De : Sante animale – Pas à Pas 34

Plusieurs méthodes différentes pour améliorer durablement la santé des animaux

par Robert Bowen et Mirjam Andriessen.

Presque tout le monde a entendu parler d’agents de santé communautaire (ou de personnel de santé primaire), mais le terme paravétérinaires (paravétos) est probablement moins connu. Les paravétos sont similaires aux agents de santé primaire, mais ils soignent les animaux au lieu des gens! Il se peut qu’ils ne reçoivent pas d’enseignement théorique mais plutôt un enseignement pratique au sein de leurs communautés, comme pour le personnel sanitaire.

De nombreux agriculteurs des zones rurales n’ont pas accès aux services vétérinaires et aux médicaments animaliers. Les campagnes de vaccinations animales ne les atteignent pas non plus. Les services vétérinaires gouvernementaux n’ont souvent pas beaucoup de personnel qualifié et manquent de moyens de transport adéquats et de fonds leur permettant d’acheter des médicaments et des vaccins.

Les paravétos aident les agriculteurs en leur donnant des conseils et l’accès aux médicaments pour traiter leurs animaux malades. La plupart des paravétos habitent dans les villages où ils travaillent. Ils ont besoin d’être très motivés et désireux d’améliorer la santé du bétail dans leur communauté. Selon l’importance du village et le nombre de bêtes, un village pourrait avoir un ou deux paravétos, ou même trois. Afin d’obtenir la confiance de tous les agriculteurs, c’est la communauté qui devrait choisir les candidats. Voici quelques critères de sélection pour choisir de bons paravétos:

Paravétos au Mozambique...

Au Mozambique VETAID soutient de trois façons différentes les agriculteurs dans les provinces de Gaza et d’Inhambane:

Actuellement, les services gouvernementaux ne peuvent pas couvrir les besoins de l’ensemble du pays. Bien que les campagnes de vaccination gratuites fassent partie de la politique gouvernementale, les vaccins ne sont pas souvent disponibles. De nombreux agriculteurs ont perdu leur bétail au cours de la longue guerre civile. Les paravétos reçoivent une mallette vétérinaire contenant quelques médicaments. Ils peuvent les vendre aux agriculteurs moyennant un petit bénéfice qu’ils gardent pour couvrir leurs frais de déplacement et leur travail. Ce n’est pas suffisant pour constituer un salaire et leur motivation doit provenir du désir de soutenir les agriculteurs de leur propre communauté.

…et en Somalie

Dans les communautés de la Somalie, les candidats sont généralement choisis parmi les propriétaires de bétail et ceux qui savent déjà soigner les animaux. A la fin de leur formation, les paravétos sauront soigner toutes sortes de blessures courantes, vacciner et diagnostiquer les maladies.

La Somalie s’est déclarée indépendante en 1991 après une guerre civile dévastatrice. La plupart des Somaliens sont nomades et dépendent de leurs chameaux, moutons et chèvres pour leur survie. Depuis la guerre civile, les services du gouvernement responsables du bétail ne fonctionnent plus. Une partie du personnel de ces services a proposé ses services privés. VETAID offre une formation et un soutien aux paravétos en les mettant en contact avec ces groupes de vétérinaires privés qui, à leur tour, les forment, les soutiennent et leur fournissent des médicaments.

La période initiale de formation est de 15 jours. L’enseignement consiste à savoir identifier et traiter les maladies les plus courantes et les problèmes spécifiques à une région. Les paravétos apprennent aussi à faire des piqûres, administrer un breuvage à un animal, soigner les blessures et tailler les sabots des animaux. Un suivi de la formation est assuré tous les trois mois. Jusqu’à présent 15 paravétos ont été formés dans trois régions différentes.

La formation des agriculteurs est toute aussi importante que celle des paravétos car ils doivent faire confiance aux services fournis par les paravétos.

Robert Bowen et Mirjam Andriessen travaillent tous deux pour VETAID, Robert en Somalie et Mirjam au Mozambique. Mirjam peut être contactée à: Gaza SPP, Xai Xai, Mozambique, Afrique. Tél/Fax: +258 22 22843 E-mail: vetaid@vetaidgz.uem.mz

VETAID serait heureux de prendre contact avec des lecteurs connaissant déjà la formation de paravéto ou ceux qui voudraient sérieusement se lancer dans ce type de travail. VETAID n’a pas de moyens financiers mais pourrait éventuellement aider à la formation. L’adresse est: VETAID, Centre for Tropical Veterinary Medicine, Easter Bush, Roslin, Midlothian, EH25 9RG, Royaume-Uni.

Tel/Fax: +44 131 445 3129 E-mail: vetaiduk@gn.apc.org

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant