Passer au consentement sur les cookies
Photo : Mike Webb/Tearfund

De : L’eau – Pas à Pas 51

Améliorer l’accès à l’eau potable en quantité suffisante

Les enfants se révèlent être une force nouvelle dans l’action pour protéger les bébés de la maladie et éradiquer la polio.

« Les bébés devraient recevoir la protection de quatre types de vaccins avant d’avoir un an. Ils ont aussi besoin de ces vaccins à des moments précis. Par exemple, ils doivent être vaccinés contre la rougeole à neuf mois et ils ont besoin de trois doses de vaccin contre la polio avant d’avoir quatre mois.»

Est-ce un expert médical qui parle? Non, c’est une petite fille de dix ans, Omba, de l’école primaire de Mandeleo à Kolwezi en République démocratique du Congo. Omba et ses camarades de classe sont la nouvelle force pour améliorer les taux de vaccination. Elles cherchent aussi les cas de paralysie qui peuvent indiquer la polio. Les enfants de cinq écoles à Kolwezi ont appris tout ce qui concerne l’immunisation et pourquoi elle est si importante. Ils s’assurent ensuite dans leurs communautés que les bébés reçoivent la protection nécessaire.

« Nous adoptons jusqu’à cinq bébés mais en ce moment j’en ai six » dit Omba. « Nous aidons les mères à se souvenir des dates où il faut faire faire les vaccinations et nous leur rappelons pourquoi c’est important. Nous écrivons tous les détails dans nos cahiers et rendons souvent visite aux bébés. »

Les enfants vaccinés correctement ont passé de 50% à 70% entre 1999 et 2000, essentiellement grâce à ce programme « Child-to-Child ». L’immunisation par le BCG contre la tuberculose (TB) était de 99% par rapport à une moyenne nationale de 30 à 50%.

« Les enfants sont un bon canal d’informations » dit la Directrice de l’école, Madame Eugénie. « Ils se font entendre de leurs parents et d’autres enfants. Ils les rendent enthousiastes, quelquefois beaucoup plus même que les adultes. Ils font très attention aux détails. »

C’est aussi une façon de changer les attitudes pour l’avenir.

Adapté du Communiqué de presse numéro 201 de l’OMS.

Pour plus d’informations, contactez : M Valery Abramov, OMS, Avenue Appia, CH-1211 Genève 27, Suisse E-mail : abramovv@who.int

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant

Préférences en matière de cookies

Vos données personnelles et votre tranquillité d’esprit sont importantes pour nous et nous nous engageons à garantir la sécurité de vos données. Nous ne recueillons vos données que dans des buts spécifiques et lorsque ces buts n’ont plus lieu, nous ne conservons pas les données.

Pour en savoir plus, et pour voir la liste complète des cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

  • Ces cookies sont nécessaires pour le bon fonctionnement du site et ne peuvent pas être désactivés sur nos systèmes.

  • Ces cookies nous permettent de mesurer et d’améliorer la performance de notre site. Toutes les informations recueillies par ces cookies sont anonymes.

  • Ces cookies permettent de personnaliser l’expérience utilisateur. Ils peuvent par exemple mémoriser la région où vous êtes, ou encore vos paramètres d’accessibilité.

  • Ces cookies nous aident à adapter nos publicités à votre profil et nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes.