Une réaction chrétienne au sida

par Dr Patrick Dixon.

« Il est maintenant clair que le nombre de porteurs du virus VIH s’aggrave dans le monde entier, particulièrement dans les pays en voie de développement ».  (Dr Michael Merson, Directeur Programme Global du SIDA de l’OMS).

De nombreux experts pensent que le SIDA risque de devenir le plus grand désastre de ce siècle dans les pays du Tiers Monde avec, suivant l’Organisation Mondiale de la Santé, de 8 à 10 millions de personnes atteintes dans le monde.  D’ici 10 ans, il y aura 20 millions de nouvelles victimes avec encore 10 millions de plus d’orphelins. 

Le SIDA est un ensemble de symptômes causés par un virus (VIH).  Le virus peut exister dans le corps pendant 10 à 20 ans sans causer la moindre trace de maladie, mais la personne reste tout de même infectieuse pendant toute cette période.  Le virus est la plus souvent communiqué aux autres par rapports sexuels, mais peut aussi être transmis par des aiguilles non-stérilisées, du sang contaminé, et aussi par une mère infectieuse à son enfant avant ou pendant la naissance.

Le SIDA s’est propagé rapidement dans le monde entier.  Les personnels de santé, où qu’ils travaillent dans le monde, rencontreront probablement des cas de VIH, parmi leurs collègues, leurs patients ou leurs parents.

Comment devons-nous réagir aux gens qui ont le SIDA ?  Comment pouvons-nous les aider pratiquement, eux et leurs familles ?

Je suis convaincu qu’il n’y a qu’une réponse : on doit les aimer et les entourer, sans condition, en continuant toujours à enseigner clairement les façons d’éviter la contamination.  Les chrétiens ont toujours été au premier plan pour faire preuve d’amour et de pitié envers les malades, quelles que soient les causes de la maladie ou les autres facteurs.  Nous sommes aussi responsables d’éduquer amis, familles et autres.

ACET (AIDS Care, Education and Training), est une organisation charitable établie par l’église il y a deux ans et demi et qui est maintenant le plus grand fournisseur indépendant d’aide pratique aux hommes, femmes et enfants qui sont séropositifs ou malades du SIDA au Royaume-Uni.  ACET est aussi le plus grand fournisseur indépendant d’éducation scolaire préventive sur le SIDA et offre des formations aux professionnels de la santé et aux églises.

Au cours de l’année passée, du personnel d’ACET s’est rendu deux fois en visite en Roumanie pour livrer des fournitures médicales et évaluer la situation du SIDA parmi les bébés.  A la suite de cela, un Roumain travaille maintenant pour ACET à Constantia et on a établi un programme d’éducation à Brasov pour former des médecins et infirmières à enseigner leurs personnels.

A la demande d’églises en Ouganda ACET s’est rendu trois fois dans le pays.  A l’aide d’une subvention de Tear Fund, ACET a nommé un Directeur pour ACET Afrique, Anthony Kasozi, Ougandais et conseiller de gestion.  Il sera là pour aider les églises à faire face aux problèmes posés par le virus VIH et le SIDA en Ouganda et dans les pays voisins.

Le SIDA est un problème mondial qui affecte les gens de toutes sortes de milieux.  Le nombre des victimes dans différents pays varie énormément ainsi qui les niveaux d’aide sanitaire disponibles.  Le défi c’est d’utiliser au mieux les ressources limitées disponibles et d’offrir la meilleure qualité de vie possible à ceux qui sont victimes ou affectés par le virus VIH ou le SIDA.

Le Message Chrétien

Dieu aime chacun et tous, sans condition, sans tenir compte de leur réaction vis à vis de lui.  En tant que chrétiens nous devons nous occuper de ceux qui sont malades, sans distinction des causes de leurs maladies.  Si l’on obéit à l’enseignement chrétien, un seul partenaire fidèle à vie, la propagation du SIDA devient quasi impossible.

Le SIDA dans Votre Église

C’est parce qu’on peut être dans son corps séropositif pendant 20 ans avant que la maladie ne se déclenche que beaucoup de ceux qui appartiennent à l’Église sont aujourd’hui malades, parce qu’ils ont, avant d’avoir trouvé la foi en Jésus Christ, pris des risques.  Dans certaines régions jusqu’à un quart de l’assemblée des fidèles pourrait mourir dans les quelques années à venir.  Nombreux sont ceux qui, victimes du SIDA, se tournent vers l’Église pour chercher réconfort, aide et espoir.

Dr Patrick Dixon est un docteur de grande expérience particulièrement avec les mourants.  Il a été un des fondateurs d’ACET et en est maintenant le Directeur.  Il a écrit deux livres sur le SIDA.