Photo : Mike Webb/Tearfund

De: Communiquer efficacement – Pas à Pas 71

Diverses méthodes de partage de l’information

Un « blog » est parfois un simple journal personnel sur l’internet. Mais pour moi, c’est bien plus. C’est ma manière de m’exprimer. La première fois que l’on m’a parlé de « blog », j’ai été tout de suite très intéressée. Finalement, j’allais pouvoir faire entendre ma voix. Rédiger un « blog » vous donne l’opportunité de penser à vos expériences et de vous faire une opinion propre.

On peut utiliser les « blogs » pour avoir des impacts positifs ou négatifs dans une société. Avoir le pouvoir d’exprimer ce que vous désirez sans censure, transfère la responsabilité morale à l’auteur.

J’utilise mon « blog » pour mettre en évidence les organisations au Kenya qui font du bon travail sur les questions de développement. Ma première priorité est le VIH et je recherche les bonnes pratiques. Un certain nombre de mes entrées dans mon « blog » ont été publiées dans les journaux au Kenya. Lorsque je lis ces articles, je suis persuadée qu’on m’a bien entendue.

Le « blogging » est maintenant pris beaucoup plus au sérieux dans la société africaine. On a créé une association médiatique de « blogs » sur l’internet. N’importe qui peut écrire et publier un « blog » sur l’internet. Le « blogging » est donc une forme de journalisme civique. C’est aussi un outil de réseautage : Kenya Unlimited a un site internet qui rassemble les Kényans du monde entier afin de discuter de sujets les concernant.

Je pense que les organisations de développement devraient profiter des « blogs ». Quelle meilleure opportunité avez-vous pour vous exprimer ?

Maria Kanini travaille avec Trans World Radio comme Chargée des Relations Publiques. Elle est aussi impliquée dans de nombreuses collectes de fonds et gestions de projet. Email : mkanini@yahoo.com


Un extrait du « blog » de Maria

« Finalement … l’église discute du VIH !

Ces deux dernières années, Trans World Radio – Kenya et Tearfund UK ont travaillé ensemble pour traduire, publier et distribuer des livrets en swahili sur le VIH. En 2005, Trans World Radio a lancé la version swahilie du guide PILIERS Répondre plus efficacement au VIH et au sida.

L’idée était que les églises discutent de ces livrets lors de leurs réunions. Le problème en Afrique et surtout au Kenya, est que l’église n’en fait pas assez sur le VIH. Mais la question est … équipons-nous le clergé pour le faire ?

Nous avons fait équipe avec All Nations Gospel Church Gikomba, à Majengo, l’un des taudis de Nairobi, au Kenya. Il a fallu pas mal de temps pour convaincre le pasteur senior de l’église mais après cela, il a passé l’idée au conseil. On ne peut pas sous-estimer son enthousiasme pour ce projet.

Aussi, la nuit dernière … j’ai finalement rencontré les groupes des études bibliques qui ont utilisé ces livrets et discuté du VIH. Ces gens discutent de la pandémie sans aucune honte. C’était fantastique … pas de honte ! Il s’agissait d’un groupe mixte de tous les âges et ils n’avaient absolument aucune honte à débattre pour savoir pourquoi les femmes sont plus vulnérables au VIH. On aurait pu penser que les gens auraient quitté le groupe à cause de la tension initiale lorsqu’ils discutaient ouvertement de l’anatomie de nos corps. Mais pas du tout, cette église a décidé qu’il était temps d’être ouvert et que le silence a tué des gens depuis trop longtemps. 

Finalement, une révolution est en route. Et vous savez quoi, je pensais qu’ils allaient discuter de ce livret durant simplement quatre séances. Et bien, ils prévoient de couvrir tout le livret en 20 séances. Qu’est-ce que vous en pensez ? L’idée est simple … une église à la fois, discutant du VIH régulièrement dans leurs études bibliques et avec leurs leaders, prenant des notes pour pouvoir évaluer leurs réactions.

De quoi s’agit-il, sinon d’une révolution ? »   

Photo: Maria Kanini

Photo: Maria Kanini

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi