Passer au contenu principal Passer au consentement sur les cookies
Des magazines Pas à Pas en français, espagnol, portugais et anglais, étalés sur un bureau en bois.

De : Formation – Pas à Pas 22

Diverses méthodes de formation et de facilitation

L’animateur a besoin de comprendre comment les gens d’une communauté particulière voient leurs problèmes. Voici un exercice très simple qui aidera les participants à se rendre compte que nous voyons et interprétons tous différemment les choses.

Faites asseoir quatre volontaires autour d’une table sur laquelle vous avez posé une grande feuille de papier avec le chiffre 3 écrit dessus. Chacun le verra différemment – une personne verra le chiffre 3, une autre un M, une autre un W et le dernier la lettre E. Une discussion utile peut s’en suivre en posant ces questions:

  • Que se passe-t-il?
  • Comment se fait-t-il que chacun voit une chose différente?
  • Comment une personne peut-elle se faire une opinion?

Réfléchissez à des exemples de situations réelles et précises, que les personnes considèrent de manières différentes.

Changements d’attitudes

Comment nos attitudes envers les problèmes affectent-elles ce que nous faisons? Voici un exercice qui va aider les participants à identifier différentes attitudes et à les ranger le long d’une échelle qui va de la «non-action» à «l’action» (voir encadré).

Vous et votre groupe allez imaginer quelques commentaires qui reflètent bien ce que les gens de votre communauté disent souvent. Voici quelques exemples pour commencer:

  • Il faut mourir un jour ou l’autre.
  • J’aimerais emmener les enfants au dispensaire, mais c’est tellement loin.
  • Je sais qu’il faudrait plus de fourrage pour le bétail, mais je n’ai pas assez de terres.
  • Les haricots sont trop chers à acheter au marché.
  • J’ai bu cette eau, et mon père aussi bien avant moi, et nous sommes devenus vieux.
  • Cela représente beaucoup de travail pour peu d’amélioration.
  • Si nous nous mettions tous à rassembler les pierres, nous en aurions assez au bout de deux jours seulement.
  • Si je laissais mes enfants chez une voisine je pourrais aller au dispensaire.
  • Mes grands-parents et mes parents ont toujours planté le maïs de cette façon.
  • Les arbres que nous avons plantés ont si bien poussé qu’ils suffisent à nos besoins personnels et nous pouvons même vendre un peu de bois d’oeuvre.

Ecrivez chacun de ces commentaires et d’autres auxquels vous avez pensé sur des morceaux de papier. Lisez quelques exemples à voix haute et décidez tous ensemble à quel niveau de l’échelle «Non action – Action», il faut placer chacun. Répartisssez les commentaires restants entre les participants. Ils essaieront eux-mêmes de les placer sur l’échelle. (Voir encadré ci-dessous.)

Quand tous les commentaires ont été placés, relisez-les pour voir s’ils sont bien tous à la bonne place. (Quelquefois, il est difficile de décider exactement à quel niveau de l’échelle il faut les placer: ne perdez pas trop de temps à discuter si un commentaire doit être placé à ce niveau-ci ou là, juste à côté.)

Adaptation du livre The Facilitators Resource Manual Part II: Skills for the Trainer par Ouganda CBHCA, PO Box 325, Entebbe, Ouganda.

L’ÉCHELLE «NON ACTION – ACTION»

Etape 1 Il n’y a pas de problème.

Etape 2 Il y a un problème, mais ce n’est pas ma responsabilité.

Etape 3 Il y a un problème, mais je doute de moi-même, des autres, des possibilités de changement.

Etape 4 Il y a un problème, mais le risque me fait peur.

Etape 5 Je veux trouver des solutions possibles au problème.

Etape 6 Je crois que nous pouvons y arriver.

Etape 7 Oui, nous le pouvons et nous surmonterons les problèmes qui se présenteront.

Etape 8 Nous avons réussi et maintenant, nous voulons communiquer nos résultats aux autres.

Pendant la discussion, posez les questions suivantes:

  • Quels commentaires montrent que les personnes n’ont pas l’intention d’agir?
  • Quels commentaires montrent que les personnes veulent et sont prêtes à agir?
  • A quelle extrémité de l’échelle figurent la plupart des commentaires? Pourquoi?
  • Comment le fait de comprendre les attitudes des gens vous aidera-t-il à planifier une formation adéquate?

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant

Préférences en matière de cookies

Vos données personnelles et votre tranquillité d’esprit sont importantes pour nous et nous nous engageons à garantir la sécurité de vos données. Nous ne recueillons vos données que dans des buts spécifiques et lorsque ces buts n’ont plus lieu, nous ne conservons pas les données.

Pour en savoir plus, et pour voir la liste complète des cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

  • Ces cookies sont nécessaires pour le bon fonctionnement du site et ne peuvent pas être désactivés sur nos systèmes.

  • Ces cookies nous permettent de mesurer et d’améliorer la performance de notre site. Toutes les informations recueillies par ces cookies sont anonymes.

  • Ces cookies permettent de personnaliser l’expérience utilisateur. Ils peuvent par exemple mémoriser la région où vous êtes, ou encore vos paramètres d’accessibilité.

  • Ces cookies nous aident à adapter nos publicités à votre profil et nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes.