De : Santé mentale et bien-être – Pas à Pas 113

Idées pratiques pour renforcer sa résilience et améliorer son bien-être

En Afghanistan, Sabera* frappait ses enfants et s’arrachait des touffes de cheveux. Elle n’accordait aucun intérêt à l’argent, à sa maison ni même à sa famille. Peu lui importait de vivre ou de mourir.

Pendant sept ans, Sabera a souffert d’une dépression sévère. Tout a commencé après la mort de deux de ses enfants, et le grave accident son mari.

« Nous ne savions pas pourquoi elle était malade ou ce qui n’allait pas chez elle, explique le mari de Sabera, Isaaq*. Nous ne savions rien de la santé mentale ou du fait que le trouble de Sabera pouvait être traité. »

La situation sociale des gens et leur santé mentale sont étroitement liées. Par exemple, la pauvreté, l’inégalité entre les hommes et les femmes, la violence, une mauvaise santé physique ou des problèmes financiers peuvent avoir un impact sur la santé mentale. De même, les troubles de la santé mentale peuvent entraîner la pauvreté ou l’aggraver. C’est particulièrement le cas lorsque les familles ont une compréhension limitée de la santé mentale ou n’ont pas accès à l’aide dont elles ont besoin.

Là où cette aide est disponible, la stigmatisation et la honte associées aux troubles de la santé mentale empêchent parfois les gens d’en bénéficier. La stigmatisation peut également amener les gens à s’isoler ou à cacher des membres de leur famille chez eux.

Certains de ces problèmes peuvent être surmontés en faisant participer l’ensemble de la communauté au soutien apporté aux personnes touchées par un trouble de la santé mentale.

Guérison

Lorsque Sabera a entendu parler du soutien en santé mentale proposé par le partenaire de Tearfund, elle a accepté de rencontrer l’un de ses conseillers. On lui a proposé une thérapie par la parole et un traitement médical approprié. Elle s’est rapidement sentie mieux.

En parallèle, le partenaire de Tearfund travaillait avec des bénévoles et des organisations locales pour les sensibiliser à la santé mentale et les aider à soutenir les personnes touchées par des troubles de la santé mentale. Suite à cette initiative, Sabera a reçu des vers à soie de la part de son conseil municipal, ce qui lui a permis de créer une petite entreprise. Avec les bénéfices de son entreprise, elle a acheté du bétail.

Pour guérir et retrouver l’estime de soi, pouvoir gagner de l’argent et exercer une activité intéressante est aussi important que de pouvoir accéder à des médicaments et un suivi psychologique. « Je suis très heureuse, dit Sabera. Aujourd’hui, j’apprécie ma vie et ma famille. »

Isaaq, pour qui il avait été difficile de travailler tout en s’occupant de Sabera et de leurs neuf enfants, dit : « Notre vie est aujourd’hui dix fois meilleure qu’avant ! »

Grâce au rayonnement de l’influence du partenaire de Tearfund dans la région, six chaînes de télévision diffusent régulièrement des programmes sur la santé mentale, et le gouvernement afghan a sollicité une formation en gestion positive du comportement pour le personnel des jardins d’enfants publics.

*les noms ont été changés


Comment faire participer les communautés

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Sabera, Isaaq et un de leurs fils. Photo : Partenaire de Tearfund

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant