Passer au contenu principal Passer au consentement sur les cookies
Passer au contenu principal

Outils et guides

La sécurité sanitaire de l’eau

Une introduction à la planification de la sécurité sanitaire de l'eau

2023

Groupe de jeunes autour d’une pompe à eau communautaire, dont une jeune fille vêtue d’une jupe colorée et d’un haut rose qui porte une grande bassine sur la tête

Des membres de la communauté au Burkina Faso collectent l’eau d’une pompe à eau du village. Photo : Jonas Yameogo/Tearfund

Une Brésilienne souriante remplit un verre d’eau à un robinet fixé à un mur de briques rouges

De : L'eau potable - Pas à Pas 120

Apprécier l'eau potable à sa juste valeur, en prendre soin et assurer sa sécurité sanitaire

Chaque goutte d’eau que nous buvons arrive d’un bassin hydrographique et passe par une zone de captage (p. ex. une source) pour parvenir jusqu’à l’endroit où elle sera utilisée (p. ex. une maison). C’est ce qu’on appelle le circuit de distribution de l’eau. 

En cours de route, l’eau peut être traitée, stockée, pompée, canalisée ou transportée dans un conteneur. 

Les contaminants qui rendent l’eau impropre à la consommation, comme les bactéries, les virus ou les produits chimiques nocifs peuvent s’immiscer à tout moment le long du circuit de distribution de l’eau. 

Plans de gestion de la sécurité sanitaire de l’eau

Des analyses peuvent révéler si l’eau est contaminée, mais elles ne permettent pas de savoir où cela s’est produit. Par exemple, l’eau d’un puits peut être analysée et déclarée sûre, mais si elle est transportée dans un conteneur sale ou laissée à découvert dans le domicile, elle risque de ne plus être potable. 

En 2004, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a lancé les plans de gestion de la sécurité sanitaire de l’eau pour aider les communautés à prévenir les contaminations à toutes les étapes de leur circuit de distribution de l’eau.

Un plan de gestion de la sécurité sanitaire de l’eau permet d’identifier :

  • les risques pour l’approvisionnement en eau potable, et
  • les mesures préventives qui doivent être mises en place pour empêcher toute contamination.

Un plan de gestion de la sécurité sanitaire de l’eau peut être appliqué à tout type d’approvisionnement en eau : rural ou urbain, nouveau ou déjà existant. 

Le plan doit être intégré dans le fonctionnement, la gestion et l’entretien quotidiens de l’approvisionnement en eau et être régulièrement vérifié, révisé et tenu à jour afin de rester efficace. Des analyses régulières de la qualité de l’eau permettent de vérifier l’efficacité du plan. 

Avant d’élaborer un plan de gestion de la sécurité sanitaire de l’eau, les membres de la communauté doivent s’entendre sur certains critères. Par exemple : « le nombre total de jours de diarrhée chez les enfants de moins de cinq ans ne doit pas dépasser trois par mois ». Ils peuvent ensuite déployer chacune des étapes que vous trouverez sur les pages suivantes en gardant ces objectifs à l’esprit.

 

Autres langues

Créer un plan

L’élaboration d’un plan de gestion de la sécurité sanitaire de l’eau compte six étapes. L’ensemble du processus peut être considéré comme un cycle, car les étapes sont conçues pour être répétées.

Il est important de veiller à ce que le plus grand nombre possible de membres de la communauté participent à ces étapes : hommes, femmes, jeunes et enfants. 

Les personnes âgées et les personnes en situation de handicap accèdent parfois à l’eau d’une manière différente par rapport aux autres membres de la communauté, alors assurez-vous de les inclure dans les conversations.

Diagramme composé de sections colorées (bleu, violet, orange, rouge, jaune et vert) illustrant les six étapes clés du développement d’un plan de sécurité sanitaire de l’eau

Les six étapes de l'élaboration d'un plan de sécurité sanitaire de l'eau

  1. Décrire le circuit de distribution de l’eau 


    À l’aide d’activités participatives telles qu’un parcours de transect et une cartographie, examinez et décrivez le circuit de distribution de l’eau, de la source à l’usager. En faisant cela, vous vous familiariserez avec le système et les différentes choses qui pourraient avoir une incidence sur la quantité et la qualité de l’eau.

    Vous pouvez faire des photos ou des vidéos, dessiner ou écrire pour décrire les différentes étapes de votre circuit de distribution.

  2. Identifier les risques


    Identifiez ce qui pourrait mal se passer à chaque étape de votre circuit de distribution de l’eau. Réfléchissez aux risques de contamination actuels et potentiels. Par exemple, les risques associés à la défécation en plein air près d’une source non protégée. 

    Répondez ensemble à ces questions : 

    • Pourrait-il se passer quelque chose dans notre circuit de distribution de l’eau, qui augmenterait le risque de contamination ?
    • Comment et pourquoi cela pourrait-il se produire ?
    • À quel moment et où cela pourrait-il se produire ?
    • Quelles seraient les conséquences de ces problèmes ?
    • Qu’est-ce qui a déjà été entrepris pour éviter ces problèmes ?
  3. Définir des mesures de contrôle


    Pensez à ce qui doit être fait pour réduire le risque de contamination à toutes les étapes de votre circuit de distribution de l’eau. Par exemple, il vous faudra peut-être installer une clôture pour le bétail autour d’un point d’eau, ou vous assurer que l’eau est collectée dans des récipients propres.

    Une fois que vous avez une liste de mesures de contrôle, discutez des solutions qui seront les plus efficaces et les plus faciles à mettre en œuvre. Privilégiez celles qui auront le plus d’impact. Déterminez qui les mettra en œuvre et quand. 

  4. Mettre en œuvre les mesures de contrôle


    Mettez en place les nouvelles mesures de contrôle, et surveillez et entretenez les pratiques existantes de protection de l’eau. 

    Si vos ressources sont limitées et que vous ne pouvez pas mettre en œuvre toutes les mesures de contrôle à la fois, établissez un plan étape par étape décrivant de quelle façon vous apporterez des modifications au fur et à mesure de la disponibilité des ressources.

  5. Surveiller et entretenir


    Mettez en place des systèmes de surveillance et d’entretien de l’approvisionnement en eau pour qu’elle reste salubre, dont des analyses régulières de la qualité de l’eau. 

    Établissez des procédures permettant de savoir quoi faire en cas d’incident de contamination ou d’urgence, p. ex. en cas d’inondation. Réfléchissez aux points suivants : qui doit être informé ; qui pourrait avoir besoin d’aide (p. ex. personnes âgées et personnes en situation de handicap) ; comment les messages pourraient être transmis rapidement (p. ex. émissions radio et textos) ; quels autres moyens d’approvisionnement en eau potable pourraient être utilisés.

  6. Faire le point et adapter


    Documentez votre plan de gestion de la sécurité sanitaire de l’eau afin que tout le monde puisse suivre les bonnes procédures en toute confiance.

    Pour vous assurer que le plan de gestion de la sécurité sanitaire de l’eau est efficace et à jour, examinez régulièrement ce qui fonctionne et ce qui doit être changé. 

Illustration de l'élaboration d'un plan de sécurité sanitaire de l'eau

L'élaboration d'un plan de sécurité sanitaire de l'eau commence par l'étude du circuit de distribution de l’eau, de sa source à son utilisation

Parcours de transect

Faites participer autant de membres de votre communauté que possible ; parcourez votre environnement et rendez-vous dans les endroits concernés par votre approvisionnement en eau et la qualité de l’eau. Par exemple : sources, voies de transport, points d’eau (puits/pompes à main/bornes-fontaines), zones de stockage, marchés, sites d’abreuvement du bétail, voies de drainage, sites d’évacuation des déchets, zones de défécation en plein air. Il peut être utile de prendre des photos ou des vidéos en cours de route.

Avec un facilitateur, décrivez votre circuit de distribution de l’eau et discutez des endroits où l’eau pourrait être contaminée.

En groupe, vous pouvez réaliser une carte de votre circuit de distribution de l’eau (sur papier ou à même le sol) en utilisant des symboles ou des objets pour illustrer les différentes parties de l’itinéraire et les risques de contamination.

Partager cette ressource

Si cette ressource vous a été utile, n'hésitez pas à la partager avec d'autres personnes pour qu'elles puissent l'utiliser elles aussi

Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Un magazine gratuit, en version papier et numérique, pour les personnes travaillant dans le développement communautaire

Abonnez-vous maintenant - Abonnez-vous maintenant pour recevoir Pas à Pas

Préférences en matière de cookies

Vos données personnelles et votre tranquillité d’esprit sont importantes pour nous et nous nous engageons à garantir la sécurité de vos données. Nous ne recueillons vos données que dans des buts spécifiques et lorsque ces buts n’ont plus lieu, nous ne conservons pas les données.

Pour en savoir plus, et pour voir la liste complète des cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

  • Ces cookies sont nécessaires pour le bon fonctionnement du site et ne peuvent pas être désactivés sur nos systèmes.

  • Ces cookies nous permettent de mesurer et d’améliorer la performance de notre site. Toutes les informations recueillies par ces cookies sont anonymes.

  • Ces cookies permettent de personnaliser l’expérience utilisateur. Ils peuvent par exemple mémoriser la région où vous êtes, ou encore vos paramètres d’accessibilité.

  • Ces cookies nous aident à adapter nos publicités à votre profil et nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes.