Un bon leadership permet la création de groupes solides. Geoff Crawford/Tearfund

De: Pas à Pas 84

LEADERSHIP

Pour que les organisations communautaires puissent se développer durablement, il faut un plus grand nombre de leaders formés et encadrés. Les communautés africaines, comme toutes les autres communautés, comptent souvent des individus qui ne sont peut-être pas reconnus officiellement comme des leaders, mais qui sont pourtant capables d’exercer un leadership et qui le font. Un des défis fréquemment rencontrés consiste à prendre des personnes qui ont un bon savoir-faire technique et à les placer en position de leadership. C’est une bonne chose, mais sans aucune formation au leadership et sans soutien par le biais d’un encadrement, ces nouveaux leaders vont avoir des difficultés à être efficaces dans leur nouveau rôle de leadership. Apprendre à bien travailler avec les autres est tout aussi important que d’avoir un savoir-faire technique.

RURCON travaille efficacement par le biais du travail en équipe. Travailler en équipe stimule l’innovation et l’apprentissage chez les membres de l’équipe. De cette façon, lorsqu’une solution est trouvée, tout le monde en reçoit le mérite. Mais pour que cela soit possible, le développement du leadership est essentiel. Le leader n’est pas condamné à passer sa vie à s’efforcer d’être l’expert le plus compétent dans tous les aspects du travail de cette organisation. Il reconnaît, encourage, habilite et coordonne le développement des talents des autres pour que l’équipe puisse atteindre ensemble ses objectifs. 

Un mentor/encadrant peut aider un nouveau leader à :

Les leaders agissent comme un dégrippant. Tout comme un dégrippant pour moteur, ils permettent un déroulement des opérations tout en douceur et on ne les remarque que lorsqu’ils sont absents : lorsqu’il n’y a plus de dégrippant, le moteur commence à toussoter, puis il se grippe et finit par s’arrêter !

Un bon leader se concentre à la fois sur la qualité des relations au sein de l’équipe et sur la tâche à accomplir. La qualité des relations au sein de l’équipe détermine la capacité de l’organisation à avancer avec ses projets et à résoudre ses problèmes. Une équipe peut s’améliorer en renforçant la confiance, en ayant des débats constructifs, en honorant ses engagements, en tenant ses membres mutuellement responsables des comportements néfastes pour l’équipe et en se concentrant sur les résultats.

Andrew Gwaivangmin est le Directeur général de RURCON (Rural Development Counsellors for Christian Churches in Africa – Conseillers en développement rural des églises chrétiennes d’Afrique).

RURCON
Old Airport Road
PO Box 6617
Jos
Nigéria

Email: rurcon@yahoo.co.uk
Site Internet:
www.rurcon.net

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant