Passer au consentement sur les cookies
Photo: Geoff Crawford/Tearfund

De : Micro-entreprise – Pas à Pas 80

Comment créer et gérer une petite entreprise avec succès

La microfinance est l’un des outils les plus puissants qui puisse être utilisé pour lutter contre la pauvreté dans le monde. Elle renforce l’amour-propre des individus et l’autonomie de ceux qui bénéficient de services financiers. La microfinance est étroitement liée aux interventions de développement, comme la santé, la nutrition, la démocratie et l’éducation ; elle offre un appui et de l’encouragement. 

Lorsque la microfinance est correctement mise en œuvre, elle peut :

HEED Bangladesh (Health, Education and Economic Development/Santé, Éducation et Développement Économique) soutient ces personnes avec des prêts depuis le début des années 1990. Au début, les membres du « programme de crédit autogéré » de HEED épargnaient leur argent sur un compte bancaire personnel. Parfois, les membres empruntaient sur leurs propres économies pour créer une entreprise. Cette méthode de microfinance ne fonctionnant pas très bien, HEED a modifié son programme. L’organisation a décidé de rassembler les économies des membres à un seul endroit pour pouvoir leur octroyer des prêts en fonction de leurs besoins. Cela a permis d’instaurer une certaine discipline et une bonne gestion du travail.

En même temps, HEED a mis en œuvre un ensemble de politiques pour se protéger, ainsi que ses membres. Elle a aussi recruté des membres du personnel spécialisés pour gérer le nouveau « programme de microcrédits ». On a donné une identité distincte au programme au niveau de sa structure et de sa gestion. HEED a changé sa stratégie pour pouvoir mener le programme de microcrédits de façon durable, sans aucun soutien de bailleurs externes.

HEED propose divers types de prêts à ses membres, selon leurs besoins. Ces prêts aident les gens à démarrer de nouvelles petites entreprises et à développer celles déjà existantes, augmentant ainsi leur revenu. L’argent est prêté aux personnes pauvres sans garantie financière. Le montant et la durée des remboursements des prêts varient selon les besoins des clients.

Le programme de microcrédits de HEED a prouvé que les personnes pauvres peuvent apporter de réels changements à leur vie et à leur communauté, juste avec un petit prêt.

Elgin Saha est le Directeur exécutif de HEED
Bangladesh.
PO Box 8178, Mirpur-2, Dhaka-1216, Bangladesh

Email : elgin@agni.com
Site Internet : www.heed-bangladesh.com

Pour plus d’informations sur la microfinance, voir la section Ressources, page 7.

Histoire de la réussite de Brigita

Brigita Hasda et son époux Sudhir Mardi ont perdu leur emploi et ont dû aller vivre chez les parents de Sudhir. Au bout de quelques mois, ces derniers leur ont demandé de partir. Brigita et Sudhir se sentaient perdus, sans source de revenus. Ils ont tout fait pour trouver du travail, mais en vain. Entre temps, Brigita a donné naissance à une fille, ce qui a compliqué sa quête d’emploi.

À ce moment-là, Brigita a rencontré Mujibar Rahman, un responsable régional du programme de microcrédits de HEED. Il lui a suggéré de s’essayer à l’aviculture. Elle a alors créé un groupe avec d’autres femmes, qu’elles ont nommé « Rangdhonu », ce qui signifie « arc en ciel » en bangla. HEED leur a organisé une session de formation de cinq jours. Suite à cette formation, les femmes ont chacune bénéficié d’un prêt de 2 000 taka (environ 29 $US) de la part de HEED. Avec cet argent, Brigita a acheté sept poussins. Elle les a revendus quelque temps après avec un bénéfice et a remboursé son prêt. Brigita a été très motivée par ce qu’elle avait accompli et elle a souhaité recommencer, cette fois à plus grande échelle. Elle a fait part de ses idées à HEED.

HEED a pris des dispositions pour qu’elle puisse bénéficier d’une session de formation d’un mois proposée par le gouvernement à Dhaka. Suite à cette formation, Brigita a reçu un prêt de 8 000 taka (environ 114 $US) de la part de HEED, avec un très faible taux d’intérêt. Elle a alors acheté 700 poussins, et au bout de deux mois, elle les a revendus avec un bénéfice. Elle a immédiatement remboursé son prêt. Mujibar lui a suggéré l’idée d’un couvoir et ce défi l’a séduite ! Une fois encore, HEED l’a aidée financièrement pour le couvoir. Brigita et sa famille produisent aujourd’hui près de 5 000 poussins et comptent également 1 800 poulets dans leur ferme.

D’après Brigita, « Rien n’aurait pu se faire sans HEED à nos côtés pendant tout ce temps. HEED nous a montré comment vivre et nous sommes aujourd’hui devenus une famille aisée. »

Photo: Richard Hanson/Tearfund

Photo: Richard Hanson/Tearfund

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant

Préférences en matière de cookies

Vos données personnelles et votre tranquillité d’esprit sont importantes pour nous et nous nous engageons à garantir la sécurité de vos données. Nous ne recueillons vos données que dans des buts spécifiques et lorsque ces buts n’ont plus lieu, nous ne conservons pas les données.

Pour en savoir plus, et pour voir la liste complète des cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

  • Ces cookies sont nécessaires pour le bon fonctionnement du site et ne peuvent pas être désactivés sur nos systèmes.

  • Ces cookies nous permettent de mesurer et d’améliorer la performance de notre site. Toutes les informations recueillies par ces cookies sont anonymes.

  • Ces cookies permettent de personnaliser l’expérience utilisateur. Ils peuvent par exemple mémoriser la région où vous êtes, ou encore vos paramètres d’accessibilité.

  • Ces cookies nous aident à adapter nos publicités à votre profil et nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes.