Des bilans de santé réguliers, comme ici en Sierra Leone, peuvent permettre de détecter précocement la présence d’une maladie. Jim Loring/Tearfund

De : Les maladies non transmissibles – Pas à Pas 87

Comment diffuser des messages de santé et réduire le risque de maladies non transmissibles

Les quatre principales maladies non transmissibles (MNT) partagent des facteurs de risque communs. La consommation de tabac, une alimentation peu équilibrée, l’inactivité physique et l’usage nocif de l’alcool peuvent provoquer des maladies cardiaques, le cancer, le diabète et des maladies pulmonaires obstructives chroniques. Apprenez à mieux reconnaître les symptômes des MNT, mais aussi à vous protéger et à protéger les autres de ces maladies.

CANCER

Le cancer est un terme général qui désigne un vaste éventail de maladies qui peuvent toucher n’importe quelle partie du corps. Le cancer se développe lorsque certaines cellules se mettent à se multiplier de façon anormale, au-delà de leurs limites habituelles. Cette croissance anormale peut alors se propager à d’autres organes.

Symptômes

Il existe plus de 200 types de cancers et toutes sortes de symptômes. Néanmoins, parmi les symptômes les plus fréquents, on trouve les pertes de poids inexpliquées, les toux persistantes, une grosseur quelque part dans le corps (surtout dans les seins), une fatigue inexpliquée, des difficultés à uriner, une modification des selles, des modifications de la peau (en particulier au niveau des grains de beauté) et des saignements anormaux.

Remarque : Ces symptômes peuvent avoir d’autres causes moins graves, mais s’ils persistent, vous devez demander conseil à un médecin.

Nombre de décès par an dans le monde : 7,6 millions

MPOC

MPOC : Maladies pulmonaires obstructives chroniques. Ce terme est utilisé pour désigner plusieurs maladies qui affectent la fonction respiratoire, dont la bronchite chronique et l’emphysème. Les patients atteints de MPOC ont les voies respiratoires endommagées au niveau des poumons. Ces voies étant rétrécies, l’air peut avoir des difficultés à entrer et à sortir des poumons. Le mot « chronique » signifie qu’il s’agit d’un problème à long terme. La plupart des cas de MPOC sont provoqués par la consommation de tabac.

Remarque : Les symptômes des MPOC sont similaires à ceux de la tuberculose (TB). Toute personne qui tousse depuis plus de trois semaines devrait faire un test de dépistage de la TB, surtout dans les régions à fort taux de prévalence du VIH.

Symptômes

Toux, mucosités et essoufflement. Certaines personnes ne remarqueront ces symptômes que par temps froid, ou les mettront sur le compte d’une bronchite ou de la « toux du fumeur ».

Nombre de décès par an dans le monde : 4,2 millions

DIABÈTE

Le diabète est une maladie chronique qui survient soit lorsque le pancréas ne produit pas suffisamment d’insuline, soit lorsque le corps ne parvient pas à utiliser efficacement l’insuline qu’il produit. L’insuline est une hormone qui régule le taux de sucre dans le sang. L’hyperglycémie, ou l’augmentation du taux de sucre dans le sang, est la conséquence fréquente d’un diabète non contrôlé. Avec le temps, cela peut conduire à des atteintes graves de nombreux systèmes organiques, plus spécifiquement au niveau des nerfs, des reins, des yeux et des vaisseaux sanguins. Il existe deux types de diabète :


Symptômes

Un diabète non diagnostiqué peut provoquer une extrême fatigue, un besoin d’uriner plus fréquent que la normale (surtout la nuit), une soif accrue, une perte de poids inexpliquée, des démangeaisons génitales ou des mycoses régulières, une guérison lente des blessures et des troubles de la vue.

Nombre de décès par an dans le monde : 1,3 million

MALADIES CARDIAQUES

Les arrêts cardiaques et les AVC (accidents vasculaires cérébraux) se produisent généralement de façon subite et sont le plus souvent causés par un blocage qui empêche le sang de parvenir au cœur ou au cerveau. La cause la plus fréquente à cela est l’accumulation de dépôts graisseux sur les parois internes des vaisseaux sanguins qui irriguent le cœur ou le cerveau. Les AVC peuvent également être provoqués par le saignement d’un vaisseau sanguin dans le cerveau ou par des caillots sanguins.

Symptômes

Bien souvent, aucun symptôme ne précède les maladies cardiaques. Un arrêt cardiaque ou un AVC peut être le premier signe avertisseur d’une maladie sous-jacente. Certains types de maladies cardiaques provoquent un essoufflement, de la fatigue, des battements cardiaques irréguliers, des douleurs thoraciques et des évanouissements.

Nombre de décès par an dans le monde : 17,1 millions

Statistiques : Organisation mondiale de la Santé (OMS) – http://www.who.int/fr/index.html

Ne fumez pas

Même une faible consommation de tabac (1 à 5 cigarettes par jour) augmentera votre risque d’arrêt cardiaque de 40 pour cent. Vingt cigarettes par jour augmenteront votre risque de 400 pour cent. À partir du moment où vous arrêtez de fumer, votre risque de développer les quatre principales MNT diminuera. 

Bougez

Peut-être marchez-vous beaucoup au quotidien ou avez-vous un travail exigeant sur le plan physique, mais si ce n’est pas le cas et que vous ne faites pas régulièrement de l’exercice, essayez de commencer par quelques activités simples. Trente minutes d’exercice modéré cinq fois par semaine vous permettront de réduire sensiblement votre risque d’arrêt cardiaque.

Demandez un avis médical

Si vous présentez un des symptômes de MNT présentés sur cette page, essayez dans la mesure du possible d’obtenir un avis médical. 

mangez sainement

L’alimentation de base diffère selon les régions du monde, mais il est important d’éviter de consommer trop de graisses et de sel au quotidien. Les fruits et les légumes doivent représenter une partie importante de votre alimentation. (Pour en savoir plus sur une alimentation saine, voir page 3.)

MODÉREZ VOTRE CONSOMMATION D’ALCOOL

SI VOUS CONSOMMEZ DE L’ALCOOL, FAITES-LE AVEC MODÉRATION. NE DÉPASSEZ PAS LA QUANTITÉ HEBDOMADAIRE RECOMMANDÉE. CETTE QUANTITÉ MAXIMALE DÉPEND DE VOTRE SEXE, DE VOTRE POIDS ET DU DEGRÉ D’ALCOOL. POUR PLUS D’INFORMATION, DEMANDEZ CONSEIL À UN PROFESSIONNEL DE LA SANTÉ.

Pensez aux risques

En vieillissant, votre risque de développer des MNT augmente. Les antécédents familiaux comptent aussi. Si l’un de vos parents a eu une MNT, vous devriez prendre des précautions particulières pour réduire les risques de développer cette maladie. Certaines maladies sont également plus courantes au sein de certains groupes ethniques. 


Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant