De: Apprentissage par la participation et l’action – Pas à Pas 29

Comment garantir que tout le monde ait la possibilité de participer aux prises de décision locales

par le Docteur Thomas Kroeck.

Les méthodes d’apprentissage par la participation et l’action (APA) peuvent être très utiles comme moyen de rassembler des informations pour organiser et entreprendre des projets de développement. Elles ont un certain nombre d’avantages sur les enquêtes conventionnelles.

Voici quelques-uns de ces avantages:

C’est pourquoi les méthodes APA sont tout à fait indiquées pour les organisations de développement travaillant de la base vers le haut, avec des ressources financières et humaines limitées, telles que les églises et autres institutions non gouvernementales.

Dans le diocèse du Mont Kilimandjaro, cette approche est encore toute nouvelle. Certaines méthodes APA ont été utilisées dans des séminaires, mais nous sommes encore en train d’apprendre comment les utiliser pour élaborer et exécuter des projets de développement durable.

En octobre 1992, nous avons utilisé des méthodes APA dans le village de Kiru Dick dans la région de Babati pour les raisons suivantes:

Contexte de la région

Le village de Kiru Dick est situé dans la région de Babati, dans le nord de la Tanzanie, à 12km au nord-ouest de la ville de Babati, sur les versants sud de la vallée du Kiru qui fait partie du Rift Valley. Kiru Dick est formé de quatre hameaux d’une population totale d’environ 1 700 habitants. Pour l’APA on a choisi le hameau de Mbuni qui a une superficie de 20km2 et une population d’environ 640 personnes. Au moins un tiers des terres sont cultivées par des agriculteurs qui les louent.

L’équipe APA

Nous avons utilisé une équipe de 20 personnes faisant partie du village ou provenant de l’extérieur. L’équipe principale était responsable de l’organisation. Elle comprenait le représentant au développement du diocèse, deux agronomes du centre de formation diocésain, une personne travaillant pour l’Union des Mères de Famille (Mothers’ Union: organisation anglicane), des personnes des environs choisies pour l’administration locale du village et de l’église, et également des personnes qui travaillaient dans les églises de la région de Babati, ayant reçu trois mois de formation au centre. Treize membres de l’équipe étaient du village et sept venaient de l’extérieur. Il y avait cinq femmes et quinze hommes. La majorité des membres de l’équipe avait été à l’école primaire et tous savaient lire.

Une première visite eut lieu un mois avant le séminaire et les exercices APA furent discutés avec les responsables du village et de l’église. Cependant, aucun programme précis ne fut décidé à ce stade. Quand ils se réunirent, les membres de l’équipe se rendirent compte que l’administration locale du village avait déjà annoncé son programme. En conséquence, le programme préparé par les membres de l’équipe fut un peu remanié. D’autres changements eurent lieu au cours du séminaire. Le programme qui suit est le résultat de ce processus.

Programme

Premier jour A leur arrivée, les membres de l’équipe rencontrèrent d’abord le porteparole du village et le secrétaire et, plus tard, les anciens du village. Il discutèrent de l’histoire du village, de l’agriculture, du cheptel et des problèmes de santé.

Deuxième jour L’équipe se réunit pour présenter les nouveaux membres, expliquer les principes APA et apprendre la façon d’utiliser les cartes et les calendriers saisonniers. L’après-midi, ils commencèrent les exercices avec les villageois en dessinant des cartes du hameau de Mbuni avec eux, puis continuèrent avec l’élaboration d’un calendrier saisonnier (voir pages 8 et 9).

Troisième jour L’équipe discuta de la collecte d’informations en faisant de petites entrevues toutes simples et des discussions en groupes. L’après-midi, elle divisa les villageois en trois groupes et discuta avec chacun d’entre eux: les femmes, les jeunes et les responsables de la communauté, avec lesquels l’équipe fit des exercices de classement. Le soir, une introduction fut donnée sur le thème des routes transversales.

 

Quatrième jour De nouveau, discussions en trois groupes, deux prenant des routes transversales différentes et le troisième groupe se rendant au dispensaire pour rassembler des informations sur les conditions de santé. Pendant la semaine, l’équipe entière se réunit souvent pour discuter et évaluer ses activités, généralement tôt le matin et chaque soir.

Cinquième jour Le dernier jour, ils se réunirent pour discuter des résultats de leurs recherches et de la façon dont ils les présenteraient aux villageois. Pendant le dernier après-midi ils les leur exposèrent et discutèrent des projets et actions qui devraient en résulter.

Conclusions

Comme aucun des membres de l’équipe, même ceux de l’équipe principale, n’avait beaucoup d’expérience APA, cet exercice fut une bonne occasion pour apprendre. Bien qu’il y eut quelques problèmes, l’impression générale fut que tous les membres de l’équipe trouvèrent que le séminaire était intéressant et qu’ils avaient appris beaucoup de choses.

Voici quelques-uns des problèmes que nous avons rencontrés:

Voici par contre quelques exemples d’expériences très positives:

Suivi et résultats

Un problème identifié pendant l’exercice APA fut celui de l’érosion du sol. Ce rassemblement d’informations et la prise de conscience des problèmes eurent pour conséquence la mise en place de séminaires et de travaux pratiques concernant la préservation des sols. Ce travail continue toujours et s’amplifie à mesure que les résultats positifs des courbes de niveau deviennent visibles.

Des suggestions furent faites pour des exercices futurs:

Le Docteur Thomas Kroeck travaille avec le Diocèse du Mont Kilimandjaro.

Son adresse est: PO Box 1057, Arusha, Tanzanie,

Email: dmk@marie.sasa.unep.no

Une route transversale

Au lieu que les gens ne vous conduisent en visite guidée sur les ‘meilleures’ fermes, les ‘meilleurs’ dispensaires et les‘meilleurs’ groupes féminins, organisez une route transversale qui vous fournira une image plus juste de la région. Essayez de marcher à peu près en ligne droite à travers la région. Prenez soigneusement note de la qualité des sols, de l’agriculture, des ressources en eau et des activités. De cette façon, vous pouvez vous faire une idée précise de la région.

 

Fermes louées

Bas du versant

Mi-pente

Ruisseau

Haut du versant

Montagne

Fertilité du sol

****

***

**

 

*

 

Erosion

aucune

ravinement des
sentiers où passent
les animaux

surtout érosion en
plaques

ravines

plaques
ruisselet
ravines

 

Cultures

canne à sucre
maïs
haricots

sorgho
maïs
pois pigeon
manioc
patate douce

sorgho
maïs
pois pigeon

bananes
arbres

sorgho
pois pigeon
maïs

arbres

Utilisation de la terre

agriculture

agriculture
pâturage

agriculture
pâturage

pâturage
coupe d’arbres

agriculture
pâturage

pâturage
coupe d’arbres

Taille de ferme

grande

petite
(1 hectare)

moyenne
(1,4 hectares)

 

moyenne

 

Ressources en eau

fossé
rivière

fossé
rivière

ruisseau
source

 

source

 

Problèmes

 

pas assez de terre

érosion
faible fertilité
pas d’eau
pas de bois

érosion

érosion
faible fertilité

déforest-ation

Opport-unités

 

main d’œuvre
payée dans les
propriétés
pépinière d’arbres

contrôle de
l’érosion
utilisation du
fumier
plantation d’arbres

contrôle de
l’érosion
apiculture

contrôle de l’érosion
utilisation du fumier
protection des
sources
pépinière d’arbres

 

Méthodes et outils

HISTORIQUE: vue générale des événements historiques au village.

CARTE DU VILLAGE: une carte montrant les caractéristiques principales du village, dessinée au tableau, sur papier ou sur le sol.

CALENDRIER SAISONNIER: schéma montrant les activités principales, les problèmes et opportunités qui se présentent tout au long de l’année.

DISCUSSIONS DE GROUPES: discussions en groupes sur les vues de chacun quant à la situation du village ou certains sujets précis.

CLASSEMENT SOCIAL OU SELON LA RICHESSE: les foyers sont classés selon leur richesse par un membre de la communauté et les différences de richesse sont expliquées.

ROUTES TRANSVERSALES: comparant les traits principaux, les ressources et les problèmes des différentes zones.

DIAGRAMME DES PROBLEMES: on dispose les problèmes sur une figure qui montre les causes et les effets. Cela aide à découvrir et à expliquer les causes principales des problèmes.

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Équiper ceux qui œuvrent à l’éradication de la pauvreté et de l’injustice