De: Quand frappe la catastrophe – Pas à Pas 18

Comment les Églises et les communautés peuvent se préparer aux catastrophes, incluant une section sur les bases du secourisme

par Ben Osuga.

Les communautés reçoivent souvent des visites de groupes qui souhaitent les aider. Ces visiteurs s’imaginent toujours que la communauté va accueillir leur série d’offres à bras ouverts. Les communautés qui reçoivent de telles visites vont aussi se faire une idée de ce qu’elles attendent des visiteurs et de leurs futurs projets.

Questions et réponses

Dès que les membres de la communauté apprennent qu’ils vont recevoir une visite, des questions se posent immédiatement, telles que:

Suivant les réponses à ces questions, la communauté préparera ses réponses aux visiteurs. Ces réponses sont généralement formulées de façon à leur plaire! Par exemple, si un expert agricole leur rend visite, le besoin le plus pressant sera d’avoir des binettes et des graines. Mais s’il s’agit d’un groupe d’experts médicaux, ils auront alors grande nécessité de services médicaux.

Problèmes de communication

Les visiteurs feront alors part d’une série de conditions qui aideront la communauté à augmenter ses chances de recevoir l’aide proposée. Ces conditions comprennent presque inévitablement la soit-disant participation de la communauté. Nombreux sont ceux qui parlent de cette participation mais ils ne font qu’inclure la communauté dans les activités déjà pensées et organisées par eux. Il est très rare pour les dirigeants ou des visiteurs de passer du temps en contact avec la communauté pour «regarder, écouter et apprendre» afin de la comprendre réellement et d’adhérer à ses priorités d’action.

Ceci est presque toujours un problème et en voilà plusieurs raisons courantes:

Niveaux de participation

Usage des services offerts – Le programme est introduit par des personnes étrangères à la communauté. La communauté utilise les services mis à sa disposition.

Le programme pré-organisé – Le programme est mis en place en dehors de la communauté puis celle-ci est invitée à y prendre part. Quelques efforts sont faits pour développer les capacités des gens à l’intérieur de la communauté et encourager leur participation.

La participation basée sur les décisions et les priorités de la communauté – Ce niveau sous-entend que les communautés seront aidées à développer des capacités importantes, à identifier leurs besoins et à projeter les actions futures.

La communauté souveraine – A ce stade là, la communauté est totalement consciente et peut gérer son propre processus de développement. Plusieurs choses peuvent bloquer la participation totale:


Encourager la participation effective

Nous prendrons maintenant pour exemple les soins de santé primaire pour montrer comment leur développement peut être vu comme un processus dans lequel chaque étape est exécutée d’une manière flexible. De cette façon, la communauté se sentira maîtresse du projet et continuera à y travailler.

La chose essentielle est d’intéresser la communauté à devenir autonome et à ne compter que sur elle. Au début le programme lui-même extérieur à la communauté aura la plupart des idées, des responsabilités; il se sentira maître, prendra la plupart des décisions et apportera la plupart des ressources nécessaires. Cependant, avec le temps, la communauté développera ses capacités à diriger, planifier, prendre des décisions et à structurer ses ressources.

Il y a sept étapes pour encourager la participation réelle de la communauté.

1. Augmenter sa prise de conscience L’objectif est d’aider les communautés à comprendre l’idée des soins de santé primaire. Si on développe la prise de conscience des gens, on les aidera à:

2. La formation La formation est nécessaire à différents niveaux:

Au niveau national – Formation de promoteurs

Au niveau régional – Formation de promoteurs, de formateurs et de dirigeants de programmes

Au niveau local – Formation de formateurs, de dirigeants de programmes et de comités de santé

Au niveau communautaire – Formation de contacts: personnel de santé, aidesaccoucheuses traditionnelles, guérisseurs traditionnels, membres des comités de santé.

3. Identification des soins de santé primaire dans la communauté Elle se fait également à différents niveaux:

Au niveau régional – Discussions avec les différents services administratifs et de santé, concernant les soins de santé primaire et les activités pratiques qui pourraient améliorer la situation dans les communautés.

Au niveau local – Obtenir l’appui des dirigeants de la communauté et répéter le processus de renforcement de la prise de conscience. Se mettre d’accord sur les méthodes pratiques d’introduction des soins de santé primaire.

Au niveau communautaire – Organiser une rencontre avec les dirigeants de la communauté pour introduire ces idées et commencer le renforcement de la prise de conscience par des visites à domicile. Organiser une réunion communautaire et choisir les membres du village qui constitueront le comité de santé.

4. Aider la communauté à commencer elle-même son programme de soins de santé

Continuer le renforcement de la prise de conscience et de là viendra:

5. Comprendre la situation présente

Assurer la formation du comité de santé et des contacts, afin qu’ils puissent recueillir des renseignements sur la situation présente et la perception locale des questions de santé. Par exemple, on pourrait rendre visite à différents villages et les encourager à parler de différents cas de maladies, de leurs noms et de leurs traitements locaux. On doit comprendre leurs espoirs et leurs besoins avant de se lancer dans le projet de santé.

6. Action et suivi

Une fois le programme opérationnel:

7. Evaluation

Discuter avec les comités de santé, les organismes de financement et les animateurs ruraux pour savoir si les objectifs premiers ont été atteints. A partir de celà et des leçons tirées de l’expérience, encourager le développement de nouvelles idées et planifier le travail futur.

Ben Osuga est le conseiller technique d’Oxfam pour l’Association ougandaise pour les soins de santé communautaire. Cet article a été adapté d’un rapport présenté aux autorités gouvernementales de l’Ouganda.

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi