Photo : Marcus Perkins

De : La santé sexuelle – Pas à Pas 69

Susciter la conversation sur les questions liées à la sexualité

Il y a maintenant plus de 40 millions de personnes vivant avec le VIH au monde. En 2005, 4,1 millions de personnes ont été infectées et 2,8 millions sont mortes de maladies liées au sida.

Un défi essentiel pour l’église d’aujourd’hui est de trouver une réponse biblique à la pandémie, qui soit véritablement appropriée et efficace par rapport aux réalités de notre monde. L’église devrait montrer le chemin. Réfléchir aux thèmes bibliques de la grâce, l’empathie et l’humilité peut aider à combattre la stigmatisation. Dénoncer l’injustice peut amorcer le changement des attitudes blessantes. Cette année, Tearfund a facilité un atelier pour ses partenaires et autres groupes chrétiens au Nigeria, afin de discuter de l’élargissement de leurs approches sur la prévention du VIH.

L’utilisation des préservatifs

Durant l’atelier, nous avons discuté des approches de réduction des risques, y compris l’utilisation appropriée des préservatifs dans les travaux de prévention du VIH. Nombre de personnes dans l’église pensent que les préservatifs encouragent la promiscuité sexuelle. Elles acceptent de discuter d’abstinence et de fidélité mais sont réticentes pour donner des informations précises ou détaillées sur les préservatifs.

L’appel des chrétiens est d’aimer et de servir les gens, pas de les juger. Est-il possible d’aimer une personne sans lui donner des informations qui pourraient lui sauver la vie ? Les participants à l’atelier ont convenu que pour sauver des vies, il est nécessaire de réduire, si possible, les risques immédiats d’infection des gens. Les préservatifs peuvent prévenir l’infection par le VIH et d’autres IST. Un contexte approprié pour fournir des informations sur les préservatifs est celui des soins et de l’accompagnement spirituel dont la préparation au mariage et les travaux avec les jeunes. Ce contexte de confiance donne aux gens l’opportunité de discuter de tous leurs problèmes.

Des approches élargies

Pour nombre de personnes dans l’église, le sujet des préservatifs est un point essentiel de désaccord et peut devenir le centre des discussions. Cependant, il faudrait le voir comme seulement un élément d’une approche plus complète et efficace de la prévention du VIH. On a aussi besoin des travaux de plaidoyer et d’éducation pour s’attaquer aux sujets sociaux plus vastes qui rendent les gens vulnérables au VIH. Ceci comprend :

L’église doit aller plus loin dans ses réponses actuelles au VIH car elles ne sont pas adéquates.

Le Rév. Dr David Evans est un Consultant VIH indépendant et un ancien Conseiller VIH/sida de Tearfund. Email : david.m.a.evans@btinternet.com


Estimer la vie

Tearfund promeut l’abstinence avant le mariage et la fidélité en son sein comme un idéal pour les relations sexuelles. La réalité est que nous travaillons dans un monde où la pauvreté est partout, les droits humains sont souvent ignorés et les abus, une chose commune. Il n’est donc pas suffisant de parler seulement d’abstinence et de fidélité. Une personne peut être violée, son partenaire peut être infidèle. La pauvreté impose à certains le travail du sexe comme seul moyen de survie. Du fait des inégalités de genre, beaucoup de femmes ont peu de contrôle en décisions sexuelles. 

L’ampleur de la pandémie nous force à nous engager dans des approches plus complètes et élargies, pour prévenir la propagation du VIH. De telles approches comprennent l’utilisation des préservatifs, la prévention de la transmission mère à enfant, la provision d’anti-rétroviraux, le dépistage et le counselling volontaires ainsi que la provision d’aiguilles propres et de seringues stérilisées.

Les inégalités de genre rendent les choses difficiles aux femmes pour assurer leur santé sexuelle.  Photo : Geoff Crawford

Les inégalités de genre rendent les choses difficiles aux femmes pour assurer leur santé sexuelle. Photo : Geoff Crawford

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant