De: Apprentissage par la participation et l’action – Pas à Pas 29

Comment garantir que tout le monde ait la possibilité de participer aux prises de décision locales

par Isabel Carter.

Les exercices APA s’utilisent souvent avec les agriculteurs mais on peut aussi les utiliser dans d’autres contextes, par exemple, celui de l’alphabétisation. En 1993, Action Aid a initié un projet de recherche pour étudier la façon de procéder pour alphabétiser les adultes de REFLECT (une méthode fondée sur les idées de Paulo Freire). La méthode de REFLECT n’utilise ni abécédaire ni livre (sauf le guide pour la personne chargée de faciliter le cours). Au lieu de cela, chaque cercle pour l’alphabétisation développe ses propres documents basés sur des exercices APA.

Démarrage

Les groupes commencent avec des exercices comme celui des cartes (voir APA Techniques Pratiques). Des cartes de leurs villages sont dessinées avec les matériaux locaux à la disposition de tous (bâtons, pierres, haricots, feuilles, etc) puis recopiées par les participants dans leurs cahiers. Il se peut que pour beaucoup d’entre eux c’est la première fois qu’ils tiennent un crayon. Pour chaque exercice, il y a des mots qui reviennent sans cesse et parmi ceux-ci on choisit les mots clés qui apparaissent apparaissent sur la carte, par exemple maisons, forêts, rivières, etc. Ces mots sont écrits au tableau et décomposés en syllabes. Les membres du groupe découvrent ensuite quels autres mots ils peuvent former en utilisant ces mêmes syllabes. Ils apprennent ainsi les mots clés de cette leçon et d’autres en même temps.

Dans des leçons suivantes, ils peuvent utiliser des exercices de classement (voir APA Techniques Pratiques); ils peuvent par exemple considérer leurs différentes cultures. On peut leur demander de comparer comment elles poussent: par exemple si la pluie est trop abondante, si la saison sèche est longue, si les terres sont fertiles ou peu fertiles. Ils peuvent comparer l’effort nécessaire pour tel ou tel travail: planter, entretenir la terre, récolter le café ou le maïs, les haricots, les bananes ou le riz, etc. Les mots clés peuvent être les noms des cultures et des mots comme moisson, pluie, sol, etc.

La préparation de calendriers qui montrent comment la santé peut changer durant l’année ou comment le travail de la terre se repartit au cours des saisons peut donner lieu à un autre type d’exercices. Les membres du groupe peuvent étudier différents arbres et leurs utilisations, ou bien différentes herbes médicinales. Ils peuvent organiser leur «communauté idéale». Ce sont là quelques idées parmi bien d’autres utilisées par les facilitateurs du cours.

Points essentiels

L’alphabétisation tourne autour des mots et de sujets clé pour les membres du groupe. Et tandis qu’ils parlent de leur santé et de leurs récoltes, la carte de leur village se dessine et toutes sortes de sujets sont abordés. Pour la première fois, ils regardent leur façon de vivre d’un œil nouveau et bien d’autres activités commencent à se développer parallèlement au travail d’alphabétisation. Par exemple, les gens peuvent décider ensemble de démarrer une pépinière d’arbres s’ils se rendent compte de leur manque de bois de construction; ou bien ils prennent conscience, après leurs discussions concernant la santé, qu’ils ont besoin d’un dispensaire, ou d’un pont après avoir dessiné la carte du village.

A la fin du cours d’alphabétisation, chaque cercle ou groupe aura produit 20 à 30 cartes, calendriers, grilles de classement et schémas et chaque participant en aura une copie dans son cahier avec, à côté, les mots et phrases qu’il aura écrit. Ces cahiers deviennent un document écrit, une sorte d’archives qui peut servir de base à la communauté pour planifier son propre développement. Dans un programme REFLECT, l’alphabétisation ne vient pas de l’extérieur mais se base sur les connaissances existantes concernant l’environnement et la communauté.

Programmes d’essai

Trois programmes d’essai ont été organisés en 1993. En 1995, ceux-ci ont été évalués et comparés au travail d’autres groupes utilisant des méthodes traditionnelles d’alphabétisation dans ces trois pays. A Bundibugyo en Ouganda, REFLECT a été utilisé pour la première fois dans une région où de nombreuses langues sont parlées mais où aucune des deux langues principales n’avait jamais été écrite. Au Bangladesh, l’essai a été fait parmi un groupe de femmes (organisées pour faire des économies et des emprunts) dans une région conservatrice et musulmane. Au Salvador, il a été réalisé avec une organisation de base non-gouvernementale (Comunidades Unidas de Usulutan) dirigée par des ex-guérilleros convertis à des méthodes plus pacifiques après dix années de combat.

Résultats

La façon de procéder de REFLECT s’est avérée plus efficace pour alphabétiser et aussi pour lier l’alphabétisation à d’autres thèmes de développement plus importants. De tous les adultes inscrits au cours, 64% ont acquis un niveau élémentaire d’alphabétisation en un an, comparés à 30% dans les autres groupes plus traditionnels. Les participants au programme REFLECT sont restés plus motivés et n’ont pas tant abandonné en cours de route que ceux des groupes traditionnels.

D’autres avantages ont aussi été perçus avec le programme REFLECT...

Des ateliers ont eu lieu dans différents pays et cette approche est maintenant utilisée dans 20 pays du monde entier. Si vous êtes intéressés, écrivez à…

REFLECT – Action Aid, Hamlyn House, Archway, London, N19 5PG, Royaume-Uni.

Contenus avec balises similaires

Partager cette ressource

Équiper ceux qui œuvrent à l’éradication de la pauvreté et de l’injustice