De : Élevage de volailles – Pas à Pas 95

Conseils pratiques sur tous les aspects de l’élevage de volailles, dont l’alimentation, la santé et la création d’entreprise

Si vous avez des volailles, il est très important d’apprendre à reconnaître un oiseau en mauvaise santé ou malade, pour pouvoir intervenir. Sinon, la maladie risque de se propager aux autres oiseaux et vous pourriez perdre votre élevage tout entier. 

Les maladies peuvent être introduites dans le troupeau de différentes façons :

Les maladies peuvent être fatales chez les poules qui ne sont pas bien nourries et qui n’ont pas un accès permanent à de l’eau propre. Les volatiles doivent avoir un poulailler suffisamment aéré et, dans la mesure du possible, être vaccinés contre les maladies évitables. 

En plus de veiller à la bonne santé de leurs volailles, les éleveurs peuvent maîtriser les maladies dans leur ferme en évitant de mélanger les poussins aux oiseaux plus âgés lors de la couvée, et en achetant uniquement des poussins de provenance fiable.  

Poule en bonne santé

Poule en bonne santé. Illustration: Amy Levene


Poule en mauvaise santé ou malade 

Poule en mauvaise santé ou malade


Maladies courantes chez les poules

La maladie de Newcastle

La maladie de Newcastle est une maladie aigüe et mortelle qui touche les poules de tout âge, ainsi que d’autres types de volaille. Elle est provoquée par un virus qui peut rester vivant jusqu’à deux mois dans le fumier et jusqu’à 12 mois dans les carcasses mortes. Il est toutefois facilement détruit par les désinfectants, les fumigants et la lumière directe du soleil. Il se propage rapidement et peut tuer pratiquement toutes les poules d’un secteur. Il touche généralement le système nerveux et respiratoire.

Symptômes

Diagnostic

Traitement

Il n’existe aucun traitement. Vous devez tuer tous les oiseaux malades et vous en débarrasser (voir page 14).

Prévention

Vaccination. Veillez à maintenir une bonne hygiène et à vous débarrasser correctement des poules malades.

Variole aviaire

La variole aviaire est une maladie qui touche les poules, propagée par les moustiques. Elle est provoquée par un virus et peut toucher les poules de tout âge, ainsi que de nombreuses autres espèces d’oiseaux. Elle peut avoir deux formes : la forme sèche qui cause des lésions sur la peau (croûtes), et la forme humide qui provoque des nécroses dans la bouche et la gorge. La forme humide peut causer l’étouffement si la trachée est entravée.

Symptômes

Diagnostic

Lors de l’autopsie, on trouvera des lésions, surtout des croûtes, sur la face, dans la bouche, la gorge ou sur les pattes

Traitement

Prévention

Maladie respiratoire chronique (MRC)

La maladie respiratoire chronique est une maladie provoquée par un organisme appelé le « Mycoplasma Gallisepticum ». Il est introduit dans le troupeau par des œufs infectés, puis se propage entre les poules et par les particules expirées par les poules dans l’air ou sur le matériel. Le fait de déplacer les poules, de les stresser de quelque façon ou de surpeupler le poulailler peut déclencher une manifestation de MRC. Cette maladie est complexe car trois conditions minimum sont nécessaires au développement de la maladie. Une de ces conditions est la présence de mycoplasmes. La deuxième condition est le stress (p. ex. températures extrêmes et humidité, transport ou ajout de nouveaux oiseaux dans un élevage déjà constitué). La troisième condition est la présence d’une autre bactérie, comme l’E. coli. La MRC touche également les dindes, le gibier à plumes, les pigeons et autres oiseaux sauvages. Les canards et les oies peuvent être contaminés s’ils cohabitent avec des poules infectées.

Symptômes

Diagnostic

Lors de l’autopsie, on trouvera un pus épais et jaune (aspect de fromage) autour du cœur, dans les poumons et les sacs aériens ; la trachée et les sinus sont enflammés (de couleur rouge) et contiennent du mucus.

Traitement

Antibiotiques (consultez toujours un travailleur en santé animale avant de traiter vos poules).

Prévention

Parasites externes

Les poux, les acariens, les tiques et les puces sont des parasites externes fréquents chez les poules. Les poux et les acariens piquent et endommagent la peau. Les acariens, les tiques et les puces sucent le sang, provoquant l’anémie et diminuant la production d’œufs. Certains parasites externes peuvent être porteurs d’autres maladies, comme la variole aviaire.

Symptômes

Traitement

Consultez un travailleur en santé animale qui pourra prescrire des insecticides pour tuer les parasites. Pour la gale des pattes, celles-ci peuvent être trempées dans du kérosène. Il faut néanmoins veiller à ce que le kérosène n’entre pas en contact avec les plumes ou la peau. ATTENTION : Les insecticides peuvent être toxiques s’ils sont mal utilisés. Mélangez-les et appliquez-les selon les instructions.

Cet article a été adapté de « Where there is no animal doctor » [Là où il n’y a pas de vétérinaire], des Dr Peter Quesenberry et Dr Maureen Birmingham, Christian Veterinary Mission, ISBN 1-886532-11-7. Vous pouvez en commander un exemplaire imprimé en anglais sur www.cvmusa.org/books.

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant