Passer au consentement sur les cookies

De : Santé mentale et bien-être – Pas à Pas 113

Idées pratiques pour renforcer sa résilience et améliorer son bien-être

Ivan Monzon Muñoz est psychologue social et directeur de la culture des jeunes et de la réduction des risques pour Fundación Doulos au Guatemala. Il évoque ici certains des enseignements qu’il a tirés sur la résilience en ayant travaillé avec des communautés marginalisées pendant de nombreuses années.

Pour vous, qu’est-ce que la résilience ?

Lorsque j’ai emménagé avec ma famille en Haïti après le tremblement de terre de 2010, je pensais en savoir beaucoup sur le sujet. À ce stade, j’aurais décrit la résilience comme « la capacité à retrouver la stabilité après une crise ». Mais après avoir travaillé quatre ans dans des communautés où la crise fait partie de la vie quotidienne, ma conception de la résilience a évolué, pour devenir plutôt « la capacité à persévérer, malgré la crise ». Pas comme un papillon qui secoue la poussière de ses ailes après une éruption volcanique et qui s’envole, mais plutôt comme une chenille qui essaie de se transformer en papillon dans le cratère d’un volcan en pleine activité ! Difficile, mais pas impossible.

Aujourd’hui, au Guatemala, j’aide les Églises et leurs ministères à établir de bonnes relations avec les jeunes vulnérables et à créer pour eux un environnement bienveillant et protecteur. Cela leur permet non seulement de survivre, mais aussi de s’épanouir.

À quelles difficultés spécifiques les jeunes de la région sont-ils confrontés ?

De nombreux jeunes sont exposés à la violence et à la criminalité dès leur plus jeune âge, qu’il s’agisse d’être recrutés dans des gangs armés, de la violence domestique ou des violences sexuelles et basées sur le genre. Le chômage et les catastrophes naturelles s’ajoutent à la liste. La pandémie de Covid-19 a aggravé certains de ces problèmes.

Malheureusement, certains essaient de fuir la réalité en consommant des drogues et de l’alcool, en s’adonnant de façon compulsive aux jeux vidéo ou à la pornographie, ou par le suicide. Beaucoup souffrent d’anxiété et de dépression, ce qui les démotive et, dans certains cas, entraîne de la violence et des comportements imprévisibles.

Comment soutenir ces jeunes ?

On a tendance à penser que les familles et les jeunes défavorisés ont essentiellement besoin de nourriture et de vêtements, surtout lors d’une crise comme une guerre, un tremblement de terre, ou la Covid-19. Pourtant, après plus de dix ans passés à travailler auprès de communautés vulnérables, il me semble que les divers aspects de la résilience liés à la santé mentale ne sont souvent pas suffisamment pris en compte.

De nombreux jeunes souffrent de solitude. Ils n’ont pas de personnes de confiance à qui parler de ce qu’ils ressentent et de leurs problèmes personnels. Un adolescent d’un quartier urbain m’a récemment dit : « On trouve de la nourriture et des vêtements, mais ce dont on a le plus besoin, c’est que plus de gens croient en nos rêves, et croient que nous pouvons les réaliser. » Un autre m’a dit : « J’aimerais tellement avoir quelqu’un à qui parler de mes problèmes ». 

Lorsque les jeunes connaissent quelqu’un qui se soucie vraiment d’eux et de leur vie (même si cette personne n’est pas tout le temps là), ils ont plus de chances de surmonter les problèmes qu’ils rencontrent. 

Il est également important de donner aux jeunes des occasions de pouvoir communiquer avec ceux de leur âge, de pratiquer des loisirs comme le sport, de faire preuve de bienveillance, de respect et d’affection, et d’en recevoir.

Comment les Églises peuvent-elles les aider ?

Courriel : imonzon@doulosgt.org

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant

Préférences en matière de cookies

Vos données personnelles et votre tranquillité d’esprit sont importantes pour nous et nous nous engageons à garantir la sécurité de vos données. Nous ne recueillons vos données que dans des buts spécifiques et lorsque ces buts n’ont plus lieu, nous ne conservons pas les données.

Pour en savoir plus, et pour voir la liste complète des cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

  • Ces cookies sont nécessaires pour le bon fonctionnement du site et ne peuvent pas être désactivés sur nos systèmes.

  • Ces cookies nous permettent de mesurer et d’améliorer la performance de notre site. Toutes les informations recueillies par ces cookies sont anonymes.

  • Ces cookies permettent de personnaliser l’expérience utilisateur. Ils peuvent par exemple mémoriser la région où vous êtes, ou encore vos paramètres d’accessibilité.

  • Ces cookies nous aident à adapter nos publicités à votre profil et nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes.