Passer au consentement sur les cookies

De : L'énergie durable - Pas à Pas 114

Exemples concrets de la manière dont l'énergie durable hors réseau peut améliorer la vie quotidienne des populations

L’eau qui descend des hautes montagnes himalayennes est l’une des ressources naturelles les plus importantes du Népal. Le pays a un potentiel hydroélectrique considérable grâce à l’abondance des rivières et des ruisseaux qui le parcourent, et plusieurs projets fournissent déjà de l’électricité aux habitants des plus grandes villes du Népal.

Toutefois, le relief montagneux et l’isolement de nombreux villages népalais font qu’il est, d’un point de vue technique, trop difficile et trop coûteux de relier tout le monde au réseau électrique national. Par conséquent, dans les communautés rurales, de nombreuses personnes utilisent encore essentiellement du bois de chauffage pour cuisiner, et des lampes à pétrole et des bougies pour s’éclairer.

Micro-centrales hydroélectriques

Une solution efficace est l’installation de micro-centrales hydroélectriques qui appartiennent à la communauté et sont exploitées par celle-ci dans les zones rurales.

La micro-centrale hydroélectrique de Malekhu Khola a été créée en 2010. Elle fournit de l’électricité à environ 260 ménages. Phul Kumari, qui vit à proximité avec sa famille, explique : « Avant la construction de la centrale hydroélectrique, la communauté n’avait pas d’éclairage. Nous devions marcher plusieurs heures jusqu’à Malekhu pour nous procurer du kérosène, car il n’y avait pas de moyens de transport. Il y avait parfois des pénuries de kérosène, ce qui empêchait les enfants de faire leurs devoirs le soir.

La lampe à pétrole dégageait beaucoup de fumée. Nous devions nous asseoir juste à côté de la lampe pour lire, et pour bien voir. La fumée entrait dans notre nez et notre bouche. Maintenant que nous avons la centrale hydroélectrique et de l’éclairage, nos enfants peuvent facilement étudier le soir, et nous sommes en meilleure santé. »

De nouvelles opportunités

En plus de fournir de l’électricité pour l’éclairage, la réfrigération et la recharge des appareils, la micro-centrale hydroélectrique a permis à la communauté de créer de nouvelles petites entreprises, notamment des scieries, des ateliers de couture et des fermes avicoles.

L’eau qui sort de la centrale peut être redirigée vers les champs ou les potagers pour l’irrigation, ou utilisée pour alimenter de petits moulins. Ces moulins servent à décortiquer le riz, moudre le grain pour en faire de la farine, et extraire l’huile des grains. Certains de ces moulins ont également été modernisés de façon à pouvoir également fonctionner à l’électricité, ce qui les rend plus efficaces.

Phul Kumari dit : « Avant le moulin, tout prenait beaucoup de temps. Nous nous levions à 4h du matin pour préparer le riz et le maïs à l’aide d’un dhiki ou d’un janto (moulins manuels traditionnels). Ce n’est qu’après avoir fini cela, à 6 ou 7 heures du matin, que nous pouvions entamer d’autres travaux. C’était dur lorsque les enfants étaient petits.

Aujourd’hui, nous apportons les grains au moulin une fois par semaine, et nous les y laissons pour qu’ils soient moulus. Nous les récupérons plus tard. Cela nous fait gagner beaucoup de temps.

L’éducation de nos enfants dépend de nos revenus. Si nous gagnons assez d’argent, nous les enverrons dans une bonne école.

C’est pour cette raison que je veux avoir une activité commerciale. Je suis en train d’installer une ferme avicole, et je cultive aussi des légumes chaque fois que j’en ai le temps. »

Ram Bahadur est directeur de la centrale hydroélectrique de Malekhu Khola. Il explique : « L’électricité change tout. Les élèves peuvent travailler quand ils le souhaitent et apprendre à utiliser un ordinateur. Le centre de santé peut conserver les médicaments au frais, et les femmes qui accouchent la nuit courent moins de risques. Nous pouvons utiliser un cuiseur à riz et un réfrigérateur à la maison.

La télévision nous permet de voir, d’entendre et de comprendre le monde. Sans électricité, nous n’aurions pas fait autant de progrès. L’électricité a apporté des changements positifs dans de nombreux domaines de la vie. »

Rédigé par

Rédigé par Peter Lockwood et Prakash Timalsina

Prakash Timalsina est chef de projet et Peter Lockwood conseiller pour le programme de lutte contre les catastrophes de United Mission to Nepal dans le district de Dhading.

www.umn.org.np

Courriel : umn@umn.org.np

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant

Préférences en matière de cookies

Vos données personnelles et votre tranquillité d’esprit sont importantes pour nous et nous nous engageons à garantir la sécurité de vos données. Nous ne recueillons vos données que dans des buts spécifiques et lorsque ces buts n’ont plus lieu, nous ne conservons pas les données.

Pour en savoir plus, et pour voir la liste complète des cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

  • Ces cookies sont nécessaires pour le bon fonctionnement du site et ne peuvent pas être désactivés sur nos systèmes.

  • Ces cookies nous permettent de mesurer et d’améliorer la performance de notre site. Toutes les informations recueillies par ces cookies sont anonymes.

  • Ces cookies permettent de personnaliser l’expérience utilisateur. Ils peuvent par exemple mémoriser la région où vous êtes, ou encore vos paramètres d’accessibilité.

  • Ces cookies nous aident à adapter nos publicités à votre profil et nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes.