Passer au contenu principal Passer au consentement sur les cookies
Des magazines Pas à Pas en français, espagnol, portugais et anglais, étalés sur un bureau en bois.

De : La valorisation des aliments – Pas à Pas 94

Idées pour entreposer et conserver les aliments en toute sécurité, tirer le maximum des aliments dont nous disposons, et réduire les déchets

Agriculteur qui vend des arachides saines au Malawi. Photo : Clive Mear/Tearfund

Agriculteur qui vend des arachides saines au Malawi. Photo : Clive Mear/Tearfund

La salubrité des aliments est un aspect souvent négligé de la sécurité alimentaire. À l’échelle mondiale, d’importants efforts ont été faits pour augmenter la quantité des aliments plutôt que leur salubrité. Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), 25 pour cent des cultures dans le monde seraient touchées par le problème des aflatoxines. Cette contamination est causée par des champignons (genre Aspergillus) qui, s’ils sont consommés, peuvent provoquer le cancer du foie, ralentir la croissance chez les enfants de moins de cinq ans et affaiblir le système immunitaire. Le Centre for Disease Control estime que chaque jour, plus de 4,5 milliards de personnes pourraient être affectées par les aflatoxines en consommant des aliments sur lesquels ce champignon se développe. Le maïs, le sorgho, le paprika et les arachides font partie des aliments touchés. 

Les arachides au Malawi 

L’arachide (également connue sous le nom de cacahuète) est l’un des principaux aliments cultivés par les petits exploitants agricoles du Malawi, c’est-à-dire environ 85 pour cent de la population. Ces légumineuses sont une source vitale de revenus en espèces et contiennent des vitamines et minéraux qui préservent la santé des ménages ruraux. L’arachide peut toutefois être contaminée par les aflatoxines, avant et après la récolte, surtout lorsqu’elle est exposée à l’humidité et à des températures élevées. En plus de représenter un risque pour la santé de la population, la contamination par les aflatoxines empêche les agriculteurs de vendre leur production à l’étranger car celle-ci ne remplit plus les conditions requises pour l’exportation. 

Twin, une organisation basée au Royaume-Uni, et la National Smallholder Farmers’ Association of Malawi (NASFAM), apprennent aux petits exploitants agricoles à améliorer leur production d’arachides. Ils les sensibilisent aux risques liés à la consommation d’arachides contaminées par les aflatoxines, leur apprennent à empêcher le développement du champignon et à reconnaître et supprimer les arachides touchées avant de mettre la production sur le marché.

Prévention de la contamination 

Il existe plusieurs manières de lutter contre la contamination des arachides par les aflatoxines : 

Lors de la récolte :

  • Récoltez les arachides dès qu’elles sont mûres. Les arachides sont mûres lorsque l’intérieur de la gousse présente des tâches brunes. Le taux d’humidité est plus élevé dans les arachides qui ne sont pas mûres. Si les arachides sont récoltées avant leur maturité, elles risquent davantage d’être contaminées par les aflatoxines à cause de leur taux d’humidité. Et si les arachides sont laissées au sol pendant trop longtemps, les gousses risquent de s’ouvrir, ce qui augmente également le risque de contamination par le champignon.
  • Pour empêcher le champignon de se propager, triez la récolte de façon à séparer les arachides saines des gousses cassées ou déjà contaminées. 

Lors du séchage :
  • Les arachides doivent être séchées en continu dans leur gousse dès que possible après la récolte. Lors du séchage, elles ne doivent pas être en contact direct avec le sol. Disposez-les plutôt sur des draps propres, des nattes, un sol en ciment ou des structures surélevées, comme des claies de séchage, par exemple. Si le séchage s’effectue dans les champs, les arachides doivent être séchées dans leurs gousses, en tas, dans un endroit sec et aéré (où l’air frais peut circuler). 

Lors du décorticage et de l’entreposage : 

  • Il est préférable d’entreposer les arachides en gousses. Ne les entreposez pas si les gousses sont encore humides. Les arachides doivent être conservées dans un endroit sec et bien aéré, à l’abri des nuisibles et des animaux. Elles ne doivent pas être posées directement au sol, même dans des sacs.
  • Les agriculteurs font souvent tremper les gousses pour faciliter le décorticage. Toutefois, ce processus favorise le développement du champignon. Pour les décortiquer, au lieu de les tremper, utilisez dans la mesure du possible une machine. 

Lors de l’élimination des arachides contaminées :
 

Vous pouvez éliminer les arachides contaminées de la même façon que les autres déchets agricoles, mais il est très important de suivre les conseils suivants :

  • N’utilisez pas les arachides contaminées pour la consommation (p. ex. farine, pâte).
  • Ne donnez pas les arachides contaminées aux animaux, car les aflatoxines sont également nocives pour le bétail. 
  • Les aflatoxines sont très difficiles à détruire. Vous ne pouvez pas les détruire en les ébouillantant, en les brûlant ou par la cuisson. 

Merci à Andrew Emmott, Gestionnaire principal (Nuts), Twin et Twin Trading Limited pour ses conseils techniques. 

Pour plus d’informations : Twin Trading www.twin.org.uk et NASFAM www.nasfam.org 

La Pochette 97 sur la culture des arachides (www.farmradio.org/fr/radio-resource-packs/97-la-culture-des-arachides) et la Pochette 98 sur les arachides après la récolte de Radios Rurales Internationales 



Questions de discussion
  • Que pouvez-vous faire si vous apercevez le champignon Aspergillus sur vos cultures ?
  • Les membres de votre communauté sont-ils au courant de ce problème ? Si non, comment pourriez-vous les sensibiliser ?
  • Dans votre communauté, quels sont les autres aliments qui s’abîment et qui causent des maladies ou des problèmes de santé ?
  • Comment savez-vous qu’un aliment est altéré ou qu’il présente un danger en cas de consommation ?
  • Dans votre communauté, comment les gens empêchent-ils les aliments de se détériorer ? Ces méthodes ont-elles besoin d’être améliorées ? Agriculteur qui vend des arachides saines au Malawi. Le champignon Aspergillus est généralement gris ou bleu.

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant

Préférences en matière de cookies

Vos données personnelles et votre tranquillité d’esprit sont importantes pour nous et nous nous engageons à garantir la sécurité de vos données. Nous ne recueillons vos données que dans des buts spécifiques et lorsque ces buts n’ont plus lieu, nous ne conservons pas les données.

Pour en savoir plus, et pour voir la liste complète des cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

  • Ces cookies sont nécessaires pour le bon fonctionnement du site et ne peuvent pas être désactivés sur nos systèmes.

  • Ces cookies nous permettent de mesurer et d’améliorer la performance de notre site. Toutes les informations recueillies par ces cookies sont anonymes.

  • Ces cookies permettent de personnaliser l’expérience utilisateur. Ils peuvent par exemple mémoriser la région où vous êtes, ou encore vos paramètres d’accessibilité.

  • Ces cookies nous aident à adapter nos publicités à votre profil et nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes.