De: L’incitation au changement – Pas à Pas 43

Comment soutenir les acteurs du changement dans votre communauté

Lorsque Rodrigo Baggio a commencé pour la première fois à parler de monter des écoles d’ordinateurs dans les favelas ou bidonvilles de Rio de Janeiro, les gens lui ont dit que les ordinateurs n’étaient pas pour les pauvres mais pour les classes moyennes. Heureusement, il n’a pas tenu compte de leur avis.

Les jeunes gens qui grandissent dans les bidonvilles de Rio ont deux alternatives: ou ils vont rejoindre les trafiquants de drogue et risquer une mort précoce, ou bien ils se retrouvent au chômage pour la vie ou encore ils font des travaux manuels mal payés. Baggio, un expert en ordinateurs, voulait offrir à ces jeunes d’autres perspectives de vie.

Il s’est mis à chercher de vieux ordinateurs dont les sociétés se débarrassaient pour moderniser leurs équipements et, en 1995, il a finalement réussi à obtenir cinq vieux ordinateurs d’une grosse compagnie. Il a alors commencé à offrir des cours élémentaires d’informatique de trois mois afin de donner aux jeunes gens des connaissances de base suffisantes pour qu’ils trouvent un emploi. Pendant leur apprentissage, les jeunes travaillent sur des sujets comme la grossesse chez les adolescentes, la violence et le racisme. Ils dessinent des affiches et des cartes sur ces thèmes. L’idée n’est pas seulement d’enseigner à ces enfants à se servir d’un ordinateur, mais de les encourager à faire partie d’une communauté. Ils doivent savoir lire et payer une cotisation symbolique de cinq dollars pour participer aux cours.

Cinq ans plus tard, le CDI (Comité pour la Démocratisation de l’Informatique) a maintenant 107 écoles dans les bidonvilles de 13 états brésiliens. L’UNESCO a qualifié Baggio de «futur dirigeant de l’humanité». Le CDI estime qu’il a enseigné à 25.000 jeunes brésiliens à se servir d’un ordinateur. Il reçoit maintenant de nombreuses demandes d’autres pays voulant suivre son exemple.

Max Freitas a 15 ans et il y a un an il ne savait pas se servir d’un ordinateur. Il a maintenant du travail et suit des cours du soir. Max dit «Le CDI ne m’a pas seulement mis sur une nouvelle voie mais il m’a aussi ouvert des horizons.»

Le website du CDI: www.cdi.org.br

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Équiper ceux qui œuvrent à l’éradication de la pauvreté et de l’injustice