Passer au consentement sur les cookies

De : L'énergie durable - Pas à Pas 114

Exemples concrets de la manière dont l'énergie durable hors réseau peut améliorer la vie quotidienne des populations

Nous parcourions les pistes poussiéreuses et cahoteuses en direction d’une ferme isolée au nord de la Tanzanie. Je m’étais rendu à la ferme pour la première fois trois ans auparavant, juste après la construction d’un digesteur de biogaz, et j’avais hâte de voir quel impact il avait eu sur la vie de cette famille.

Les digesteurs de biogaz, ou biodigesteurs, transforment la matière organique, comme le fumier animal et les déchets de cuisine, en un combustible propre qui peut être utilisé pour cuisiner. Le biogaz peut remplacer ou considérablement réduire la dépendance aux autres sources de combustibles telles que le bois ou le charbon de bois.

Une cuisine sans fumée

Nous nous sommes installés sur la véranda, d’où nous pouvions contempler la ferme, et le pasteur Julius m’a expliqué que le digesteur de biogaz fonctionnait vraiment bien. Marsha, son épouse, nous a servi du thé qu’elle venait de préparer sur un réchaud alimenté par le biogaz du digesteur.

Marsha nous a fait visiter sa cuisine et j’ai été frappé de voir à quel point celle-ci avait changé depuis ma visite précédente. La dernière fois, les murs étaient noirs de suie, et un feu de bois remplissait la cuisine d’une fumée qui irritait les yeux. Désormais, la cuisine était propre et carrelée, avec un plan de travail surélevé.

« Le biogaz est préférable au bois de chauffage, car il nous aide à simplifier notre vie et à réduire le temps qu’il faut pour cuisiner », a expliqué Marsha. En Tanzanie, les femmes et les enfants passent parfois quatre heures par jour à ramasser du bois de chauffage. Cela représente jusqu’à 1 460 heures (61 jours) par an.

« Une autre chose vraiment positive, c’est que maintenant lorsque mon mari entre dans la cuisine, nous pouvons discuter de notre famille, a poursuivi Marsha. Mon mari n’aime pas les cuisines enfumées ! Maintenant je peux parler avec lui pendant que je cuisine. »

Le pasteur Julius m’a expliqué qu’auparavant, il n’entrait jamais dans la cuisine parce que la fumée irritait ses yeux, et que dans la culture maasai, il est humiliant pour un ancien de pleurer devant quelqu’un. Aujourd’hui, il passe beaucoup plus de temps dans la cuisine avec sa femme et le reste de leur famille.

Il était assez émouvant de nous retrouver ainsi à bavarder autour du réchaud à biogaz pendant que Marsha cuisinait un plat de légumes verts pour notre repas.

Le pasteur Julius et Marsha passent beaucoup plus de temps ensemble maintenant qu’il n’y a plus de fumée dans la cuisine. Photo : Tze-Hung Seeto/CREATIVenergie

Le pasteur Julius et Marsha passent beaucoup plus de temps ensemble maintenant qu’il n’y a plus de fumée dans la cuisine. Photo : Tze-Hung Seeto/CREATIVenergie

Digestat

Nous avons quitté la cuisine pour nous rendre à l’arrière de la maison, où se trouvait le digesteur. Il n’était désormais plus isolé au milieu d’une parcelle de terre boueuse ; il était au contraire entouré de légumes à feuilles vertes et de bananiers.

En plus de produire une énergie plus propre, les biodigesteurs fournissent un engrais biologique riche qui peut être utilisé pour améliorer la structure du sol, sa fertilité et les rendements des cultures. L’application de digestat aux cultures est plus efficace que l’utilisation de fumier brut, car le processus de digestion augmente la disponibilité des nutriments.

Alimenter le biodigesteur

Un seau dans une main et une pelle dans l’autre, le pasteur Julius nous a conduits vers son étable. Il a rempli le seau avec du fumier de vache et nous sommes revenus au digesteur, où il l’a versé dans la chambre de mélange, suivi d’un seau d’eau. Il a expliqué qu’il laisse le fumier dans la chambre de mélange pendant deux à trois heures pour que le soleil le chauffe, avant de revenir pour le faire s’écouler dans le digesteur.

Ce « préchauffage » du fumier permet au digesteur de maintenir une température plus élevée, ce qui accélère le processus de digestion. De plus, en alimentant quotidiennement le digesteur, la famille dispose d’un approvisionnement en biogaz constant et fiable pour cuisiner.

Le pasteur Julius a recouvert son digesteur d’une structure protectrice en plastique transparent (le type de plastique utilisé pour les serres). Cela permet de maintenir une température plus élevée à l’intérieur du digesteur et le protège des dommages causés par le soleil, les oiseaux ou les animaux. Les biodigesteurs peuvent également être recouverts d’un toit en tôle, de paille, ou d’un dôme en béton.

Une vie abondante

Alors que nous revenions à la cuisine, j’ai pu voir le tuyau qui acheminait le biogaz du digesteur au réchaud à deux feux sur lequel Marsha avait placé ses gamelles plus tôt.

En repensant à nos conversations, je me suis senti tellement encouragé ! Non seulement l’installation du digesteur avait permis d’améliorer les rendements de cultures nutritives et d’assurer un approvisionnement durable en combustible pour la cuisine et un air plus propre dans la cuisine, mais elle avait également amélioré les relations dans le couple. Quel bel exemple de la technologie du biogaz qui libère une énergie durable pour une vie abondante !

CREATIVenergie s’emploie à libérer le potentiel des énergies durables pour une vie abondante. L’équipe travaille avec des partenaires locaux et internationaux pour trouver des solutions aux problèmes énergétiques. Pour en savoir plus, participez à l’un de leurs webinaires interactifs : www.biogas.eventbrite.co.uk

Projet BEE (Bitesize Energy Exchange)

En Afrique subsaharienne, les panneaux solaires et les biodigesteurs fournissent de l’électricité et du combustible propres et durables pour cuisiner aux personnes dont la maison n’est pas raccordée au réseau national d’électricité ou de gaz.

Toutefois, de nombreuses familles n’ont pas les moyens d’acquérir leurs propres panneaux photovoltaïques ou biodigesteurs, ce qui les exclut des opportunités et des avantages qu’offrent les sources d’énergie propres. Dans le même temps, certains de leurs voisins produisent plus d’énergie que ce dont ils ont besoin : pendant la journée, la production d’énergie solaire est supérieure à la consommation ; les systèmes de biogaz produisent continuellement du gaz, et l’excédent est gaspillé.

Depuis qu’ils ont remporté le prix Energy Catalyst en 2019, CREATIVenergie et plusieurs partenaires internationaux s’emploient à concevoir un système qui permettra une distribution équitable de l’approvisionnement en énergie propre.

Pour l’heure, en Ouganda, en Tanzanie et au Rwanda, leur projet Bitesize Energy Exchange (Échanges d’énergie à petite échelle) vise à développer des technologies qui permettent de stocker, de distribuer et de revendre l’énergie solaire et le biogaz excédentaires en petites quantités.

Par exemple, l’énergie solaire excédentaire peut être utilisée pour recharger des batteries portables. Ces batteries pourront ensuite être louées dans un centre énergétique, puis restituées pour être rechargées. Le surplus de biogaz peut être stocké dans des contenants portatifs sûrs.

Cela permettra d’améliorer l’accès à un approvisionnement fiable en énergie propre et abordable pour les familles à faible revenu qui ne sont pas en mesure de produire leur énergie.

Rédigé par

Rédigé par Joel et Esther Chaney

Joel Chaney est cofondateur, administrateur et directeur de l’innovation pour CREATIVenergie, et Esther Chaney est coordonnatrice du programme.

www.creativenergie.co.uk

Courriel : hello@creativenergie.co.uk

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant

Préférences en matière de cookies

Vos données personnelles et votre tranquillité d’esprit sont importantes pour nous et nous nous engageons à garantir la sécurité de vos données. Nous ne recueillons vos données que dans des buts spécifiques et lorsque ces buts n’ont plus lieu, nous ne conservons pas les données.

Pour en savoir plus, et pour voir la liste complète des cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

  • Ces cookies sont nécessaires pour le bon fonctionnement du site et ne peuvent pas être désactivés sur nos systèmes.

  • Ces cookies nous permettent de mesurer et d’améliorer la performance de notre site. Toutes les informations recueillies par ces cookies sont anonymes.

  • Ces cookies permettent de personnaliser l’expérience utilisateur. Ils peuvent par exemple mémoriser la région où vous êtes, ou encore vos paramètres d’accessibilité.

  • Ces cookies nous aident à adapter nos publicités à votre profil et nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes.