Passer au consentement sur les cookies
Une infirmière vérifie le rythme cardiaque du bébé. Photo: Richard Hanson/Tearfund

De : Santé maternelle – Pas à Pas 91

Comment aider les familles et les communautés à offrir un soutien vital aux femmes avant et pendant l’accouchement

Signes annonciateurs de l’accouchement



Ces trois signes indiquent que le travail commence ou s’apprête à commencer. Ils ne se produisent pas forcément tous et peuvent se produire dans n’importe quel ordre.

  1. Un mucus clair ou rosé s’écoule du vagin. Pendant la grossesse, le passage vers l’utérus (col de l’utérus) est bouché par un épais mucus. Celui-ci protège le bébé et l’utérus des infections. Lorsque le col de l’utérus commence à s’ouvrir, il libère ce bouchon de mucus et un peu de sang. 
  2. Un liquide clair s’écoule du vagin. La poche des eaux qui entoure le bébé peut se rompre juste avant le début du travail ou à tout moment pendant le travail.
  3. Les douleurs (contractions) commencent. Au début, les contractions peuvent se produire toutes les 10 à 20 minutes ou plus. Le véritable travail commence lorsque les contractions sont devenues régulières (environ le même laps de temps entre chaque contraction). Si l’un de ces signes se produit, il est temps de se préparer à accoucher :  

La mère doit :

  • se laver, en particulier les organes génitaux
  • continuer à prendre de petites collations et à boire chaque fois qu’elle a soif
  • se reposer quand elle le peut.

Étape 1 Le col de l’utérus s’ouvre

L’Étape 1 débute lorsque les contractions commencent à ouvrir le col de l’utérus et s’achève lorsque le col de l’utérus est complètement ouvert. Lorsqu’il s’agit du premier accouchement de la mère, cette phase dure habituellement entre 10 et 20 heures, voire plus. Lors des naissances suivantes, cette phase dure rarement plus de sept à dix heures. Cela peut être très variable.

Le col de l’utérus s’ouvre. Illustrations par Annabel Milne © Dorling Kindersley

Illustrations par Debbie Maizels © Dorling Kindersley

Étape 2 Le bébé est expulsé

L’Étape 2 commence lorsque le col de l’utérus est ouvert et s’achève lorsque le bébé est né. Cette étape est généralement plus facile que l’Étape 1 et ne devrait pas durer plus de deux heures.

Le bébé est expulsé. Illustrations par Debbie Maizels © Dorling Kindersley

Illustrations © Dorling Kindersley



Accouchement assisté

 


Parfois la mère a besoin d’aide pour faire sortir le bébé. Le bébé ou la mère peut être trop fatigué(e) pour pousser ou le bébé peut être en détresse. Dans un centre de santé ou un hôpital, le médecin ou la sage-femme peut utiliser des forceps ou une ventouse obstétricale pour sortir doucement le bébé. Cela ne présente normalement pas de risques pour le bébé. La tête du bébé peut apparaître déformée pendant quelques jours suivant la naissance, mais ce n’est pas inquiétant.

Accouchement assisté. Illustrations par Annabel Milne © Dorling Kindersley

Illustrations © Dorling Kindersley
 


Étape 3 Le placenta sort (après la naissance du bébé)

Même s’il s’agit de la partie du travail la plus facile pour la femme, cette phase doit être soigneusement gérée. Le fait de mettre immédiatement le bébé au sein provoque des contractions de l’utérus, ce qui expulse le placenta. Lorsque le placenta sort, il doit être attentivement examiné pour vérifier qu’il est complet. S’il n’est pas entier, vous devez demander l’aide d’un agent de santé. Après l’accouchement, il peut y avoir d’importants saignements, même si le travail s’est bien passé jusque-là. Voilà pourquoi il est important d’avoir pris ses dispositions bien avant l’accouchement. Vous serez alors assurés de la présence d’une personne qualifiée à ce stade.

Signes de danger pendant le travail

  • La poche des eaux se rompt mais le travail ne démarre pas
  • Le bébé est positionné de travers
  • Saignements avant la naissance du bébé
  • Travail trop long (contractions au moins toutes les 10 minutes pendant 24 heures ou plus)
  • Eaux verdâtres ou marron
  • Fièvre
  • Crises convulsives
Si vous constatez un de ces signes, demandez IMMÉDIATEMENT de l’aide médicale

Césarienne


Lorsque le bébé ne peut naître par le vagin, une opération est nécessaire : la césarienne. La mère reçoit des médicaments qui la font dormir sans souffrir (anesthésie) ou une injection dans le dos pour ne sentir aucune douleur en-dessous de la taille. Le médecin pratique une incision sur son ventre et sort délicatement le bébé. Une fois l’incision recousue, la mère reste quelques jours à l’hôpital pour récupérer. Il est conseillé que pour ses grossesses suivantes, cette femme accouche à l’hôpital. Une femme peut accoucher normalement après avoir eu une césarienne, mais il existe un léger risque de déchirure de l’utérus qui pourrait provoquer la mort de la mère et de l’enfant. Dans un hôpital, les sages-femmes et les médecins peuvent prévenir ce problème.

Informations tirées de Where Women Have No Doctor, avec l’aimable autorisation de l’éditeur, Hesperian, 1919 Addison Street Suite 304, Berkeley, CA 94704, États-Unis, www.hesperian.org



Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant

Préférences en matière de cookies

Vos données personnelles et votre tranquillité d’esprit sont importantes pour nous et nous nous engageons à garantir la sécurité de vos données. Nous ne recueillons vos données que dans des buts spécifiques et lorsque ces buts n’ont plus lieu, nous ne conservons pas les données.

Pour en savoir plus, et pour voir la liste complète des cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

  • Ces cookies sont nécessaires pour le bon fonctionnement du site et ne peuvent pas être désactivés sur nos systèmes.

  • Ces cookies nous permettent de mesurer et d’améliorer la performance de notre site. Toutes les informations recueillies par ces cookies sont anonymes.

  • Ces cookies permettent de personnaliser l’expérience utilisateur. Ils peuvent par exemple mémoriser la région où vous êtes, ou encore vos paramètres d’accessibilité.

  • Ces cookies nous aident à adapter nos publicités à votre profil et nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes.