Passer au contenu principal Passer au consentement sur les cookies
Photo: Gyanu Kumar Shakya/Share and Care Nepal

De : Sécurité alimentaire – Pas à Pas 77

Outils et idées pour améliorer la sécurité alimentaire

Un programme complet permettant de s’attaquer à l’insécurité alimentaire dans un village dalit au Népal

 

Photo: UMN

Photo: UMN

Le district de Mugu est situé dans la région himalayenne du Népal. Seulement cinq pour cent des terres de ce district sont exploitables pour l’agriculture. Cela est dû aux pentes raides, à la mauvaise qualité des sols, au climat sec et à la déforestation, causée par la pression sur les forêts pour la production de combustible, de fourrage et de litière. En moyenne, les familles peuvent uniquement cultiver de quoi se nourrir pendant quatre à six mois de l’année. Certaines familles de caste inférieure produisent bien moins que cela, en particulier les Dalits (catégorisées « intouchables » d’après le système de castes hindou). Les familles dalit vivent souvent à part et forment leurs propres communautés. Elles sont exclues des rituels sociaux, de l’accès aux forêts communautaires et aux terres communes. Pour la plupart, les Dalits n’ont pas de terres, ou alors de très petites parcelles. Ils travaillent souvent sur d’autres exploitations en tant que laboureurs à gage.

Mise en place du programme

United Mission to Nepal (UMN) travaille avec la communauté dalit depuis 1999. En 2004, elle a mis en place une équipe à Mugu pour traiter les causes profondes de la pauvreté. Cette équipe a travaillé avec les organisations locales pour mener une évaluation de la situation sociale et économique à Mugu.

Une organisation locale, le National Dalit Development Forum (NDDF), a été choisie pour un partenariat. Elle a fait un travail de plaidoyer axé sur les droits des Dalits. L’UMN a entrepris une série de discussions avec le NDDF et la communauté dalit afin de déterminer les actions à entreprendre. Ils ont décidé de mettre en œuvre un « village modèle », un programme qui renforcerait le pouvoir d’action de la communauté dalit afin d’améliorer sa sécurité alimentaire. Le village dalit de Tallighuire, qui compte dix-neuf ménages, a été choisi pour participer au programme. Le personnel de l’UMN a aidé le NDDF et les représentants de la communauté à concevoir et à mettre en œuvre un plan d’action.

Le programme a été conçu de manière globale. Il n’abordait pas uniquement les problèmes liés à l’alimentation, mais prenait également en considération les facteurs sociaux, économiques et éducationnels contribuant de manière significative à la pauvreté des familles dalit. Les éléments clés du programme étaient :

  • a promotion de légumes et de cultures alimentaires
  • les soins vétérinaires et la gestion des animaux
  • le développement d’une pépinière et d’une plantation d’arbres
  • des services de vaccination et de planification familiale
  • ’amélioration de l’assainissement
  • des plans de crédit et d’épargne
  • l’éducation communautaire
  • la formation approfondie des leaders de la communauté concernant certains éléments du programme, afin d’assurer la durabilité du travail.

L’éducation informelle était un point d’entrée stratégique pour pouvoir atteindre la communauté dalit, en particulier les femmes. Cela a également été utile pour mettre en œuvre d’autres éléments du programme. L’élément de l’éducation était au départ axé sur les savoir-faire en lecture et en écriture, mais il a progressivement été élargi pour inclure une éducation pratique et l’offre de bourses pour les enfants dalit. Dans les cours pour adultes, les participants ont acquis des connaissances sur le contrôle des naissances, l’assainissement, la santé des enfants, l’hygiène, la vaccination et la nutrition, ainsi que la gestion du foyer et certaines questions environnementales. Ceux qui ont participé à ces cours ont progressivement démarré des activités de groupe relatives à l’épargne et à l’assainissement du village ainsi que des campagnes concernant des problèmes spécifiques aux Dalits.

Le rôle de l’UMN

Le NDDF s’est chargé de la supervision de la mise en œuvre du programme, tandis que l’UMN fournissait un soutien au NDDF. Ce soutien impliquait le renforcement des capacités au niveau du développement technique des activités et de la gestion organisationnelle. Méthodes utilisées : mentoring et coaching du personnel NDDF, visites fréquentes dans les communautés, formation en comptabilité dans les domaines de la transparence et de la bonne gouvernance.

L’UMN a aidé le personnel du NDDF au niveau de la planification et de la mise en œuvre du programme du village modèle, en :

  • les aidant à mener des évaluations au sein de la communauté et de l’organisation
  • les soutenant pendant qu’ils développaient le programme avec la communauté et les organisations locales
  • établissant des contacts avec les bailleurs de fonds au niveau local, national et international
  • les aidant à réviser le processus et les résultats pour assurer un impact durable sur la communauté et une capacité organisationnelle constante
  • les encourageant à mettre par écrit les leçons apprises et à les partager avec les organisations de développement et les agences du gouvernement.

Résultats

Le programme était composé d’un ensemble d’activités contribuant directement ou indirectement à la sécurité alimentaire des ménages.

  • Tous les ménages disposent aujourd’hui d’un potager.
  • La multiplication des semences des principales cultures alimentaires, en particulier le maïs et le blé, a contribué à une augmentation de la production alimentaire.
  • L’introduction de plantations et de pratiques d’aménagement des terrains en pente a permis de réduire l’érosion des sols.
  • Une pépinière d’arbres a été créée et des arbres fruitiers plantés.
  • Un élevage de chèvres et de poulets a été mis en place et génère des revenus.
  • Une amélioration des pratiques de gestion des animaux et un service vétérinaire ont permis de réduire le taux de mortalité animale.
  • Chacun est capable d’expliquer les principes de base de l’importance de la nutrition, de la santé et de l’hygiène.
  • Tous les enfants sont scolarisés et les femmes qui suivent les cours d’alphabétisation savent lire et écrire.
  • Les mères sont conscientes de l’importance de la vaccination et la couverture vaccinale a été améliorée.
  • L’estime personnelle des femmes et des autres membres de la communauté dalit s’est améliorée. Aujourd’hui, les Dalits participent de manière égalitaire aux réunions communautaires et prennent le thé avec d’autres castes dans les lieux publics. Ils sont intégrés aux forums politiques et certains sont représentants au niveau des comités scolaires.
  • Grâce au plaidoyer spécifique du NDDF pour les droits des Dalits, les membres de la communauté se sentent aujourd’hui capables de solliciter divers services auprès des organisations de développement et des agences gouvernementales.

Le programme a été extrêmement efficace pour assurer la sécurité alimentaire. Les ménages ont aujourd’hui le sentiment de maîtriser davantage le ravitaillement et d’être capables de mieux gérer leur sécurité alimentaire.

Tous les résultats du programme contribuent à réduire la pauvreté de façon intégrée. Du point de vue du développement durable, de nombreux petits efforts contribuent à un changement important. Le succès et la durabilité du programme sont davantage liés au renforcement du pouvoir de la population qu’aux activités elles-mêmes ou aux résultats immédiats. De nombreuses autres communautés du district de Mugu s’en sont inspirées et prévoient de mettre en œuvre un programme similaire.

Luma Nath Adhikari est le Conseiller principal pour la souveraineté alimentaire pour United Mission to Nepal (UMN)

PO Box 126, Kathmandu, Népal.

Email : marketing@umn.org.np
Site Internet :
http://www.umn.org.np/

Leçons apprises

  1. Il est important de s’assurer de la participation communautaire dès le début du programme. Le leadership de l’ONG locale, le NDDF, a contribué à développer un sens d’appropriation au sein de la communauté.
  2. Le « village modèle » a été conçu en tant que programme global visant à obtenir des résultats immédiats, directement observables par les membres de la communauté. Cela permet d’augmenter leur estime de soi.
  3. Concernant la durabilité à long terme du programme, il était important que l’UMN développe les capacités du NDDF, tant au niveau du développement technique que de la gestion organisationnelle. Le renforcement de ces capacités doit se faire sur le long-terme (cinq à sept ans, si nécessaire). Des bilans réguliers et une volonté d’effectuer des changements, d’après les leçons apprises, permettront de garantir que le développement des capacités reste pertinent et efficace.
Photo: UMN

Photo: UMN

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant

Préférences en matière de cookies

Vos données personnelles et votre tranquillité d’esprit sont importantes pour nous et nous nous engageons à garantir la sécurité de vos données. Nous ne recueillons vos données que dans des buts spécifiques et lorsque ces buts n’ont plus lieu, nous ne conservons pas les données.

Pour en savoir plus, et pour voir la liste complète des cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

  • Ces cookies sont nécessaires pour le bon fonctionnement du site et ne peuvent pas être désactivés sur nos systèmes.

  • Ces cookies nous permettent de mesurer et d’améliorer la performance de notre site. Toutes les informations recueillies par ces cookies sont anonymes.

  • Ces cookies permettent de personnaliser l’expérience utilisateur. Ils peuvent par exemple mémoriser la région où vous êtes, ou encore vos paramètres d’accessibilité.

  • Ces cookies nous aident à adapter nos publicités à votre profil et nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes.