milieu rural africain. Au début des années 80, les gouvernements et les ONG ont mis en place des installations diverses telles que des barrages, des puits et des systèmes d’adduction d’eau, pour essayer d’apporter une solution au problème. Cependant, après plusieurs années, un grand nombre de ces installations ne fonctionnent plus; souvent par suite d’une mauvaise gestion

En tant que secrétaire du Comité de Gestion de notre forage, j’aimerais partager nos succès avec vous. Quatre villages dans un rayon de 2km utilisent ce forage. Le comité de gestion qui est bénévole est élu par les villageois en présence des autorités locales. Il est composé de onze membres comprenant le Président, le Vice-président, le Trésorier et le Secrétaire, ainsi que quatre personnes chargées de collecter l’argent de ceux qui utilisent le forage.

Règlement

Chaque personne de plus de cinq ans qui utilise le forage verse 100 FCFA par mois (un peu plus de 1£ par an ou 2 $US). Certaines personnes ont des branchements arrivant chez elles et dans leurs jardins maraîchers. Elles ont des compteurs d’eau et payent donc aussi ce qu’elles consomment. Un étranger qui reste pendant plus d’un mois doit aussi contribuer. L’accès au puits de forage est interdit à toute personne ne versant pas sa cotisation avant le 10 de chaque mois, ainsi qu’à tout membre de sa famille.

Un technicien qui habite au village est responsable de l’entretien de la pompe et de l’état technique du moteur. Son travail est rémunéré. Un conducteur surveille le forage et s’assure que personne ne s’en sert durant la période la plus chaude de la journée. Le moteur est maintenu en bon état grâce à des révisions régulières.

Chaque mois, une vérification des comptes se fait devant tous les membres du comité de gestion et la réunion est ouverte à tous. On vérifie les entrées et les sorties d’argent. Après avoir réglé les dépenses prévues, le reste de l’argent est placé à la banque.

Autres activités

En même temps qu’il se charge de la production d’eau, le comité encourage aussi les activités économiques. Durant les cinq dernières années, le comité a acheté des arachides et des céréales lorsque leur prix était bas, les revendant ensuite aux membres de la communauté lorsque les prix ont monté sur le marché local, mais à un prix très inferieur à celui du marché. Le petit bénéfice réalisé sert à offrir des prêts de trois mois aux membres de la communauté, généralement à un taux d’intérêt de 10%.

Au village, tout le monde est conscient de l’importance d’un forage dans une région où l’eau est aussi précieuse que l’or. Et chacun sait combien il est important qu’il fonctionne correctement. C’est parce que nous avons été très attentifs à la bonne gestion de notre forage, et que nous payons tous notre eau, que notre forage est toujours en parfait état de marche après 15 ans de fonctionnement!

Abdou Yaba Diop est le Secrétaire du Comité de Gestion du forage à Keur Yaba Diop, PO Box 50, Khombole, Sénégal.

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Équiper ceux qui œuvrent à l’éradication de la pauvreté et de l’injustice