R21 Le droit de travailler

L’idée que les gens doivent travailler pour vivre est un thème commun dans la Bible. Dans 2 Thessaloniciens 3:6-10, Paul explique, en termes clairs, la valeur du travail. Les gens peuvent travailler pour faire pousser ou transformer des cultures, pour s’occuper de leur famille ou pour acheter de la nourriture.

Les gens devraient avoir un certain choix dans le travail qu’ils effectuent. L’idéal, c’est que leur travail leur apporte une certaine satisfaction. Le travail des gens ne devrait pas être exploité par d’autres. Lorsqu’ils travaillent pour un employeur, les gens devraient recevoir un salaire juste et d’égale valeur pour un travail effectué par un homme ou une femme. Les travailleurs devraient avoir des pauses régulières, travailler suivant des horaires raisonnables et avoir des congés réguliers chaque semaine, pour le culte et le repos. Les personnes handicapées devraient avoir l’opportunité de travailler. Les syndicats peuvent protéger les travailleurs de conditions injustes ou dangereuses. Les gens devraient avoir le droit d’en créer ou d’en faire partie.

Les enfants de moins de 14 ans ne devraient pas travailler durant de longues heures. Ceci les empêche d’aller à l’école et de devenir des adultes en bonne santé. Il y a une très grande différence entre attendre des enfants qu’ils contribuent aux tâches ménagères et les exploiter.

Discussion 
  • Lisez Matthieu 20:1-16. Dans notre région, où les gens vont-ils dans l’espoir de trouver du travail ? Quel est le niveau de difficulté de trouver du travail au quotidien pour les travailleurs ?
  • Quel accord concernant le salaire le propriétaire terrien a-t-il convenu avec les quatre premiers groupes qu’il a embauchés (versets 1 à 5) ? Quelle a été leur réponse ?
  • Le propriétaire terrien a-t-il discuté du salaire avec le dernier groupe d’ouvriers qu’il a embauché à la onzième heure ? Pourquoi ne lui ont-ils rien demandé à ce sujet ? Dans notre région, les ouvriers occasionnels sont-ils en position de négocier leur salaire ?
  • Pensez-vous que les ouvriers qui avaient travaillé toute la journée étaient en droit de se plaindre ? Est-ce que nous râlons souvent lorsque d’autres personnes semblent recevoir un meilleur traitement que nous ?
  • Le propriétaire terrien a-t-il respecté ses engagements ? Dans notre région, qu’arrive-t-il lorsque les employeurs ne respectent pas leurs engagements, surtout s’ils ne sont pas écrits ?
  • Dans cette parabole, qui le propriétaire terrien représente-t-il ? Et les ouvriers ? Comment cette parabole nous aide-t-elle à comprendre nos différentes situations dans la vie ?
  • Cette parabole à une signification plus profonde. Elle nous enseigne que la grâce de Dieu est pour nous tous et que nous ne pouvons rien faire pour la gagner. Quelle que soit notre situation, sa grâce nous rend tous égaux à ses yeux. Comment réagissons-nous à cette fantastique vérité ?
  • Dans notre pays, quelles sont les difficultés des migrants pour trouver du travail ?
  • Dans notre pays, les femmes enceintes ou en charge de jeunes enfants et qui travaillent, sont-elles traitées de façon spéciale ? Que peut-on faire de plus pour les soutenir ?
  • Notre gouvernement agit-il pour éviter que les gens soient exploités ou connaissent de dangereuses conditions de travail ? Comment pouvons-nous l’encourager à améliorer ces conditions ?
  • La Fairtrade Labelling Organisation et l’Organisation Internationale du Travail (voir page 64) cherchent à garantir que tous les travailleurs soient traités équitablement. Existe-t-il des problèmes sur lesquels nous pourrions leur demander conseil ?

Articles 4, 23, 24 de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme des Nations Unies