Passer au contenu principal Passer au consentement sur les cookies
Photo : Esther Harder

De : Échanger des idées – Pas à Pas 75

Les lecteurs de Pas à Pas font part d’idées liées à leur travail

L’assainissement n’est pas une priorité dans les écoles, car les gens n’ont pas conscience de l’importance d’un environnement sûr et propre. Cette attitude signifie qu’en cas de choix entre plusieurs priorités, les ressources sont affectées aux activités scolaires, tandis que l’assainissement est négligé. Pourtant, de bonnes infrastructures d’assainissement, comme les latrines, un approvisionnement fi able en eau potable et des lavabos pour se laver les mains, sont importantes pour le succès de l’éducation de base.   

Une étude menée par le projet « Community Participation for Action in the Social Sector » (COMPASS) au Nigeria en 2005 a révélé que :

  • seulement 40% des écoles au Nigeria étaient équipées d’un approvisionnement en eau (puits couvert, trou foré couvert ou robinet)
  • seulement 18,7% d’entre elles disposaient de latrines adéquates et d’autres infrastructures d’assainissement
  • seulement 48% de ces dernières disposaient de latrines séparées pour les filles.

Des efforts soutenus sont nécessaires pour garder l’assainissement à l’ordre du jour.

 

Photo: Caroline Irby, Tearfund

Photo: Caroline Irby, Tearfund

Améliorer l’assainissement ne consiste pas seulement à construire des latrines et des infrastructures. La « Health and Sustainable Development Association of Nigeria » (HESDAN) travaille en partenariat avec l’administration locale de l’enseignement et le Ministère de la Santé à une campagne « d’assainissement dans les écoles ». Cette campagne était une tentative pour informer, persuader et motiver l’ensemble de la communauté à améliorer l’assainissement et les pratiques d’hygiène dans les écoles. L’objectif était de contribuer à réduire le taux d’abandon scolaire chez les filles, d’améliorer les performances académiques et de prévenir les maladies liées à l’eau et à l’assainissement.

Le groupe cible principal était celui des enfants scolarisés, car ils sont plus ouverts à de nouvelles idées et ont un âge où ils peuvent plus facilement adopter de nouvelles habitudes. Les enseignants, les parents et les décideurs politiques constituaient les autres groupes cibles. Le slogan de la campagne était : « Santé, assainissement et nutrition à l’école : la responsabilité de tous ».

Une enquête de base a été menée dans 230 écoles, pour fournir une indication sur les pratiques d’hygiène courantes, le niveau de sensibilisation aux questions d’assainissement et la présence d’infrastructures d’assainissement dans les écoles primaires. Nous avons posé certaines questions afin de découvrir ce qui motivait les gens dans le domaine de l’assainissement. Les résultats ont été utilisés pour concevoir les matériaux et les messages pour la campagne communautaire. Nous avons constaté que les questions liées au niveau social et au prestige étaient importantes. La majorité des personnes ayant répondu au questionnaire ont déclaré avoir été essentiellement influencées par ce que leurs voisins pensaient d’elles.

Communiquer le message

Pour que les gens souhaitent s’impliquer, il fallait que les questions liées à l’hygiène leur paraissent intéressantes et qu’il semble positif de les résoudre. La communication devait être passionnante, non-menaçante, socialement avantageuse et amusante. C’est pourquoi nous voulions que le message soit, « L’assainissement, c’est intéressant ». Puisque nous allions transmettre ce message à une audience très diversifiée, nous devions créer différents styles et messages en fonction des différentes audiences ciblées. Voici certains des messages que nous avons utilisés :

Pour les élèves :

  • Être propre, c’est bon pour toi et pour tes camarades.
  • Fais que tes camarades t’envient.

Pour les enseignants et les directeurs d’école :

  • De bonnes infrastructures d’hygiène permettront de classer votre école parmi les meilleures. Cela pourrait vous valoir un prix et attirer un plus grand nombre d’enfants dans votre établissement.

Pour les parents :

  • Un parent responsable veille à ce que ses enfants fréquentent une école de bon niveau.
  • Gagnez le respect de vos voisins.

Pour les politiciens :

  • Créez un sentiment de fierté nationale et de développement en veillant à une bonne allocation des ressources, à la redevabilité et à une participation communautaire dans le domaine de l’assainissement.

Planifier une campagne

Le comité de mise en œuvre du projet s’est réuni tous les mois pour planifier la campagne, puis toutes les semaines alors que la date approchait. Après les recherches et la planification, les activités suivantes ont été entreprises :

PRODUCTION DE SUPPORTS Posters, brochures et banderoles sur les thèmes de l’eau potable, de la nutrition, du traitement des déchets et du lavage des mains, ont été fabriqués et distribués. Nous avons constaté que ces supports représentaient un bon moyen d’informer les gens sur l’importance de rester propre et d’observer une bonne hygiène.

ATELIERS DE FORMATION Nous avons organisé des ateliers pour les enseignants et les parents. La formation couvrait les thèmes ci-après : promotion de la santé, hygiène personnelle, prévention des maladies, eau potable, lavage des mains, nutrition et participation communautaire. Les enseignants et les parents ont ensuite formé des élèves comme pairs éducateurs au sein de leur école.

LANCER LES ACTIVITÉS Pour faire connaître la campagne, nous avons mis en place dans les écoles des clubs avec des activités liées à l’assainissement, la santé et la nutrition. Les enseignants et les délégués de classe étaient chargés de superviser l’assainissement et l’hygiène. Des mini filtres à eau ont été fournis aux écoles primaires.

Rassembler les réactions

Pour évaluer l’impact de la campagne d’assainissement dans les écoles, nous avons commissionné une enquête de base en début de campagne, puis une évaluation finale à la fin. L’évaluation a révélé que plus de 90% des participants étaient au courant de la campagne. Des réactions ont également été recueillies de manière informelle par les pairs et certains membres de la communauté. Ci-dessous figurent certaines des réponses immédiates et des commentaires recueillis à propos de la campagne communautaire.

  • Les gens ont discuté des messages de la campagne avec leurs amis, leurs voisins et les membres de leur famille.
  • De nombreuses personnes ont dit avoir constaté des changements dans leur vie en améliorant l’hygiène de leurs latrines et la propreté de leur maison.
  • Les élèves ont compris qu’ils devaient se laver les mains après avoir été aux toilettes et qu’ils avaient droit à un bon assainissement à l’école. Ils ont dit qu’ils avaient appris à nettoyer les toilettes à l’école et qu’ils encourageaient leurs frères et sœurs à respecter les règles d’hygiène.
  • Les directeurs d’école ont pris conscience que les enfants ont droit à un bon assainissement et que les parents ont le droit d’inspecter et d’évaluer la santé, l’assainissement et la nutrition au sein de l’école. Un des directeurs a rapporté qu’auparavant, les élèves s’endormaient souvent pendant les cours et qu’il y avait beaucoup d’absentéisme pour cause de maladie. Depuis leur participation au programme de santé et d’assainissement à l’école, ces élèves participaient plus activement en cours et aux activités sportives.
  • L’administration locale de l’enseignement a pris conscience qu’il relevait de sa responsabilité d’inspecter les écoles de sa localité, afin de veiller à ce qu’elles disposent de bonnes infrastructures d’assainissement, comme de l’eau, du savon, des filtres à eau et des latrines.

Conclusion

La campagne a rappelé aux gens leur responsabilité de maintenir un bon assainissement dans leur communauté. Elle a encouragé la participation communautaire et une plus grande redevabilité entre les parents, les écoles et les autorités éducatives. Les campagnes communautaires, bien que coûteuses, peuvent être efficaces pour communiquer des informations et encourager un changement de comportement. Le coût en vaut bien la peine si l’on considère les bénéfices obtenus lorsque l’assainissement est gardé à l’ordre du jour. Quel plus grand bénéfice peut-on obtenir que celui d’assurer la santé des familles de sa communauté ? 

Awoyemi Olawale est chargé de programme de la Health and Sustainable Development Association of Nigeria (HESDAN). 

30A Sabiu Ajose Street, off Bode Thomas Surulere Lagos state Nigeria 

Email : wale2001ng@yahoo.com

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant

Préférences en matière de cookies

Vos données personnelles et votre tranquillité d’esprit sont importantes pour nous et nous nous engageons à garantir la sécurité de vos données. Nous ne recueillons vos données que dans des buts spécifiques et lorsque ces buts n’ont plus lieu, nous ne conservons pas les données.

Pour en savoir plus, et pour voir la liste complète des cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

  • Ces cookies sont nécessaires pour le bon fonctionnement du site et ne peuvent pas être désactivés sur nos systèmes.

  • Ces cookies nous permettent de mesurer et d’améliorer la performance de notre site. Toutes les informations recueillies par ces cookies sont anonymes.

  • Ces cookies permettent de personnaliser l’expérience utilisateur. Ils peuvent par exemple mémoriser la région où vous êtes, ou encore vos paramètres d’accessibilité.

  • Ces cookies nous aident à adapter nos publicités à votre profil et nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes.