Un bon leadership permet la création de groupes solides. Geoff Crawford/Tearfund

De: Pas à Pas 84

LEADERSHIP

Un mentor se tient aux côtés d’une personne et l’encourage à développer une vision en vue d’entreprendre des changements à venir. Richard Hanson/Tearfund

Un mentor se tient aux côtés d’une personne et l’encourage à développer une vision en vue d’entreprendre des changements à venir. Richard Hanson/Tearfund

Nos croyances influencent ce que nous pensons du leadership et notre façon de diriger. C’est pourquoi les principes de leadership sont souvent enseignés du point de vue d’une confession religieuse spécifique. Dans cet article, le Dr Sam Thomas fait part de son expérience de formation de leaders chrétiens. 

Je travaille avec des petits groupes de leaders dans différents endroits. Nous essayons de limiter les groupes à 25 participants. Au fil des années, j’ai réalisé que les « réunions ponctuelles » sont moins efficaces pour induire des changements durables dans la vie des gens. Je rends donc visite au même groupe trois à quatre fois par an. À chaque visite, je passe environ trois jours avec eux, la dernière étant un moment de convivialité. Lors de ces visites, nous apprenons ensemble grâce à un style d’enseignement interactif, avec une emphase particulière sur les aspects pratiques de la vie.

Pendant ces sessions, nous découvrons les principes suivants :


L’impact que nous souhaitons avoir à travers cette formation est de multiplier les leaders serviteurs intègres et efficaces.

Style d’enseignement

La salle de cours est aménagée pour des petits groupes de cinq personnes, qui s’assoient autour d’une table. Cette disposition surprend de nombreux participants qui sont habitués à s’asseoir en rangée, à écouter l’enseignement et à prendre des notes. Nous modifions de temps en temps cette configuration en fonction du contenu de l’enseignement et du contexte. Nous proposons souvent du théâtre, des petits sketches humoristiques et des histoires surprenantes. Nous présentons l’enseignement à l’aide de différents supports médiatiques : des choses à écouter ou à visionner, des coupures de presse, etc. L’approche est très créative et fait passer le message de façon approfondie.

L’accent est uniquement placé sur le participant et non sur l’enseignant. L’objectif est que l’apprentissage ait un impact. Le rôle de l’enseignant est de faciliter l’apprentissage et d’en évaluer l’impact à toutes les étapes. Les participants considèrent l’enseignant comme un facilitateur plutôt qu’un professeur.

L’ensemble de l’enseignement est basé sur la Bible, mais pas sous la forme d’une étude biblique traditionnelle. Laissez-moi vous donner un exemple. Pour le cours sur le leadership serviteur, je donne une brève introduction au groupe sur le leadership tel qu’on le perçoit généralement de nos jours. Je suis habillé comme un « grand patron », accompagné de quelqu’un qui porte mon attaché-case et de deux personnes qui se tiennent de chaque côté avec des fleurs : c’est très amusant ! Je joue un peu la comédie, ce qui fait rire les gens et les incite à réfléchir à la nécessité d’un autre type de leadership. Puis je leur demande de représenter par un dessin le leadership auquel ils ont actuellement affaire, ainsi que certaines de leurs préoccupations. Ils font preuve d’une réelle imagination et leurs dessins sont très colorés. Chaque groupe présente ensuite ses productions. À la fin de la session, je peux voir qu’ils sont touchés dans leurs émotions. Puis je leur demande de dessiner un leader en se basant sur Philippiens 2:5-9, où Jésus est décrit comme un leader serviteur. Chaque groupe présente également son deuxième dessin aux autres. Une fois les deux séries de dessins placées côte à côte, je leur demande de décrire les différences. Puis je présente quelques passages bibliques et les participants discutent en groupes du style de leadership décrit par ces deux séries. Leur conclusion sera invariablement : « leaders serviteurs ou leaders intendants ».

Redevabilité

La redevabilité s’exerce à différents niveaux. Le premier niveau est vécu au sein du groupe. Nous changeons les participants de groupe tous les jours pour qu’ils aient l’occasion de rencontrer différentes personnes. Les participants partagent leurs expériences en groupe. 

Le niveau de redevabilité suivant est que chacun d’entre eux devra choisir un mentor personnel et partager ce qu’il a appris et les décisions qu’il a prises. Le mentor lui demande de répondre de ses actions pendant la durée du cycle de formation. Nous demandons à chacun d’enseigner ce qu’il a appris pour que cet apprentissage ait un effet multiplicateur. 

Vulnérabilité

En tant que leader, je me montre vulnérable face au groupe. J’ai remarqué que les gens réalisent peu à peu qu’ils peuvent faire tomber leur masque. Le style d’enseignement les amène à parler en petits groupes, ce qui les aide à se rendre compte qu’ils sont entourés de personnes qui commettent des erreurs tout comme eux. Cela crée de l’ouverture.

Je pense que la vulnérabilité est d’une importance primordiale. Les gens essaient d’imiter leur leader. Si un leader se présente comme quelqu’un de parfait, les gens se sentent mal à l’aise et se renferment. Jésus n’avait éprouvé aucune difficulté à dire à ses disciples, « Mon cœur est profondément troublé ». Un des premiers leaders chrétiens, Paul, parle de ses propres difficultés et admet qu’il n’est pas une personne parfaite. Il est bon que ceux qui nous suivent sachent que nous sommes touchés par la même souffrance, le même chagrin et les mêmes tentations que les autres. Nous devons être des hommes et des femmes d’intégrité. L’intégrité exige que ce que nous sommes à l’intérieur corresponde à ce que nous montrons à l’extérieur. Voilà ce qu’est la vulnérabilité, d’après moi. J’ai pu constater dans ma vie personnelle que ma vulnérabilité et mon ouverture vis-à-vis des autres les ont davantage aidés que tous mes enseignements..

Quels sont les facteurs de succès ?


Réactions suite à la formation


Le Dr Sam Thomas est Consultant senior pour Development Associates International en Inde.

The Development Associates Initiative
E 15, First Floor, Sector 40
Noida, Uttar Pradesh
Inde

Email : samthomas51@gmail.com 

Site Internet : www.daintl.org



À propos du cours

La formation décrite ici est axée sur la formation de disciples, ce qui signifie suivre Jésus. Elle est essentielle pour la croissance et l’expérience de tout leader chrétien. Les lecteurs qui n’ont pas la foi chrétienne trouveront néanmoins dans cet article des principes importants et des idées pratiques pour la formation au leadership, applicables à n’importe quel contexte. 



Mon cheminement personnel 

Je suis dans le ministère chrétien depuis plus de 30 ans, et depuis plus de 20 ans, j’entends l’expression « achever la tâche ». Cela soulève la question suivante : De quelle tâche s’agit-il ? Mon tout premier appel est d’être semblable au Christ : être son disciple. Le ministère, ce n’est pas ce que nous faisons, le ministère c’est ce que nous sommes. Le ministère n’est pas ce que nous distribuons, mais ce qui découle de notre vie du fait de notre intimité avec Dieu. Le ministère, ce n’est pas ce que nous faisons pour Dieu, mais ce que Dieu fait dans notre vie et à travers elle. Nous devons être motivés par l’amour et non par le devoir. Pour être un bon leader, nous devons être un bon disciple : voilà en quoi consiste ce programme de formation de disciples. Je suis passé à la formation au leadership après avoir renoncé à une excellente carrière de chirurgien à son apogée. Cela m’a beaucoup renouvelé. J’aime vraiment ce que je fais. 

Dr Sam Thomas


Nous devons être des hommes et des femmes d’intégrité ; l’intégrité exige que ce que nous sommes à l’intérieur corresponde à ce que nous montrons à l’extérieur


L’apprentissage par la discussion. Sam Thomas/DAI

L’apprentissage par la discussion. Sam Thomas/DAI

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi