Photo : Marcus Perkins

De: La santé sexuelle – Pas à Pas 69

Susciter la conversation sur les questions liées à la sexualité

 Dans certains pays de l’Afrique subsaharienne, un adulte sur dix vit déjà avec le VIH. Ceci signifie que dans presque toutes les églises, il y a quelques porteurs de ce virus.

Ce n’est pas seulement un problème pour l’Afrique car la pandémie du sida touche le monde entier. Les porteurs du virus et ceux morts du sida ne sont pas simplement des étrangers mais des membres de notre famille mondiale. Le plus important défi maintenant est de sauver des vies.

Les attitudes critiques qui considèrent le VIH comme une punition pour le péché et l’immoralité, ont contribué à créer une autre épidémie : la stigmatisation et la discrimination. Le VIH est un virus qui peut toucher n’importe qui, ce n’est pas un jugement moral. Nombre d’enfants sont infectés par le virus transmis à la naissance. Nombre des nouvelles infections touchent des jeunes femmes mariées et fidèles. Pourtant, la stigmatisation persiste et empêche les gens de demander de l’aide, un dépistage ou un traitement. Les leaders de l’église ont une position d’influence dans la communauté et peuvent donc aider à changer ces attitudes critiques. Nous avons une opportunité de dénoncer la stigmatisation, pour sauver des vies et donner un espoir aux gens.

ANERELA+ est le réseau africain de leaders religieux porteurs ou personnellement affectés par le VIH et le sida. Nous cherchons à équiper, renforcer et pousser les leaders séropositifs à s’attaquer aux problèmes de stigmatisation et de discrimination, de peur irrationnelle, de démenti et de honte qui aident à propager le virus. Pour s’attaquer à la stigmatisation, ces leaders rompent le silence dans les églises en partageant leur histoire et expérience personnelle. Ils parlent de leur statut de séropositifs librement et franchement. Ils vivent comme des modèles positifs. Ils montrent que lorsqu’il y a un soutien et un accès aux soins comme les antirétroviraux, le VIH n’empêche pas une personne de vivre pleinement.

Le Rév. Ayano Chule Deyabo est un membre du clergé anglican et de ANERELA+. ANERELA+, 5th Floor JCC House, 27 Owl Street, Milpark, Johannesburg, 2006 Afrique du Sud Email : info@anerela.org Site internet : www.anerela.org


Discussion

Lisez Luc 10:25-37

Dans cette histoire, essayez de vous placer honnêtement dans la peau de l’un de ces personnages :


Save

Nombre de programmes de prévention du VIH suivent l’approche ABC (Abstinence, Bonne fidélité et Compter sur les préservatifs). Cependant, ce message ne répond pas complètement aux réalités complexes de la vie. Nombre de personnes, surtout les femmes, ont peu de contrôle sur les décisions sexuelles. ANERELA+ a mis au point un modèle pour une réponse complète au VIH, appelé SAVE.

Sécurité dans les pratiques pour prévenir la transmission du virus. Ceci comprend des transfusions sanguines sûres, des préservatifs pour les relations sexuelles, des aiguilles stérilisées pour les injections. SAVE ne signifie pas abandonner l’idée d’abstinence mais cela ne doit pas être le seul message.

À disposition (médicaments). Ceci comprend des anti-rétroviraux (ARV) et le traitement des infections liées au VIH.

Volontaire pour être conseillé et dépisté. Les personnes qui connaissent leur statut VIH sont plus aptes à se protéger des infections. On peut donner à une personne séropositive des informations et un soutien lui permettant de vivre positivement.

Éducation pour le renforcement du pouvoir. Partager des informations correctes, non-critiques peut faire céder les barrières de la stigmatisation et de la discrimination. L’éducation comprend des informations sur la bonne santé et la nutrition correcte pour les PVV.

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Équiper ceux qui œuvrent à l’éradication de la pauvreté et de l’injustice