Passer au contenu principal Passer au consentement sur les cookies

Commencez par écouter

Le simple fait d'écouter peut donner aux communautés l'assurance dont elles ont besoin pour agir

2022

A woman and a man from a local organisation stand and listen to an older lady in Kerala, India

Le simple fait d’écouter peut donner aux communautés comme celle-ci au Kerala, en Inde, l’assurance dont elles ont besoin pour agir. Photo : Bobby Zachariah

Three Bolivian women smile and laugh together at a training workshop

De : La communication participative - Pas à Pas 117

Offrir aux gens la possibilité d'exprimer leurs idées et d'influencer le changement

Je produis un podcast (un enregistrement audio avec des interviews et des discussions) intitulé « Comment bâtir une communauté ». Chaque mois, j’interviewe une personne ayant participé à un projet communautaire qui a eu un impact fort. Cette personne me raconte son histoire et nous fait bénéficier de sa sagesse. J’ai pu discuter avec des personnes du monde entier, mais l’une de mes interviews préférées est celle avec un certain Bobby Zachariah, un travailleur social originaire de Pune en Inde.

Porte-à-porte

À Pune, les communautés à faible revenu côtoient des entreprises technologiques prospères. Bobby a expliqué que l’une de ces entreprises technologiques menait un projet caritatif visant à fournir une éducation et des opportunités dans l’un des quartiers les plus pauvres de la ville. L’entreprise disposait d’un budget important, d’une réelle volonté d’aider et d’une expertise technique. Mais les membres de la communauté se considérant comme des bénéficiaires plutôt que des partenaires du projet, peu d’entre eux voyaient l’intérêt de s’impliquer.

L’entreprise s’est tournée vers Bobby. « Que devons-nous faire ? » lui ont-ils demandé. Ils avaient dépensé beaucoup d’argent sur plusieurs années, sans grands résultats. Le conseil qu’il leur a donné les a surpris. Il a suggéré qu’au lieu de s’efforcer de résoudre les problèmes de la communauté à leur place, ils devaient se mettre à faire du porte-à-porte dans le quartier, en demandant aux gens comment ils allaient et en les écoutant, tout simplement.

C’est donc ce qu’ils ont fait. Tous les week-ends, un groupe de l’entreprise a rendu visite à la communauté et a engagé le dialogue pour en savoir plus sur la vie des gens et sur ce qui leur tenait à cœur.

Confiance en soi

Grâce à cette simple démarche d’écoute, la communauté a commencé à changer. Les populations locales ne s’étaient jamais senties considérées ; le fait d’être écoutées leur a progressivement donné suffisamment confiance en elles pour qu’elles veuillent résoudre elles-mêmes les problèmes de leur communauté. Elles ont donc participé à un exercice de « visualisation des rêves », au cours duquel elles ont identifié plusieurs objectifs pour leur communauté, dont l’amélioration de la santé, de l’assainissement et de l’éducation.

Elles ont créé des groupes de volontaires composés de jeunes, de femmes et d’hommes, et ont demandé aux autorités locales de travailler à ces objectifs avec elles. Et elles se sont tournées vers l’entreprise technologique pour solliciter des financements et bénéficier de son expertise. La société technologique, auparavant ignorée, a donc pu jouer un rôle déterminant dans la facilitation d’un changement prometteur mené par la communauté.


Travailler ensemble

L’écoute est un aspect essentiel de la communication participative. Elle peut donner des résultats surprenants et remarquables. Lorsque les communautés, les organisations locales et les décideurs politiques s’écoutent mutuellement, la plupart des malentendus peuvent être résolus et les gens apprennent à travailler ensemble d’une nouvelle façon.

Leitura adicional

Ressources

Desenhos

Dessiner


Certains sujets peuvent être difficiles ou embarrassants à aborder, comme la défécation à l’air libre ou une dispute entre voisins. Les membres de la communauté savent néanmoins qu’il s’agit de sujets importants à traiter.

 

Pour amorcer la conversation, vous pouvez inviter les gens à faire des dessins tout simples pour illustrer leurs préoccupations. Ceux-ci peuvent ensuite être affichés à la vue de tous, sans que personne n’ait à savoir qui a dessiné quoi.

 

Les gens peuvent se sentir rassurés de voir que d’autres personnes ont les mêmes préoccupations, et l’exercice peut susciter d’excellentes conversations. En fonction du contexte, il peut être utile que les femmes, les hommes et les enfants aient des discussions séparées, au moins dans un premier temps.

 

Autres langues

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant

Préférences en matière de cookies

Vos données personnelles et votre tranquillité d’esprit sont importantes pour nous et nous nous engageons à garantir la sécurité de vos données. Nous ne recueillons vos données que dans des buts spécifiques et lorsque ces buts n’ont plus lieu, nous ne conservons pas les données.

Pour en savoir plus, et pour voir la liste complète des cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

  • Ces cookies sont nécessaires pour le bon fonctionnement du site et ne peuvent pas être désactivés sur nos systèmes.

  • Ces cookies nous permettent de mesurer et d’améliorer la performance de notre site. Toutes les informations recueillies par ces cookies sont anonymes.

  • Ces cookies permettent de personnaliser l’expérience utilisateur. Ils peuvent par exemple mémoriser la région où vous êtes, ou encore vos paramètres d’accessibilité.

  • Ces cookies nous aident à adapter nos publicités à votre profil et nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes.